Saint Joseph

Contemplons

Saint Joseph, Giovanni Domenico Tiepolo

Méditons

Après avoir rendu à Dieu le culte qui lui revient, après avoir honoré Marie, la Mère de Dieu, la Vierge des vierges, nous voici devant notre aimable Joseph, ce grand saint que nous n’invoquons jamais sans nous sentir gagné par un soupçon d’émotion. Avant de décliner toutes ses vertus, tous ses mérites, tout ce qui fait sa grandeur tant aux yeux de Dieu qu’aux nôtres, nous l’appelons simplement par son nom, Joseph, certains qu’à lui seul il suffit pour faire descendre sur nous les plus abondantes bénédictions.

Le nom de Joseph est béni à bien des titres. Il suffit de penser que Jésus, le Fils unique du Père, la seconde personne de la Très Sainte Trinité, Dieu-même, que la Très Sainte Vierge Marie, créature unique parce que seule rendue et trouvée digne d’être la Mère du Rédempteur, l’ont prononcé avec un respect teinté d’amour, de reconnaissance, d’admiration. Oui, Joseph a vécu dans l’intimité immédiate de Jésus et de Marie pendant toutes les années de la vie cachée à Nazareth, de l’exil en Egypte, années au cours desquelles tous deux, même si incomparablement plus élevés que lui en grâce et en dignité, se sont soumis à lui comme à celui que Dieu le Père lui-même a établi pour leur sauvegarde.

Si la sainteté de Joseph a été telle, qu’elle a été le jardin où ont été semées et se sont épanouies les vocations uniques de Jésus et de Marie, celle-ci s’est elle-même envolée jusqu’à atteindre des hauteurs inégalées et inégalable.  En effet, à quels sommets de sainteté, Joseph n’a-t-il pas été élevé pour avoir vécu dans l’intimité immédiate de Jésus, le Rédempteur de tous les hommes, et de Marie, la « Comblée-de-grâce. »

En prononçant, à la suite de Jésus, de Marie, le nom béni de Joseph, nous nous souvenons de l’importance du nom en lien avec la mission à laquelle il est appelé. Ainsi, à l’Annonciation, l’archange Gabriel dit à Marie, puis à Joseph, de donner à l’enfant à naitre le nom de Jésus qui signifie « Dieu sauve. » Ce nom, qui est le sien de toute éternité, nous renseigne sur la mission salvatrice de Jésus. Si à l’annonce de la naissance du Baptiste, l’ange dit à Zacharie, de le prénommer Jean, c’est parce que de toute éternité, dans la pensée de Dieu, c’est ainsi qu’il s’appelle. Nous ne savons rien de la manière dont le nom de Joseph a été choisi par ses parents, mais une chose est sûre, c’est que pour être appelé à remplir une mission aussi délicate que d’éduquer le Fils de Dieu à devenir le Rédempteur, d’être l’époux de la Vierge Immaculée, de conserver le secret de Dieu sur l’origine divine du Christ jusqu’après la Pentecôte, de tenir la place du Père éternel auprès de Jésus et de Marie en cette vie, c’est qu’il a été présent de toute éternité dans la pensée de Dieu. Saint Bernard nous dit à ce sujet : « vous pouvez conjecturer quel personnage fut saint Joseph d’après la seule interprétation de son nom qui veut dire « augmentation. » Nom béni, le premier que bégaya l’enfant Jésus sur les genoux de son père nourricier, nom respectable que Marie redisait matin et soir à Nazareth en saluant son époux et qu’elle répétait souvent dans la journée. »

Enfin, le nom béni de Joseph est honoré par Dieu-même. C’est ce qui ressort de la manière dont l’archange s’adresse à lui. En effet, lorsque Gabriel lui parle en songe, il l’appelle « Joseph, fils de David » l’honorant d’une respectueuse déférence. Ainsi, l’archange Gabriel nous renseigne sur la place unique que tient Joseph dans le mystère de l’Incarnation et qui lui vaut d’être honoré et de Dieu, et de sa Mère, et de toutes les multitudes célestes, et de tous les élus.

Très saint Joseph, vous qui êtes si proches de Jésus et de Marie, vous qui vous êtes montré tellement digne d’eux qu’en cette vie ils s’en sont remis à vous en toute confiance, vous qu’ils aiment pour tout ce que vous êtes et tout ce que vous leur avez donné, priez pour nous.

Et, parce que nous savons que pour l’amour de Jésus et de Marie, vous nous aimez et ne souhaitez rien davantage que de nous voir vous rejoindre au Ciel, parce que tel est leur plus ardent désir, priez pour nous.

Et parce qu’à l’heure de notre grand passage, nous voulons être trouvés dignes des promesses de Jésus, et qu’avec votre aide nous le serons, nous en appelons à l’amour paternel dont vous brûlez. Comme Jésus, comme Marie, nous nous en remettons à vous et disons pleins de confiance et d’amour : « très cher saint Joseph, vous que nous aimons de tout notre cœur de pauvre pécheur, priez pour nous. »

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde. (Prière demandée par Notre-Dame de Fatima après chaque dizaine du chapelet.)

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Joseph, priez pour nous.

Illustre descendant de David, priez pour nous.

Lumière des patriarches, priez pour nous.

Epoux de la Mère de Dieu, priez pour nous.

Chaste gardien de la Vierge, priez pour nous.

Père nourricier du Fils de Dieu, priez pour nous.

Zélé défenseur de Jésus, priez pour nous.

Chef de la sainte Famille, priez pour nous.

Joseph très juste, priez pour nous.

Joseph très chaste, priez pour nous.

Joseph très prudent, priez pour nous.

Joseph très courageux, priez pour nous.

Joseph très obéissant, priez pour nous.

Joseph très fidèle, priez pour nous.

Miroir de patience, priez pour nous.

Ami de la pauvreté, priez pour nous.

Modèle des travailleurs, priez pour nous.

Gloire de la vie de famille, priez pour nous.

Gardien des vierges, priez pour nous.

Soutien des familles, priez pour nous.

Consolation des malheureux, priez pour nous.

Espérance des malades, priez pour nous.

Patron des mourants, priez pour nous.

Terreur des démons, priez pour nous.

Protecteur de la sainte Eglise, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 

Il l’a établi le maître de sa maison

Et le dispensateur de tous ses biens.

 

Prions.

Ô Dieu, qui, dans votre providence ineffable avez choisi le bienheureux Joseph, pour être l’Epoux de votre sainte Mère, faites, nous vous en prions, que l’honorant ici-bas comme protecteur, nous méritions de l’avoir pour intercesseur dans le Ciel. Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. Amen.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire