2ème mystère joyeux : la Visitation

Contemplons

La Visitation, cathédrale de Salzbourg. Jean-Baptiste, dans le sein d’Elisabeth, reconnait Jésus dans le sein de Marie et se prosterne devant lui.

Méditons

Contemplons Marie : elle part en grande hâte vers la maison d’Elisabeth. Encore dans la joie de l’Annonciation et pétrie de charité pour sa vieille cousine enceinte du précurseur (saint Jean-Baptiste), elle traverse les montagnes. Elle ne craint ni les obstacles, ni les dangers : l’ange lui a bien dit il y a peu : « rien n’est impossible à Dieu » !

Ce second mystère joyeux nous donne d’accompagner Marie dans ce voyage périlleux, à nous unir à son séjour de trois mois chez Elisabeth, à participer à la joie de cette rencontre et plus tard à celle de la naissance de Jean-Baptiste !

Au comble de la joie, Marie entonne son Magnificat : elle sait qu’elle doit tout à Jésus, son Fils, «son Sauveur». Les merveilles que le Tout-Puissant fait pour elle sont déjà des fruits de la Passion de Jésus. Dans ce mystère, elle nous entraine à magnifier le Seigneur avec elle pour Lui rendre grâce de toutes les merveilles qu’il fait aussi dans nos vies !

Soucieuse de tous ses enfants, Marie souhaite aussi visiter nos âmes pour nous combler de grâces divines comme elle l’a fait pour Elisabeth et Jean-Baptiste. Mais, elle est respectueuse de notre liberté. Elle ne s’impose en aucun cas. A l’exemple d’Elisabeth, elle souhaite que nous l’invitions dans nos vies, que nous désirions sa venue, que nous l’accueillions dans la joie !

Que nos sécheresses et nos distractions n’entament donc pas notre assiduité à la prière du rosaire. C’est par notre fidélité malgré nos sécheresses, malgré nos distractions que se prouve notre attachement à Marie et à Jésus présent en elle !

Marie, Notre Dame du très saint rosaire, aidez-nous à entrer dans les dispositions du cœur qui vous permettent de nous combler de vos grâces !

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés ; préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde (prière demandée par Notre Dame de Fatima le 13 juillet 1917 à la fin de chaque dizaine du chapelet)

Petite consécration à Notre Dame du rosaire :

Très sainte Vierge Marie, notre Mère et notre Reine, Notre Dame du très saint rosaire, je me consacre à votre Cœur Douloureux et Immaculé voulant me souvenir sans cesse que je vous appartiens et que vous pouvez disposer de moi pour le règne du Sacré-Cœur de Jésus. Aidez-moi à offrir aujourd’hui les sacrifices nécessaires à l’accomplissement chrétien de tous mes devoirs, à aimer et à réciter mon chapelet en m’unissant aux mystères de la vie de Jésus et de la vôtre. Amen.

Prière de Léon XIII a saint Joseph pour le mois du rosaire :

Nous recourons à vous dans notre tribulation, bienheureux Joseph, et, après avoir imploré le secours de votre très sainte épouse, nous sollicitons aussi avec confiance votre patronage.

Au nom de l’affection qui vous a uni à la Vierge immaculée, Mère de Dieu, par l’amour paternel dont vous avez entouré l’Enfant Jésus, nous vous supplions de regarder avec bonté l’héritage que Jésus-Christ a acquis au prix de son Sang et de nous assister de votre puissance et de votre secours dans tous nos besoins.

O très vigilant gardien de la sainte Famille, protégez la race élue de Jésus-Christ. O Père très aimant, éloignez de nous toute souillure d’erreur et de corruption. O notre très vaillant protecteur, assistez-nous du haut du ciel dans le combat que nous livrons à la puissance des ténèbres. Et, de même que vous avez arraché autrefois l’Enfant Jésus au péril de la mort, défendez aujourd’hui la sainte Eglise de Dieu des embûches de l’ennemi et de toute adversité.

Couvrez-nous tous de votre perpétuelle protection, afin que, soutenus par la puissance de votre exemple et de votre secours, nous puissions vivre saintement, pieusement mourir et obtenir la béatitude éternelle du Ciel. Amen.

Que par la miséricorde de Dieu les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

1er mystère joyeux : l’Annonciation

Contemplons

Roger van der Weyden, Annonciation

Méditons

Voici arrivée l’heure tant attendue où Dieu va venir parmi les hommes. L’archange est envoyé du Ciel à Marie, la Vierge choisie pour Le donner au monde !

Chaque fois que nous méditons ce premier mystère joyeux, le rosaire nous fait assister à l’entretien de l’archange Gabriel et de Marie. II nous fait participer à l’émerveillement de l’ange : « Je vous salue, comblée-de-grâce, le Seigneur est avec Vous… » et nous fait saluer Marie avec les mots dont il s’est servi dans sa mission d’ambassadeur de Dieu !

Le rosaire nous fait aussi partager la joie de Marie, choisie entre toutes les femmes ; il nous fait revivre avec elle ces instants inoublia­bles. Il nous donne d’être présents au moment où elle donne son « Oui » et où s’accomplit le prodige d’amour qu’est l’Incarnation !

Le rosaire nous fait demander l’assistance de Marie pour que nous comprenions mieux l’amour infini de Dieu qui va jusqu’à se faire l’un d’entre nous et pour que, nous aussi, nous sachions dire un « oui » sincère et généreux à tout ce que Dieu nous demandera !

Marie, Notre Dame du très saint rosaire, aidez-nous à célébrer dignement, avec vous, l’instant où Dieu s’est fait homme pour notre salut !

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés ; préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde (prière demandée par Notre Dame de Fatima le 13 juillet 1917 à la fin de chaque dizaine du chapelet)

Petite consécration à Notre Dame du rosaire :

Très sainte Vierge Marie, notre Mère et notre Reine, Notre Dame du très saint rosaire, je me consacre à votre Cœur Douloureux et Immaculé voulant me souvenir sans cesse que je vous appartiens et que vous pouvez disposer de moi pour le règne du Sacré-Cœur de Jésus. Aidez-moi à offrir aujourd’hui les sacrifices nécessaires à l’accomplissement chrétien de tous mes devoirs, à aimer et à réciter mon chapelet en m’unissant aux mystères de la vie de Jésus et de la vôtre. Amen.

Prière de Léon XIII a saint Joseph pour le mois du rosaire :

Nous recourons à vous dans notre tribulation, bienheureux Joseph, et, après avoir imploré le secours de votre très sainte épouse, nous sollicitons aussi avec confiance votre patronage.

Au nom de l’affection qui vous a uni à la Vierge immaculée, Mère de Dieu, par l’amour paternel dont vous avez entouré l’Enfant Jésus, nous vous supplions de regarder avec bonté l’héritage que Jésus-Christ a acquis au prix de son Sang et de nous assister de votre puissance et de votre secours dans tous nos besoins.

O très vigilant gardien de la sainte Famille, protégez la race élue de Jésus-Christ. O Père très aimant, éloignez de nous toute souillure d’erreur et de corruption. O notre très vaillant protecteur, assistez-nous du haut du ciel dans le combat que nous livrons à la puissance des ténèbres. Et, de même que vous avez arraché autrefois l’Enfant Jésus au péril de la mort, défendez aujourd’hui la sainte Eglise de Dieu des embûches de l’ennemi et de toute adversité.

Couvrez-nous tous de votre perpétuelle protection, afin que, soutenus par la puissance de votre exemple et de votre secours, nous puissions vivre saintement, pieusement mourir et obtenir la béatitude éternelle du Ciel. Amen.

Que par la miséricorde de Dieu les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Le mois du rosaire

Contemplons

La Vierge Marie remet le rosaire à saint Dominique en lui demandant de le propager pour la gloire de Dieu et le salut du monde. Sous la Mère de Dieu, un petit chien portant une torche embrasée dans sa gueule. Ce chien  vient d’un rêve que la mère de saint Dominique fit alors qu’elle était enceinte de lui. Dans ce rêve elle enfantait d’un chien portant une torche qui embrasait le monde entier. Saint Dominique reprit donc cet emblème en disant qu’il serait ce chien qui embrasera le monde de la vérité.

Méditons

C’est Léon XIII, qu’on a surnommé le pape du rosaire, qui a fait ajouter aux litanies de Lorette le vocable « Reine du très saint rosaire priez pour nous » ; c’est lui aussi qui a dédié le mois d’octobre à la prière du rosaire. Il témoignait ainsi de l’importance de la prière du rosaire dans la vie de l’Eglise et de la vie chrétienne en général. Aussi interrogeons-nous, pendant ce mois d’octobre sur l’intérêt de cette prière que beaucoup jugent démodée (car mal comprise) !

Marie est notre Mère depuis le vendredi-saint, jour où Jésus mourant nous a confié à elle. En saint Jean, nous avons accepté et accueilli la maternité de Marie afin qu’elle fasse de nous de dignes disciples de Jésus. Comme notre Mère, Marie connait bien la faiblesse de notre nature ; elle sait comme nous pouvons être inconstants et négligents pour tout ce qui concerne notre salut, préoccupés que nous sommes par les choses de la terre !

Aussi, par le rosaire, elle nous fait revivre, chaque jour, les grandes étapes de notre rédemption. Elle nous invite à les contempler avec ses yeux et son Cœur de Mère ; plus encore, elle nous invite à nous mettre à son école car elle a vécu tous les événements de la vie de Jésus avec la plénitude de ses dons !

Dieu, pour qui le temps n’existe pas, reçoit miséricordieusement notre prière et notre contemplation comme si réellement nous avions été présents dans le temps où les mystères se sont accomplis. Marie, Notre Dame du rosaire, la première, nous en a donné l’exemple car elle «se souvenait de toutes ces choses et les repassait dans son Cœur» (Luc 2, 19) !

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés ; préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde (prière demandée par Notre Dame de Fatima le 13 juillet 1917 à la fin de chaque dizaine du chapelet)

Petite consécration à Notre Dame du rosaire :

Très sainte Vierge Marie, notre Mère et notre Reine, Notre Dame du très saint rosaire, je me consacre à votre Cœur Douloureux et Immaculé voulant me souvenir sans cesse que je vous appartiens et que vous pouvez disposer de moi pour le règne du Sacré-Cœur de Jésus. Aidez-moi à offrir aujourd’hui les sacrifices nécessaires à l’accomplissement chrétien de tous mes devoirs, à aimer et à réciter mon chapelet en m’unissant aux mystères de la vie de Jésus et de la vôtre. Amen.

Prière de Léon XIII a saint Joseph pour le mois du rosaire :

Nous recourons à vous dans notre tribulation, bienheureux Joseph, et, après avoir imploré le secours de votre très sainte épouse, nous sollicitons aussi avec confiance votre patronage.

Au nom de l’affection qui vous a uni à la Vierge immaculée, Mère de Dieu, par l’amour paternel dont vous avez entouré l’Enfant Jésus, nous vous supplions de regarder avec bonté l’héritage que Jésus-Christ a acquis au prix de son Sang et de nous assister de votre puissance et de votre secours dans tous nos besoins.

O très vigilant gardien de la sainte Famille, protégez la race élue de Jésus-Christ. O Père très aimant, éloignez de nous toute souillure d’erreur et de corruption. O notre très vaillant protecteur, assistez-nous du haut du ciel dans le combat que nous livrons à la puissance des ténèbres. Et, de même que vous avez arraché autrefois l’Enfant Jésus au péril de la mort, défendez aujourd’hui la sainte Eglise de Dieu des embûches de l’ennemi et de toute adversité.

Couvrez-nous tous de votre perpétuelle protection, afin que, soutenus par la puissance de votre exemple et de votre secours, nous puissions vivre saintement, pieusement mourir et obtenir la béatitude éternelle du Ciel. Amen.

Que par la miséricorde de Dieu les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 30ème jour

Le jugement dernier, Hans Memling

Qui est saint Michel ?

La charité de saint Michel envers les fidèles s’exer­cera également au jugement dernier quand il présentera les prédestinés au ciel. Au son de la trompette de saint Michel, seront dé­voilés les mystères de la glorification des élus et la damna­tion des réprouvés. Au son de la trompette, tous les morts ressusciteront. Les tombeaux ouverts rendront leurs cendres éparses et les âmes reprendront leur corps.

Alors, par Jésus-Christ, le souverain juge, seront approu­vées et confirmées les sentences de vie ou de mort déjà portées au jugement particulier. Puis, ce chef des armées des cieux et porte-étendard marquera sur le front des élus le sceau de l’éternelle prédestination. Enfin, aidé de ses anges, il séparera les justes des méchants, il placera les méchants à sa gauche et les élus à sa droite et donnera à ces derniers les palmes en signe de victoire.

Au jugement universel, il appartiendra au glo­rieux archange de réjouir les élus par l’annonce de la gloire éternelle dans la proclamation de la sentence du souverain juge : « Venez, les bénis de mon Père, posséder le royaume préparé pour vous dès le commencement du monde. » Il sera, comme le dit Origène, l’intendant de la vigne du Seigneur, chargé, après cette vie, de donner aux justes la récompense de leurs bonnes œuvres.

Ses interventions dans l’histoire des hommes

Dans une brochure intitulée « Saint Michel et le triomphe de demain », il est dit que Martin Drexler, une personne pré­destinée (morte en 1902) et favorisée de lumières extraordinaires, ne cessait de recommander la dévotion à saint Michel archange. La Très Sainte Vierge lui aurait dit : « Je suis toute miséricordieuse et je veux sauver la France, mais il faut prier saint Michel. »

Dans la brochure : « Saint Michel et le triomphe de demain », on lit encore ces lignes : « Ce n’est pas sans un secret dessein de la providence, que Léon XIII, de glo­rieuse mémoire, eut l’inspiration que ce serait par l’inter­vention de saint Michel que l’enfer serait terrassé ! Un jour, dans la ferveur de son oraison, il lui fut donné de voir l’envahissement de la terre par des nuées sombres d’esprits infernaux nouvellement sortis de l’abîme et il comprit que c’était à saint Michel que Dieu avait réser­vé l’honneur de les y précipiter de nouveau. » Voulant arrêter l’action néfaste des démons dans les âmes, Léon XIII créa contre eux une arme nou­velle : l’exorcisme qui porte son nom.

Voici un exemple de sa puissante protection : le 15 avril 1901, Mgr. Favier, évêque de Pékin (Chine) a fait à Paris le récit suivant : « En juillet 1900, il soutint avec ses chrétiens, dans le Pé-Tang, un véritable siège contre les Boxers. Depuis longtemps, cet évêque avait conseillé à tous ses fidèles de réciter chaque jour la prière à saint Michel qui se dit après la messe. Le siège se prolongeait indéfiniment et les munitions s’épuisaient. Aucun secours humain n’était à prévoir. Mgr. Favier demanda avec plus d’insistance le secours du ciel et con­sacra officiellement son diocèse à saint Michel. Le 15 août, les assiégeants, pensant que les munitions des chré­tiens étaient épuisées, s’élancèrent vers eux pour égorger les assiégés. Mais, arrivés près de la citadelle, une force in­vincible les arrêta. Ils sentirent devant eux un obstacle invisible mais infranchissable. Effrayés, ils s’enfuirent. Alors seulement, arrivèrent les troupes européennes. Mgr. Favier apprit pourquoi les Boxers visaient le Pé­-Tang : « Il y avait », lui dit-on, « en haut de votre église, une grande dame vêtue de blanc, et, tout près d’elle, se tenait un guerrier armé, ayant deux grandes ailes blanches et une épée en main. » « C’étaient », dit Mgr. Favier, « la Sainte Vierge et saint Michel venus pour nous protéger. »

Voici encore plus près de nous une preuve de sa puissante protection, dont la lettre suivante de M. le curé d’A… (Marne), du 30 octobre 1918, fait foi : « A la veille de l’attaque du 14 juillet 1918, il y avait autour de ma paroisse, un dépôt de plus de trois millions d’obus (dont un million d’obus à gaz). Durant cette période, pendant deux mois, les avions allemands ne cessèrent de voler au-dessus du pays. Bombes et obus tombaient de tous côtés ; une seule bombe, un seul obus tombant sur le dépôt de munitions aurait détruit tout le pays et asphyxié ses habitants. Devant ce danger immédiat, j’ai mis ma paroisse sous la protection de saint Michel, fixant son image à la chaire, dans l’église, et récitant chaque jour l’exorcisme de Léon XIII. Je promis d’ériger une statue du saint archange si nous sortions de ce grand danger… Les pays environnants ont beaucoup souffert… Au milieu de tout ce fracas, pas un obus n’est tombé sur le pays, pas un carreau n’a été brisé, à la grande stupéfaction de mes paroissiens. Aussi, la statue du grand archange vient maintenant d’être solennellement érigée dans l’église, en reconnaissance de son intervention miraculeuse. »

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

 

(Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 29ème jour

Mosaïque de saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique

Qui est saint Michel ?

La guerre, que le démon a commencée dans le ciel contre Dieu et qu’il continue sur la terre, ne prendra fin qu’à la fin du monde. Elle sera alors encore plus cruelle parce que le démon, sachant qu’il lui reste peu de temps, suscitera partout la tribulation et la persécution contre les fidèles, dit Jésus dans l’évangile, telles que le monde n’en a jamais connues de semblables. L’antéchrist, avec l’aide des démons, fera de tels prodiges qu’il in­duirait en erreur, même les élus, si cela était possible. Ce sera le temps de l’apostasie partout, la foi languis­sante des chrétiens s’affaiblira encore par les persécutions et un petit nombre restera ferme dans la foi et sera martyrisé par l’antéchrist. Il se fera adorer comme Dieu et beaucoup se laisseront séduire et croiront en lui.

Etabli par Dieu, chef de son Eglise, saint Michel ne manquera pas de la défendre contre la guerre hautaine et impie de l’antéchrist qui sera l’instrument de Satan contre elle. Après Marie, personne d’autre que saint Michel ne l’assistera mieux dans cet ultime combat. Dans la personne de l’antéchrist, le démon réunira toute sa malice et saint Michel mettra tout son zèle dans la défense de l’honneur de Dieu, du Christ et de l’Eglise.

Ses interventions dans l’histoire des hommes

Dans une colline, située à deux milles de la ville de Sala (Italie), se trouve une grotte dédiée à saint Michel qui apparut là à un berger qui, effrayé par les éclairs et les tonnerres, invoqua le saint archange, qui se montra à lui, demandant une chapelle à cet endroit, en son honneur, pour y protéger en pareil cas ceux qui viendront le prier. Cette chapelle fut élevée et les habitants de Sala eu­rent la promesse qu’ils y seraient toujours exaucés dans la prière contre les calamités et la foudre. En 1715, plusieurs prêtres s’y rendirent ensemble par dévotion, pour demander le beau temps, et la cessation de la grêle qui tombait fréquemment sur les campagnes, ainsi menacées de disette. Ils demandèrent aussi, la victoire des armées chrétien­nes sur la puissance Ottomane. Pendant qu’ils célébraient la sainte Messe, au moment de la consécration, l’image de saint Michel, peinte sur une fresque du mur, laissa tomber du visage des gouttes d’eau, semblables à de l’huile, qui mouillèrent même l’autel.

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

 (Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 28ème jour

Saint Michel délivre une âme du purgatoire, Jacopo Vignali

Qui est saint Michel ?

Saint Michel ne se contente pas d’exercer sa charité sur ceux qui l’honorent, pendant leur vie et à leur mort, mais il les soulage dans le purgatoire où ils sa­tisfont à la justice divine. Dans l’office des défunts, l’E­glise chante que les âmes saintes sont introduites par lui au paradis. Dès qu’elles sont purifiées des peines dues au péché, il les fait sortir de la prison du purgatoire et les conduit de ces ténèbres à la lumière céleste. Pendant leur épreuve au purgatoire, il offre ses mérites en leur faveur, obtient miséricorde et les délivre de ce lieu de tourments.

C’est dire combien salutaire est la prière de l’archan­ge pour les âmes du purgatoire. L’âme d’un jeune homme, nommé Guillaume, apparut à un saint moine et lui fit connaître qu’il ne pourrait pas voir Dieu, tant qu’on n’aurait pas prié saint Michel pour lui. Le moine pria et fit prier saint Michel et l’âme du jeune homme entra de suite au paradis. Les âmes dévotes au prince des anges sont heureuses, même après la mort, car, si elles sont en purgatoire, elles savent qu’il les aidera à en sortir. Autant de titres et de motifs pour aimer et prier saint Michel.

Ses interventions dans l’histoire des hommes

Saint Anselme raconte qu’un saint religieux, sur le point de mourir, fut attaqué trois fois par le démon et trois fois défendu par saint Michel. La première fois, le démon l’attaqua en lui rappelant ses péchés commis avant le baptême et de n’en avoir pas fait pénitence, saint Michel le rassura en lui disant qu’ils avaient été effacés par le baptême. La deuxième fois, Satan lui montra ses péchés commis après le baptême, décourageant le malheureux religieux. L’archange le rassura à nouveau, lui témoignant avec bonté qu’ils avaient été remis par le sacrement de péni­tence. La troisième fois, le démon lui présenta un grand livre où étaient marqués toutes ses négligences et ses manque­ments à la règle de son ordre. Saint Michel le rassura encore, lui déclarant que tout cela avait été expié par les pénitences, par son obéissance et par sa patience. Consolé et réconforté, le religieux rendit son âme à Dieu, saintement et avec sérénité.

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

(Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 27ème jour

Apparition de saint Michel au Mont Gargan

Qui est saint Michel ?

Grande nous apparaît la charité de saint Michel à aider ceux qui l’invoquent et à les secourir, non seule­ment durant leur vie, mais à l’heure de leur mort. Dieu lui a donné pouvoir sur toutes les âmes qui vont quitter ce monde. Le 8 mai et le 29 septembre, l’Eglise célèbre la solennité du saint archange, au printemps, donc, et à l’automne, d’où la comparaison de saint Bonaventure sur la protection des fidèles à leur naissance et à leur départ de ce monde. Saint Pantaléon l’appelle le visiteur des malades. Lors­que les parents ne peuvent plus nous aider, que les amis nous abandonnent, que les richesses ne servent plus à rien, alors saint Michel vient visiter, réconforter, consoler et aider ses serviteurs. Terrible est le moment de la mort par la vio­lence des assauts du démon contre l’âme prête à quitter ce monde. Il vient par les plus fortes tentations accroître la frayeur, redoubler ses assauts ; pour cela, il appelle ses compagnons à la rescousse, livre une guerre cruelle pour la perte éternelle de l’âme. Le moribond est tenté par lui de défiance, de déses­poir, d’orgueil ; même les plus grands saints ont redouté ce dernier moment. Les héros de la pénitence, tel saint Hilarion qui avait vécu dans toutes sortes de mortifica­tions pendant 70 ans, redoutaient cet instant.

La bonté envers ses fidèles serviteurs est si grande que, souvent, pour rendre sainte leur mort, il les a con­vertis et les a préparés à bien mourir. Saint Wilfrid, étant tombé gravement malade, saint Michel lui apparut et lui dit qu’il mourrait dans 4 ans et il le guérit miraculeusement ; saint Cuduald fut averti par lui du jour de sa mort, 10 ans auparavant. A l’ana­chorète saint Frontosius, il promit de venir l’assister à l’heure de sa mort avec d’autres anges.

Ses interventions dans l’histoire des hommes

En 1656, la peste faisait des ravages dans presque toute l’Italie, principalement dans la ville de Naples, où l’on compta quatre cent mille victimes. La ville de Foggia fut atteinte à son tour au point d’en être dépeuplée. La cité de Manfredonia, voyant arri­ver le fléau dans ses murs, posta des gardes aux portes, pour empêcher quiconque d’entrer. L’archevêque Giannolfo Pucinelli, employant, contre le mal qui mena­çait, des remèdes spirituels, confiant dans la protection de saint Michel, après une procession solennelle en son honneur, pour attendrir la divine miséricorde, ordonna un triduum de prières et de jeûne dans son diocèse. Sentant approcher la peste, il réunit le collège des prêtres et ordonna un nouveau triduum de prières et de jeûne. Il adressa une supplique au saint archange au nom de toute la ville de Manfredonia et alla la placer sur son autel, pour qu’il fasse la médiation entre Dieu et le peuple. L’effet ne se fit pas attendre, car Dieu accorda la grâce et saint Michel vint en personne en apporter la nouvelle à l’évêque. En effet, vers 5 heures du matin, alors qu’il priait dans sa chambre, sa famille épiscopale étant encore endormie, il entendit un bruit semblable à un tremblement de terre et vit autour de lui une grande lumière au milieu de laquelle était saint Michel. « Sachez, pasteur de ces brebis », lui dit-il, « que j’ai demandé à la Sainte-Trinité que tous ceux qui auront sur eux, dans les maisons, dans la ville, en tous lieux, avec dévotion, des pierres de ma basilique, seront épargnés de la peste. Annoncez cela à tous. Vous bénirez ces pierres, y gravant le signe de la croix avec mon nom. Faites savoir également qu’il y aura bientôt un tremblement de terre. » Attiré par ces bruits étranges, les serviteurs du prélat accoururent à la chambre et le trouvèrent prostré à terre et comme mort. Ils le relevèrent. Il poussa un soupir, accompagné de larmes, en pronon­çant le nom de saint Michel. Messager de la paix et de la miséricorde de Dieu, il parut le lendemain en public dans son église, après y avoir convoqué son peuple. Il ne sut dire que ces mots : « Vive saint Michel, vive saint Michel ! » Il fit aussitôt mettre en morceaux des pierres apportées de la basilique du Gargan et les bénit, après avoir eu soin d’y faire graver la croix et le nom de saint Michel, « S + M », et chaque fidèle d’emporter une petite pierre sur lui dans sa maison. Le 17 octobre de la même année, eut lieu le tremblement de terre annoncé par l’appari­tion. Les villes voisines, telle Castella, subirent de nom­breux dommages, mais Manfredonia fut miraculeusement épargnée.

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

(Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)

 

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 26ème jour

L’Aiguille Saint-Michel au Puy en Velay

Qui est saint Michel ?

Saint Michel aime tellement ceux qui le prient qu’il leur obtient la prédestination. L’Eglise le nomme « le porte-étendard du salut », non pas seulement parce qu’il porte la croix, signe de notre rédemption et de notre salut, mais parce qu’il marque d’un sceau invisible les âmes élues, pour qu’elles ne soient pas damnées. C’est ainsi que saint Jean nous le décrit dans l’Apocalypse, lorsqu’il le voit descendre de l’orient avec le signe du Dieu vivant en main et crier aux quatre anges qui devaient nuire à la terre et à la mer, de ne faire aucun mal, tant qu’il n’aurait pas marqué au front les serviteurs de Dieu. Il marque les élus du signe de la prédestination. Comme l’antéchrist marque ceux de sa suite, ainsi saint Michel marque les prédestinés. Se tenant près du trône de la sainte charité, saint Michel reçoit d’elle les grâces pour les communiquer aux âmes élues pour la prédestination. Comme l’écrit saint Bonaventure, il dresse une barrière contre le mal, résiste à nos ennemis, les chasse de force, nous éclaire et nous excite à la pénitence, prie et obtient les grâces du salut. De plus, il nous fortifie, nous affermit et nous récon­forte dans l’exercice de la vertu, nous révèle les mystères du ciel, enflamme nos cœurs des désirs célestes, porte nos bonnes œuvres et nos mérites devant Dieu, et in­troduit les élus au ciel. Il a la puissance de nous faire vaincre le monde, la chair et le démon, qui sont les trois ennemis de notre âme. Le monde créé obéit à son commandement, tout comme, jadis dans le ciel, Dieu voulut triompher de Lucifer par lui. Si l’Eglise enseigne que la prière de saint Michel conduit les élus au ciel, qui donc ne sera pas sauvé, s’il l’a invoqué ?

Ses interventions dans l’histoire des hommes

Ximénès, patriarche de Jérusalem, rapporte, de concert avec l’archevêque de Tolède, Garcia de Loaisa, dans ses rapports sur le concile d’Espagne, que, veillant, à son re­tour, un saint évêque en France, dans une église de saint Michel, vit en esprit venir à son autel les anges gardiens des royaumes d’Espagne, de France, d’Angleterre et d’Ecosse, qui parlaient avec lui du peu de fruit qu’ils retiraient de leur charge de la protection de ces royau­mes, puisque pas même leurs bienfaits ne parvenaient à réformer les mœurs, ni les menaces à les détourner de leurs péchés. Ils demandaient donc à l’archange, leur chef, de s’enquérir auprès de Dieu sur ce qu’ils avaient à faire dans lesdites provinces. Or, saint Michel leur fit connaître les ordres que Dieu avait donnés et ce qu’il adviendrait à ces royaumes et à leur roi, et les châtiments à cause de leurs grands péchés. Aux anges préposés au royaume d’Espagne, il montra les épreuves qui allaient fondre sur ce pays, parce que ses habitants ne défendaient pas assez l’honneur de Dieu devant les Maures, pour ne s’occuper que de leurs inté­rêts propres. Il annonça aussi que l’Espagne connaîtrait les trahi­sons et la malveillance des Maures impies, lesquels fina­lement seraient chassés pour toujours du royaume. Les paroles de saint Michel se vérifièrent sous Philippe III, car c’est sous son règne, en 1611, que l’Espagne fut libérée définitivement de ces barbares.

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

 Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

 (Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)

 

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 25ème jour

Statue de saint Michel bénie par le pape François le 5 juillet 2013, jour où il a consacré le Vatican à saint Joseph et saint Michel. Dans l’acte de consécration, le pape François a confié à Saint Joseph « les attentes et les espoirs de l’Eglise » et a prié l’archange Michel de veiller sur le Siège apostolique, de défendre l’Eglise d’une quelconque « machination qui menace » sa sérénité et, enfin, de rendre les hommes « victorieux contre les tentations du pouvoir, de la richesse et de la sensualité. » Dans son discours, il a demandé à l’archange Michel qu’il « nous défende du Malin et qu’il s’en débarrasse. » Le souverain pontife a en effet rappelé que Saint Michel est celui qui lutte pour rétablir la justice divine, qu’il défend le Peuple de Dieu contre ses ennemis et surtout contre son ennemi par excellence, le Diable.

Qui est saint Michel ?

Saint Michel est appelé par l’Eglise « l’ange de la paix. » Il est l’ange de la paix parce que la paix est la séré­nité dans l’âme et parce qu’il contraint les esprits mau­vais à s’éloigner des âmes. Dans sa louange à saint Michel, l’Eglise se sert de trois noms : Chef des armées des cieux, ange de la victoi­re, ange de la paix. Ces trois noms sont synonymes, car combattre contre les démons, les vaincre et procurer la paix ont le même effet. Quel autre que lui mériterait ce titre d’artisan de la paix ? C’est lui qui rétablit la paix dans le ciel, en chassant les anges rebelles qui l’a­vaient troublée, et en ramenant la sérénité au paradis. Saint Michel procure la paix entre l’homme et Dieu. L’Eglise le représente devant le trône de la misé­ricorde divine, implorant le pardon et la pitié. Ce ministère d’apaiser la colère de Dieu et d’implorer son par­don a pour effet la paix et la réconciliation entre l’hom­me et Dieu. Le cœur de l’archange est plein de clémence et de pitié et ne sait désirer que cette paix et cette ré­conciliation ; il travaille aussi, à cause de son grand amour, à porter l’homme à regretter ses péchés et il prie Dieu, en même temps, de ne pas s’irriter. Ainsi, il obtient, par sa prière efficace, la réconciliation et la paix. Il aime pareillement à mettre cette paix dans les foyers et les familles. De même qu’il ne peut supporter la discorde au ciel, ainsi il ne peut voir dans le cœur des hommes l’agitation, les inimitiés, les discordes entre pa­rents et familles ; ses pensées sont des pensées de paix. Celui donc qui désire voir la paix régner entre les parents et les familles, doit invoquer le saint archange et le prier avec confiance.

Ses interventions dans l’histoire des hommes

Martin Drexler, que certains appellent Martin Tourneur est mort en octobre 1902. Il fut le protégé du Chanoine de Bonniot qui l’avait fait employer comme sacristain à Notre-Dame de Paris.  Il eut plusieurs visions du Sacré-Cœur, de la Sainte Vierge et de Saint Michel. Prévenu quand une révélation allait lui être faite, il s’agenouillait, chez lui, devant une statue de Notre-Dame-des-Victoires et entendait la voix de la Mère de Dieu. Il eut aussi des révélations dans l’église Saint-Denis de la Chapelle, où pria Jeanne d’Arc. Martin Drexler répandit un grand nombre de feuilles : « Supplications pour demander l’avènement du Règne du Sacré-Cœur ».  Composée par Martin Drexler, cette prière de supplication obtint l’imprimatur du Cardinal Richard, Archevêque de Paris, et fut publiée avec l’approbation du vénéré prélat. La Sainte Vierge avait déclaré au voyant, que ces supplications obtiendraient le triomphe de l’Église et le salut de la France. La Sainte Vierge lui révéla que ces Supplications (ci-dessous) et la prière à Saint Michel, composée par Léon XIII (appelée petit exorcisme) et récitée chaque jour près la messe, avaient pour effet d’atténuer les châtiments qui nous menacent : « Je suis toute miséricorde, lui dit la Sainte Vierge. Je veux sauver la France, mais il faut prier saint Michel. Si on ne le prie pas, il n’interviendra pas ». 

« Au nom du Sacré-Cœur de Jésus et par l’intercession de Marie Immaculée, très humblement prosternés devint votre Majesté, ô Dieu Tout-Puissant, nous vous supplions de vouloir bien envoyer Saint Michel pour qu’il nous secoure dans notre détresse.  Daignez Vous souvenir, Seigneur, que dans les circonstances douloureuses de notre histoire, Vous en avez fait l’instrument de vos miséricordes à notre égard. Nous ne saurions l’oublier. C’est pourquoi nous Vous conjurons de conserver à notre Patrie, coupable mais si malheureuse, la protection dont Vous l’avez jadis entourée par le ministère de cet Archange vainqueur.  C’est à vous que nous avons recours, ô Marie Immaculée, notre douce Médiatrice, qui êtes la Reine du Ciel et de la terre. Nous vous en supplions très humblement, daignez encore intercéder pour nous. Demandez à Dieu qu’ll envoie Saint Michel et les anges pour écarter tous les obstacles qui s’opposent au règne du Sacré-Cœur dans nos âmes, dans nos familles et dans la France entière. Et vous, ô Saint Michel, prince des milices célestes, venez à nous. Nous vous appelons de tous nos vœux ! Vous êtes l’Ange gardien de l’Église et de la France.  C’est vous qui avez inspiré et soutenu Jeanne d’Arc dans sa mission libératrice. Venez encore à notre secours et sauvez-nous !  Dieu vous a confié les âmes qui, rachetées par le Sauveur, doivent être admises au bonheur du Ciel. Accomplissez donc sur nous la mission sublime dont le Seigneur vous a chargé. Nous plaçons tous nos intérêts spirituels, nos âmes, nos familles, nos paroisses, la France entière, sous votre puissante protection. Nous en avons la ferme espérance, vous ne laisserez pas mourir le peuple qui vous a été confié ! Combattez avec nous contre l’enfer déchaîné et par la vertu divine dont vous êtes revêtu, après avoir donné la victoire à l’Eglise, conduisez nos âmes à l’éternelle Patrie. Ainsi soit-il ».

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

(Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)

 

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 24ème jour

La grotte du Gargano

Qui est saint Michel ?

L’amour spécial de saint Michel pour l’Eglise se ma­nifeste surtout dans la protection, la garde et la défense du souverain pontife, qui préside aux destinées de l’Eglise, pasteur des pasteurs, chef visible, centre du catholicisme. Il a la sollicitude de toutes les Eglises ; il a la charge redoutable de sauver tous les fidèles, de veiller sur eux, de les garder, de les diriger vers les pâturages éternels. Si le zèle de saint Michel est grand dans la protection des fidèles, il est encore plus spécial à l’égard de celui qui est le fondement de la foi et le chef des croyants. C’est pourquoi l’archange veille avant tout sur le vi­caire du Dieu Très-Haut, qui est le Christ sur la terre. Considérons avec quel zèle saint Michel a veillé et défendu les pontifes romains. Il délivra des mains d’Hé­rode, de la prison de Jérusalem, saint Pierre, le chef des apôtres. Il lui apparut ensuite à Rome, l’aida et le protégea contre les astuces de Simon le Magicien. Saint Agapit Ier, en 536, fut assisté et encouragé par lui, lors de sa visite à Constantinople, pour persuader Justinien d’éloigner son armée de l’Italie. Avant son départ pour Constantinople, le saint pape implora la protection de saint Michel et se rendit au sanctuaire du mont Gargan. L’archange l’aida à convertir Justinien à la foi, à ré­sister courageusement à l’impératrice Théodora qui ac­cordait ses faveurs aux schismatiques et à sauver Rome. Il protégea saint Grégoire le Grand durant la peste de 590. Il aida le pape Léon IX à résister aux Normands qui s’étaient emparés des Etats Pontificaux. Vaincus, ils firent humblement leur soumission et restituèrent les biens de l’Eglise. Il garda et défendit le pape Calixte II qui, le jour même de la fête de saint Michel, reçut de l’empereur l’as­surance de la paix promise à l’Eglise. L’archange a main­tenu si inflexibles et si fermes les pontifes romains dans la foi, que pas un d’eux n’a erré dans la foi et que tous l’ont conservée intacte à travers les âges.

La hiérarchie de l’Eglise romaine a toujours ho­noré saint Michel pour mériter sa protection. Saint Gélase, pape, voulut aller voir de ses yeux les merveilles de la grotte du mont Gargan ; il institua la solennité de l’ap­parition de l’archange le 8 mai ; celle de la dédicace de la basilique le 29 septembre ; ajouta quelques paroles à la préface de la messe, à la louange des anges, et composa une hymne pour l’office de saint Michel. Le pape Alexan­dre III visita, lui aussi, la basilique du mont Gargan et obtint la victoire contre Frédéric Barberousse.

Ses interventions dans l’histoire des hommes

Lorsque, dans le nouveau monde, les missionnaires im­plantèrent l’Eglise, saint Michel voulut se manifester par diverses apparitions, indiquant chaque fois qu’il est le protecteur de l’Eglise. A quatre lieues d’un petit village, appelé « A Sainte Marie de la Nativité » vivait un Indien, Diégo Lazzer, que l’on savait pieux. Alors qu’il se rendait à une pro­cession en cet endroit, saint Michel lui apparut, et lui ordonna de faire savoir aux villageois que dans le creux d’un rocher, situé entre deux chênes, près du pays, il avait fait couler une source d’eau miraculeuse, qui guérirait toutes les maladies. Mais l’homme n’en dit rien, craignant de ne pas être cru. Quelque temps après, il tomba malade à en mourir, et sans espoir de guérison. Les parents l’assistaient, at­tendant sa mort. Or, la veille de la fête de l’apparition de saint Michel, donc le 7 mai 1631, vers minuit, la chambre fut éclairée d’une grande lumière, qui frappa de stupeur ceux qui s’y trouvaient, et qui s’enfuirent effrayés, aban­donnant le malade. S’étant enhardis, ils pénétrèrent de nouveau dans la chambre, car ils craignaient que la chau­mière de jonc ne prit feu, Mais la lumière s’éteignit et ils trouvèrent le malade comme mort. Peu à peu, il reprit ses sens, ouvrit les yeux et commença à parler. Il leur dit que cette lumière dési­gnait l’apparition de l’archange saint Michel et leur révéla alors l’endroit et la vertu de la fameuse source, comme il lui avait ‘été ordonné. Il leur dit qu’il se sentait bien et qu’il était guéri, que saint Michel l’avait conduit à cette source miraculeuse où le peuple pouvait aller sans crainte. Sa maladie avait été la punition de sa désobéissance. En buvant à cette source, selon l’affirmation de l’ap­parition, les Indiens devaient recevoir de grands bienfaits, trouver la grâce de la foi et de la pénitence de leurs péchés et le recouvrement de la santé en cas de maladie ; lui-même se montrait le premier bénéficiaire de la vertu de cette eau.

Quelques jours après sa guérison, Diégo alla avec son père reconnaître la source, au lieu indiqué par l’archange. Tous deux gravirent les pentes du rocher et en trou­vèrent l’accès facile. L’eau miraculeuse surgissait dans une cavité entre deux chênes. Ils publièrent tous deux la bonne nouvelle aux habi­tants du lieu, leur assurant qu’ils trouveraient dans cette eau la guérison à toutes leurs maladies. De nombreux infirmes se rendirent à la source, en burent l’eau et s’y lavèrent ; tous recouvrèrent l’usage de leurs membres. Diégo tomba encore gravement malade, mais dès que ses parents lui eurent apporté l’eau de la source, il se trouva mieux et fut rendu à la santé. La population prit l’habitude de venir chercher là son eau potable et on l’envoya même loin à des malades. Une église fut érigée en ce lieu dans laquelle saint Michel opéra de nombreux miracles, faisant éprouver sa puissance et sa charité pour les hommes, dans le don de la santé et de la foi.

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 

Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

(Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)