Père nourricier du Fils de Dieu

Contemplons

Saint Joseph adorant l’enfant Jésus, Pierre Parrocel

Méditons

C’est Joseph, fils de Jacob, arrière-petit-fils d’Abraham, que ses frères ont vendu aux marchands d’esclaves et fait déporter en Egypte, que Pharaon choisit comme son « intendant fidèle et avisé » (Luc 12, 42) pour faire face à la famine dont il a été prévenu en rêve. Il fait de lui un vice-roi qu’il investit de tous ses pouvoirs afin qu’il organise la mise en réserve de blé pendant les sept années de vaches grasses et le redistribue lors des sept années de vaches maigres.

Joseph, l’époux de Marie, suit un destin analogue. En effet, le Père éternel lui-même l’investit de son autorité paternelle sur Jésus, son Fils unique, pendant les années de la vie cachée à Nazareth. Honneur redoutable s’il en est : c’est à Joseph, charpentier de son état, qu’il appartient de procurer le pain quotidien à Jésus. Si Joseph n’a pas donné la vie à Jésus, il a néanmoins assuré sa subsistance, sa croissance en agissant comme père nourricier. Tout ce qui a conservé la vie à Jésus, la nourriture et le vêtement, c’est le labeur de Joseph qui le lui a procuré.

Plus que le fils de Jacob à qui Pharaon délègue tous ses pouvoirs, Joseph, l’époux de Marie, est investi par Dieu de son autorité paternelle sur son Fils, sans que ce-dernier ne trouve à y redire. Car, telle est la volonté du Père. Car de faire la volonté du Père, c’est la nourriture de Jésus (Jean 4, 34). Parce que la sainteté de Joseph atteint une telle perfection, qu’elle ne donne prise à un aucun abus de pouvoir ou d’autorité.

Le Fils de Dieu, Jésus, Dieu en personne, n’a pas été trop fier pour accepter de recevoir son pain quotidien des mains de Joseph. Quelle humilité ! Celui à qui tout appartient au ciel, sur terre et dans les enfers, condescend à s’assoir à la table du charpentier de Nazareth et de se nourrir de son pain. Alors qu’il a le pouvoir de changer les pierres en pain (Mathieu 4, 3), de le multiplier (Jean 6, 1-16), il choisit de se contenter de ce que Joseph lui procure quitte à souffrir la faim en certaines circonstances (comme lors de la fuite en Egypte). Il pousse même l’humilité jusqu’à l’en remercier du fond du cœur. Car Jésus n’est pas un ingrat : il remercie pour tout ce qu’on lui donne.

Joseph, fils de Jacob a sauvé le peuple d’Egypte en lui procurant du pain aux temps de famine. Joseph, l’époux de Marie, fait bien plus que cela : par son labeur, il permet que le Fils de Dieu qui est « le pain vivant descendu du ciel » (Jean 6, 51) parvienne à « son heure » et puisse se faire notre viatique, celui qui nous procure la vie divine, la vie éternelle en surabondance. Joseph est ainsi le sauveur du seul Sauveur, celui qui nous sauve de la mort éternelle. Et, il n’est pas que le sauveur d’un seul peuple mais de tous, et de tous les temps.

Pensons-y à chaque fois que nous communions. Le pain que nous recevons est la chair de la chair de Marie, le corps dont Joseph a permis la croissance en pourvoyant à tous ses besoins.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde. (Prière demandée par Notre-Dame de Fatima après chaque dizaine du chapelet.)

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Joseph, priez pour nous.

Illustre descendant de David, priez pour nous.

Lumière des patriarches, priez pour nous.

Epoux de la Mère de Dieu, priez pour nous.

Chaste gardien de la Vierge, priez pour nous.

Père nourricier du Fils de Dieu, priez pour nous.

Zélé défenseur de Jésus, priez pour nous.

Chef de la sainte Famille, priez pour nous.

Joseph très juste, priez pour nous.

Joseph très chaste, priez pour nous.

Joseph très prudent, priez pour nous.

Joseph très courageux, priez pour nous.

Joseph très obéissant, priez pour nous.

Joseph très fidèle, priez pour nous.

Miroir de patience, priez pour nous.

Ami de la pauvreté, priez pour nous.

Modèle des travailleurs, priez pour nous.

Gloire de la vie de famille, priez pour nous.

Gardien des vierges, priez pour nous.

Soutien des familles, priez pour nous.

Consolation des malheureux, priez pour nous.

Espérance des malades, priez pour nous.

Patron des mourants, priez pour nous.

Terreur des démons, priez pour nous.

Protecteur de la sainte Eglise, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 

Il l’a établi le maître de sa maison

Et le dispensateur de tous ses biens.

 

Prions.

Ô Dieu, qui, dans votre providence ineffable avez choisi le bienheureux Joseph, pour être l’Epoux de votre sainte Mère, faites, nous vous en prions, que l’honorant ici-bas comme protecteur, nous méritions de l’avoir pour intercesseur dans le Ciel. Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. Amen.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire