UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 14ème jour

Les trois archanges : Michel, Raphaël (accompagné de Tobie), et Gabriel

Qui est saint Michel ?

Saint Michel, si zélé pour l’honneur de Dieu, est plein de charité pour les hommes. Aux anges inférieurs, Dieu a confié la garde des person­nes particulières, en sorte qu’il n’y a jamais eu et qu’il n’y aura jamais, une seule personne, sans l’assistance d’un ange. Saint Michel n’a pas reçu la garde d’une personne seulement, mais de tous les hommes. Il est plus occupé et plus sollicité des hommes que tous les anges ainsi que l’écrit saint Césaire. Il exerce sur les hommes sa vigilance, plus que tous les anges ; sa charité surpasse le zèle, le soin, les affec­tions des archanges, des principautés, des puissances, des vertus, des dominations, des trônes, des chérubins, des séraphins.

Il est vrai que le soin diligent des anges pour les hommes est intense, plus spécialement de la part de ceux dont Dieu nous a révélé le nom pour nous manifester leur protection toute spéciale. Parmi ces derniers, est saint Michel, de beaucoup le plus excellent, et parmi les chefs, le plus grand. Il est notre chef, à nous aussi, puisqu’il est préposé à la défense des hommes. Notre chef parce qu’il ennoblit nos prières et nous protège jusqu’à la fin du monde. Tous les hommes sont l’objet de la charité de saint Michel archange. Il est le guide des désorientés par l’erreur ; il relève et secourt ceux qui tombent ; il défend les âmes, combat et met en fuite les démons ; il éclaire toute créature. Il commença à montrer cet amour à Adam lui-même, notre premier père, en l’exhortant à faire pénitence de sa faute et en lui apprenant à travailler la terre, pour se procurer sa nourriture à la sueur de son front. De plus, il lui apprit à vivre saintement par l’obser­vation de la loi naturelle et lui révéla les mystères futurs. Et l’enseignement de saint Michel fut si efficace que, dans la suite, Adam ne se laissa plus jamais séduire par le démon et ne retomba plus dans le mal. Or cet amour de saint Michel pour l’homme naquit de son amour pour Dieu car l’amour du prochain naît de l’amour pour Dieu. Celui qui aime Dieu, aime aussi son prochain qui est l’image de Dieu et, plus on aime Dieu, plus on aime son prochain. Lucifer est l’ennemi de l’homme parce qu’il est privé de l’amour de Dieu. Saint Michel, au contraire, se fit remarquer par amour pour Dieu ; c’est pourquoi il a aimé et il aime toujours les hommes plus que les autres anges.

Ses interventions dans l’histoire des hommes

Saint Agnel fut témoin de l’apparition de saint Michel, alors qu’il priait dans la grotte du mont Gargan. Il retour­na à Naples où il fut préposé à l’administration de l’hôpi­tal Saint-Gaudius. L’archange l’envoya à Jacques de la Marre, pour lui annoncer la victoire. L’archange se montra encore à lui, tenant en main l’étendard de la croix et mettant en fuite les Sarrasins. Au lieu où les Sarrasins furent battus, une église fut élevée sous le titre de l’archange et elle est devenue une des plus anciennes paroisses. Une plaque de marbre y fut placée pour commémorer l’événement, près de Naples. De ce fait, les habitants de Naples se mirent à honorer saint Michel, pour sa protection. Le cardinal Errico Minutolo fit sculpter une statue et elle fut placée sur la porte principale de la cathédrale. Dans le tremblement de terre de 1688, beaucoup de pierres tombèrent sur la statue, sans la détériorer, seule la tête du dragon fut atteinte. Les nombreuses églises bâties à Naples en l’honneur de saint Michel, sont un témoignage éloquent des bien­faits obtenus de lui. L’église Saint-Michel, datant du IX siècle, fut somptueusement restaurée en 1650. En 1688, au prix de six mille ducats, on fit une statue d’argent qui fut portée  processionnellement et placée dans le trésor de « Saint-Angelo à Nilo », les habitants de Naples acclamant saint Michel comme leur protecteur. Plusieurs églises du titre de l’archange attestent ses faveurs répandues sur cette grande cité.

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 

Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

 

Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

 

Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

 

(Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)

 

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 13ème jour

Statue de la pointe du Mont Saint Michel

Qui est saint Michel ?

Saint Michel, en se faisant le défenseur des anges, leur procura le bien de la fidélité et du bonheur éternel. Combien puissante fut sa parole lancée aux anges : « Qui est comme Dieu ? » Imaginons ce combat dans les cieux : Lucifer, plein d’orgueil, voulant ressembler à Dieu, séduit et entraîne à sa suite une grande partie des troupes angéliques sous l’étendard de la révolte et pousse un cri de guerre con­tre Dieu, dans le dessein de renverser son trône. Beaucoup d’autres anges auraient été séduits par Lu­cifer et aveuglés par la fumée de son orgueil si l’archange n’avait pris leur défense. Placé à la tête des anges, il cria : « Qui est comme Dieu ? », voulant dire ainsi : « Attention, ne vous laissez pas séduire par cet exemple ; il est impossible à une créature de devenir semblable à Dieu, son créateur. Lui seul est l’abîme de toutes les perfections et la source inépuisable du bonheur et nous ne sommes que néant devant Lui. »

Ce fut une guerre effroyable. D’un côté, saint Mi­chel avec tous les anges fidèles ; de l’autre, Lucifer et les rebelles. Saint Jean l’appelle « un grand combat » : grand par le lieu où il se fit ; grand par la qualité des combattants, car les anges sont forts par nature ; grand par le nombre des combattants, des millions, selon le pro­phète Daniel ; grand enfin pour le motif. Cette guerre n’avait pas été déclarée pour une futi­lité comme le sont les guerres entre les hommes, mais pour renverser Dieu de son trône et pour le refus de reconnaître le Fils de Dieu dans l’Incarnation future. Guerre terrible ! Saint Michel, avec ses anges fidèles, donne l’assaut à Lucifer et aux rebelles et remporte sur eux la victoire, les chasse du paradis et les précipite dans les abîmes. Les anges de saint Michel se voient sauvés et rendent hommage et bénédiction à Dieu.

Ses interventions dans l’histoire des hommes

En France aussi, saint Michel voulut un culte particu­lier et rendre célèbre son nom et nombreux ses bienfaits, en manifestant sa puissance. L’an 709, il apparut à saint Aubert, dixième évêque d’Avranches, et lui déclara que la volonté de Dieu était qu’il fit bâtir une église en pleine mer, sur le sommet du rocher appelé « La Tombe. » Le saint évêque, se croyant sous l’effet d’une illusion, n’obéit pas aussitôt. Nouvelle apparition ; il ne croit pas. A la troisième apparition, l’archange lui pressa le front avec son doigt et y laissa une forte empreinte que l’on voit encore aujourd’hui à son crâne, vénéré à Avran­ches. Ainsi, il dut se rendre à l’évidence. Suivi de son clergé et de plusieurs architectes, il se rendit au lieu où saint Michel demandait son église. Il trouva à l’endroit indiqué un taureau lié. Deux grandes difficultés surgissaient : deux monticules s’élevaient en forme de pyramide et il n’y avait pas d’eau douce dans les environs. Saint Michel les fit surmonter l’une et l’autre. Il ordonna à l’évêque d’amener là un enfant encore au ber­ceau et de frapper chacun des deux monticules avec son petit pied ; cela fait, ils furent renversés miraculeuse­ment. Il lui commanda ensuite de prendre une verge et de frapper la montagne ; aussitôt, il sortit de l’eau en abondance. Cette eau servit aux hommes et à la construc­tion du temple ; elle coule toujours et a opéré bien des guérisons. Ce que voyant, les habitants se mirent au travail. Une fois l’église achevée, saint Michel donne l’ordre à l’évêque d’envoyer une délégation sur le mont Gargan, pour prendre une partie du manteau pourpre qu’il avait laissé, et un morceau du marbre où se trouvaient les em­preints de ses pieds. Les chanoines du Gargan, touchés de cette démarche et ajoutant foi aux déclarations des envoyés de l’évêque d’Avranches, remirent les précieuses reliques, qui furent transportées avec beaucoup de vénération et opérèrent de nombreux miracles dans les contrées qu’elles traver­saient. En un seul endroit, dix aveugles recouvrèrent la vue. Le 16 octobre, un an après leur départ, les porteurs des insignes reliques arrivèrent au mont de « La Tombe », appelé depuis mont Saint-Michel. C’est avec joie et respect que l’évêque reçut ces reliques et les plaça dans l’église ce même jour 16 octobre. Cette date resta tou­jours depuis lors une grande solennité et une fête se fait ce même jour au mont Gargan. L’Eglise fut dotée au cours des siècles de grandes ri­chesses en l’honneur de l’archange.

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

 

(Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)

 

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 12ème jour

Sculpture représentant l’apparition de saint Michel à l’évêque Catello et à l’abbé Antoine, chapelle Saint-Michel au Monte Faito, Italie

Qui est saint Michel ?

La grandeur de saint Michel se manifeste aussi par le fait qu’il a été dans le ciel l’apôtre des anges. Saint Thomas et saint Bonaventure pensent que dans le ciel, les anges d’un ordre supérieur instruisent, éclai­rent et communiquent leur perfection aux anges d’un ordre inférieur. Ils les instruisent en leur faisant connaître ce qu’ils ne connaissent pas ; ils les éclairent en leur communi­quant leur mode de connaissance plus parfait ; ils les rendent plus parfaits en rendant plus profonde leur connaissance. De même que dans l’Eglise, il y a des apôtres, des prophètes, des docteurs pour éclairer et perfectionner les fidèles, de même, parmi les anges, il y a des ordres va­riés, pour que les plus élevés soient guides et lumière des ordres inférieurs. Il a plu ainsi à Dieu de faire par le moyen des anges ce qu’il aurait pu faire par lui-même. Ainsi, il est dit par le psalmiste : « Vous avez envoyé une admirable lumière des montagnes éternelles. » Saint Augustin dit que ces montagnes qui éclairent sont les prédicateurs du ciel, c’est-à-dire les anges supé­rieurs qui éclairent les anges inférieurs.

La note particulière de saint Michel est d’éclairer les anges. Il le fit quand Lucifer voulait les entraîner dans le péché de révolte alors qu’il avait déjà réussi à convaincre un grand nombre d’attribuer à eux-mêmes, et non à Dieu, la grandeur et la magnificence de leur na­ture et de pouvoir jouir de la béatitude éternelle sans le secours divin. En répliquant: « Qui est comme Dieu ? », saint Michel fit connaître aux anges que leur être était créé, qu’ils avaient tout reçu des mains de Dieu et qu’à lui seul, ils devaient rendre honneur et gratitude. Il fit savoir aux anges qu’ils ne pourraient jamais, sans la grâce, parvenir au bonheur éternel, ni contempler la face de Dieu dans la lumière de sa gloire. L’exhortation de ce maître et docteur fut si efficace que des millions d’esprits bienheureux se prosternèrent devant Dieu et l’adorèrent et furent et demeurèrent dé­sormais fidèles et éternellement heureux.

Combien grande est au ciel la gloire de saint Michel, car celui qui enseigne aux autres les voies du Seigneur resplendira de la lumière du firmament ! Quelle doit être la gloire de celui qui éclaira, non pas quelques anges, mais des troupes innombrables d’anges ! Quelle doit être sa récompense ! Sa charité envers les anges le place au-dessus de tous les chœurs angéliques et le grandit auprès de Dieu.

Ses interventions dans l’histoire des hommes

C’est toujours sur les lieux élevés que saint Michel a fait montre de sa puissance. Sur le monte Gauro, dit aussi Saint-Ange, près de la ville de Castellammare di Stabia, saint Michel apparut à l’évêque Catello et à un saint abbé, nommé Antoine, re­tiré là pour jouir de la solitude et du repos des monts et les exhorta à bâtir une église, au lieu où ils verraient une torche ardente. Tous deux édifièrent une chapelle en bois, recouverte grossièrement, pour y vaquer à leurs exercices spirituels. Or, l’évêque de cette ville, ayant été calomnié par des opposants, ces ennemis de tout bien le poursuivirent pour le faire incarcérer à Rome. Saint Michel ne l’entendait pas ainsi. Le pape, ayant reconnu l’innocence de l’accusé, le laissa libre ; de plus, il lui fit don d’une statue en marbre de l’archange, pour en orner la modeste église commencée en l’honneur de son libérateur. L’église fut terminée avec amour par la population de Castellammare et est toujours debout, contre les injures du temps. On y célèbre, depuis cette époque, avec solennité, la fête de saint Michel, le 1er août, car, en mai et septembre, le froid et les nuages rendent le lieu peu propice aux pèlerinages. Et lorsque le prêtre célébrant fait le signe de la croix pour entonner les premières vêpres, on découvre la statue de marbre, donnée jadis par le pape ; il en sort une sueur qui, recueillie avec du coton, est appliquée aux malades.

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 

Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

 Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

 (Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 11ème jour

Domenico Beccafumi, Saint Michel refoule en enfer les mauvais anges

Qui est saint Michel ?

L’amour de saint Michel pour les anges, lui mé­rita le beau titre de « Père des anges » car, au ciel, les anges qui prennent soin des autres anges, sont appelés pères des anges (saint Jérôme). Si on affirme cela des chefs des chœurs angéliques, combien plus encore de saint Michel, chef des chefs, plus grand qu’eux, ayant préséance sur eux, étendant sur tous son autorité et son prestige. Le devoir d’un père est de nourrir ses enfants. Le célèbre archange, en prenant soin de l’honneur de Dieu et du salut des anges, les a nourris du lait de la charité, les a protégés du venin de l’orgueil. C’est pour­quoi les anges le vénèrent et l’honorent comme leur père. Considérons combien est grande la gloire de saint Michel dans le fait d’être le père aimé des anges. Si l’apôtre saint Paul appelle sa joie et sa couronne, les Philippins qu’il a instruits et convertis à la foi, quelle doit être la joie et la gloire de cet archange pour avoir soutenu et sauvé de la perdition les autres anges ! Comme un père affectueux, il a averti les anges de ne pas se laisser aveugler par l’idée d’une révolte et les confirma dans la fidélité à Dieu. Il peut leur dire ce que saint Paul disait aux pre­miers chrétiens : « Je vous ai engendrés dans la fidélité et la reconnaissance envers le créateur, dans la fermeté dans la foi aux mystères révélés, dans le courage pour résister à la tentation de Lucifer. Je vous ai engendrés à l’humble obéissance et au res­pect du bon vouloir divin. J’ai aimé votre salut, j’ai combattu pour votre bonheur ; vous m’avez suivi, Dieu soit béni! »

Ses interventions dans l’histoire des hommes

L’Evêque Equilinus aimait à raconter que le duc de Si­nigaglia, atteint de la lèpre, avait dépensé de grandes sommes d’argent auprès de médecins et pour des médi­caments de toutes sortes, en vain, puisque son état empi­rait ; il avait même perdu toute espérance de guérison. Saint Michel lui apparut deux fois, lui disant que s’il voulait guérir, il devait aller visiter son église à Brendal. Mais le duc ignorant où se trouvait cette église, l’ar­change lui dit qu’il enverrait ses anges pour le guider. Il prit donc une barque et les anges la guidèrent si bien que, avec un vent favorable, il fut rendu à Brendal dans l’espace d’une nuit (aujourd’hui Brindolo, sur l’A­driatique, côte italienne). Le matin, la barque aborda sur un rivage inconnu du duc, qui, s’étant informé à terre, sut qu’il se trouvait au lieu indiqué par saint Michel où était son église, consa­crée à son culte. Pieds nus, le duc et sa suite se rendirent au sanctuai­re. A peine en eut-il franchi la porte, qu’il se trouva gué­ri, sa lèpre avait entièrement disparu et il pénétra dans le saint lieu en remerciant avec des larmes l’archange saint Michel. Le duc et son épouse, en gratitude, voulurent rester en ce lieu pour y servir Dieu et le glorieux archange, après avoir distribué la moitié de leurs biens aux pau­vres et l’autre moitié à saint Michel pour l’entretien de son église.

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

 Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

 (Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 10ème jour

Saint Michel et saint François d’Assise portant les stigmates de la Passion

Qui est saint Michel ?

« Dieu est amour », écrit saint Jean, et celui qui s’approche de lui brûle du même amour. Or, saint Michel est de tous les anges, celui qui est le plus proche de Dieu. Donc, il est embrasé du même amour. Et comme Dieu est tout amour pour les hommes, saint Michel est l’ange qui aime le plus les hommes. L’Eglise nous le présente comme l’intercesseur du genre humain auprès du Seigneur, perpétuellement sol­licité d’implorer le pardon et la pitié du Sauveur. Sa prière n’est pas stérile ou infructueuse, mais ob­tient de nombreuses grâces à ceux qui le prient et qu’il conduit au ciel.

Heureux dans la vision béatifique, il se tourne vers l’humanité malheureuse pour laquelle il est plein de tendresse et prie sans cesse. Non seulement saint Michel prie pour les hom­mes, mais à cause du degré de gloire qu’il possède au ciel, il recueille les prières que font les bienheureux pour leurs frères en chemin sur la terre. Saint Jean le vit dans l’Apocalypse, près de l’autel du Temple de la Jérusalem céleste, tenant en main un encensoir d’or : « Beaucoup de parfums et d’encens lui étaient présentés, pour être brûlés devant le trône de Dieu. » L’encensoir d’or signifie la dignité de saint Michel qui est tellement agréable à Dieu qu’il lui présente lui-même les supplications des saints et ennoblit encore leurs prières en faveur de l’humanité. Aussi, lorsque l’Eglise offre l’encens à Dieu durant le saint sacrifice de la messe, invoque-t-elle saint Michel pour le charger de présenter à Dieu le sacrifice de l’agneau sans tache. Il serait plus facile, dit saint Pantaléon, de compter les étoiles du ciel ou les grains de sable de la mer que de célébrer les bienfaits de la charité de saint Michel.

Ses interventions dans l’histoire des hommes

Le 8 mai 493, l’évêque de Siponto alla au Gargan avec son peuple, célébrer le troisième anniversaire de la pre­mière apparition de saint Michel dans la grotte sacrée. Personne, même pas le saint pasteur, n’osait y entrer, mal­gré le désir d’y pénétrer afin d’offrir le saint sacrifice et de la dédier suivant l’usage de l’Eglise romaine. Par crainte et par respect du retentissement des hymnes angéliques, personne n’y pénétra ce jour-là, et on décida d’attendre la décision du souverain pontife. On envoya donc une députation au pape Gélase, qui se trouvait à ce moment au col de saint Sylvestre. Celui-ci, considérant les merveilleuses apparitions de l’archange, répondit que, à son avis, il vaudrait mieux choisir le jour du 29 septembre, date de la victoire rem­portée sur les Goths, mais qu’il fallait attendre le bon vou­loir de l’archange, qui ne tarderait pas à se manifester. « Nous le prierons pendant trois jours », dit-il, « en l’honneur de la sainte Trinité, vous ferez de même dans votre cité. » Après cette réponse, l’évêque invita sept évêques voi­sins à venir à Siponto dès le 21 septembre, pour les trois jours de jeûne et de prière et pour la dédicace. Les sept évêques invités arrivèrent donc pour rendre hommage à l’archange. Une légende veut même que, du­rant leur voyage sous les ardeurs du soleil, un aigle énor­me, aux ailes démesurément grandes, leur fit ombrage sur les routes et rafraîchit l’air du battement de ses ailes. Ils s’assemblèrent le 26 septembre pour commencer, avec le jeûne, des prières, des messes et des saintes veilles, en même temps que le pape faisait ainsi à Rome. Ces prières publiques furent exaucées, mais l’honneur de recevoir l’oracle de saint Michel échut à l’évêque de Siponto. Une troisième fois, l’archange lui apparut et lui dit : « Laurent, cesse de penser à consacrer ma grotte, je l’ai choisie pour mon domaine et je l’ai déjà consacrée avec mes anges ; tu verras les signes évidents de cette consé­cration, à savoir mon image placée par moi, l’autel édi­fié par les anges, mon manteau et la croix. Cette nuit, vous seuls, les évêques, entrerez dans ma grotte et, avec mon assistance, vous prierez. Demain, seule­ment, vous célébrerez l’auguste sacrifice et vous commu­nierez le peuple ; vous verrez alors combien de béné­dictions j’ai répandues dans ce temple. »

Immédiatement, l’évêque communiqua à ses collè­gues les paroles de l’archange, puis au peuple assemblé. Avant l’aube, tous partirent à pied en procession vers la grotte sacrée. La première heure, le voyage fut facile, mais il devint pénible ensuite, dès que le soleil commença à darder ses rayons sur les rochers et qu’il fallut gravir les pentes du mont. Ici encore, la légende rapporte que quatre aigles protégeaient de leurs ailes démesurément grandes, cette foule cheminant sous le soleil et rafraîchis­saient l’air de leurs battements. Arrivé au Gargan, nul ne s’enhardit à pénétrer dans la grotte, mais l’évêque ayant fait dresser un autel à l’entrée, le saint sacrifice commença. Au chant du Gloria in excelsis, on entendit soudain les mélodies des anges qui chantaient dans le fond de la grotte. Devant cette invitation céleste à chanter les louanges de Dieu, les évêques et le peuple pénétrèrent dans la grotte par le long couloir du nord et trouvèrent dans le roc, les traces de pas de l’archange, de forme humaine. De là, ils découvrent sur le côté est de la céleste basili­que, où on accédait par des degrés, l’image miraculeuse de saint Michel luttant contre Lucifer et apportée du ciel. S’avançant encore au chant du Te deum, l’évêque Laurent découvre dans l’obscurité de ce lieu, plein de la gloire de Dieu, un autel de pierre, dressé là, consacré par saint Michel et orné d’une croix de cristal de cinq palmes, un manteau de couleur pourpre, symbole de charité, dans le fond, une source miraculeuse, l’entrée du côté nord de la grotte n’existant pas auparavant, avait été mystérieusement ouverte en forme de long corridor. Tout ceci constaté, l’évêque de Siponto poursuivit sur l’autel édifié par les anges, à l’intérieur, la sainte messe et communia le peuple. Ensuite, trois autres autels fu­rent placés dans cette grotte et consacrés. La basilique du Gargan est la seule au monde, con­sacrée par saint Michel et les anges ; c’est cette dédicace par les anges que célèbre l’Église le 29 septembre de chaque année. Tout le peuple bénéficia des bienfaits de l’archange : conversions, guérisons, vue rendue aux aveugles, miracles sans nombre.

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

 Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

 Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

 

(Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)

 

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 9ème jour

Giovanni di Niccolo de Luteri, la Vierge en son Assomption et l’archange Saint Michel, 1533

Qui est saint Michel ?

Saint Michel aime, non seule­ment la Sainte-Trinité, mais aussi la sainte Mère de Dieu, la Vierge Immaculée. Il l’aima dès la création. Dieu lui montra en esprit, à lui et aux autres anges, le mystère futur de l’Incarnation du Fils de Dieu. Lucifer ne consentit pas à vénérer une créature infé­rieure à sa noble nature et de la reconnaître pour souve­raine. Mais saint Michel se leva pour défendre l’honneur de la future Mère de Dieu. Il chassa Lucifer du ciel et, avec tous les anges fidèles, il reconnut et vénéra la Mère du futur Rédempteur.

Considérons combien fut grande l’affection de saint Michel envers la sainte Vierge durant sa vie terrestre. Au temps fixé par Dieu, Marie, selon le bon plaisir de Dieu, parut dans le monde. Dès son enfance, il la protégea, la suivit au Temple où elle émit son vœu de virginité comme le Seigneur le lui avait inspiré. Durant son séjour au Temple, il dut lui rendre bien des services, lui révéla les saints mystères. Il assistait à ses ferventes prières, les recueillait et les présentait devant le trône de Dieu.

Mais l’amour de saint Michel pour la Vierge Marie se signala encore lors de sa mort et de sa glorieuse as­somption au ciel. Il fut chargé de l’accueillir et de la présenter à Dieu, car il est de sa fonction de présenter à Dieu les âmes justes. Avec d’innombrables légions d’anges, il salua et vénéra la reine du Ciel et de la terre, Mère de Dieu et taberna­cle de la sainte Trinité.

Ses interventions dans l’histoire des hommes

L’an 590, sous le pontificat de saint Grégoire le Grand, la peste dévastait la ville de Rome. Les habitants mouraient chaque jour par centaines et les cadavres jonchaient les rues. Le saint pape voulut par ses prières publiques apaiser la colère de Dieu et im­plorer sa pitié. Un jour, portant depuis l’Ara Caeli, processionnellement l’image de la sainte Vierge, dite peinte par saint Luc, jusqu’à la basilique Saint-Pierre, saint Michel apparut sur le mausolée d’Adrien (depuis, château Saint-Ange), tenant en main une grande épée d’où coulait du sang, et la re­mettant dans le fourreau, en signe de la cessation de la peste qui avait désolé Rome (durant le temps de la pro­cession seulement, huit cents personnes étaient mortes de la peste). Quand le saint pontife vit l’archange rentrer son épée, on entendit autour du tableau de la Vierge, qu’il portait lui-même, le chant des anges. Le pape avait entonné le Regina Caeli et les anges le chantaient avec lui, en l’honneur de la joie de Marie dans la résurrection de son fils, le Christ (c’était aussi une résurrection pour le peuple de Rome). « Reine du ciel, réjouissez-vous, alléluia ; car celui que vous avez porté, alléluia, est ressuscité, alléluia » ; et le pape ajouta et ordonna d’ajouter depuis ce jour: « Priez Dieu pour nous, alléluia. » Ce fut donc grâce à la sainte Vierge et à saint Michel que Rome fut délivrée du fléau. En mémoire de cet évé­nement, on a bâti en ce lieu une église appelée « Regina Caeli » et on appela désormais le mausolée d’Adrien « Château Saint-Ange ».

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

(Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 8ème jour

Saint Michel, Bruxelles

Qui est saint Michel ?

Considérons combien fut grand l’amour de saint Michel pour Jésus-Christ. Cet amour commença à l’ori­gine du monde lorsque fut manifesté aux anges le mystère de l’Incarnation qui a été l’occasion pour Lucifer de se révolter.

Sachant que le Verbe de Dieu aurait pris dans la plé­nitude des temps la nature humaine et serait devenu ainsi chef des anges et des hommes, adoré des uns et des autres par « L’Union Hypostatique », Lucifer refusa d’adorer le Verbe dans une nature humaine et fomenta la révolte des anges. Mais voici que saint Michel accourut en défenseur de l’honneur de Jésus-Christ, prêcha aux anges l’adoration due au Verbe incarné, confondit Lucifer et remporta sur lui et sa suite une éclatante victoire. Par l’amour qu’il nourrissait envers le Rédempteur fu­tur, il maintint vivace dans les patriarches la foi au Messie, promettant à Abraham que de sa race naîtrait celui en qui seraient bénies toutes les nations. Il arrêta le bras d’Abraham, alors qu’il allait sacrifier son fils Isaac, en lui montrant, dans les buissons, au milieu des épines, l’Agneau qui devait être ensuite immolé pour le salut du monde. Abraham vit en esprit Jésus-Christ et s’en réjouit. Ce fut également saint Michel qui confirma Jacob dans les divines promesses et se fit le protecteur, le gardien du peuple élu, le délivrant de l’Egypte par des prodiges extraordinaires, l’accompagnant dans le désert, l’intro­duisant dans la Terre promise et parlant aux prophètes du Messie futur.

Considérons que saint Michel, dès la naissance du Sauveur, alla de suite, avec les anges, l’adorer dans la grotte de Bethléem et fit annoncer aux bergers la mer­veilleuse nouvelle de la nativité du Sauveur. Par une étoile, il manifesta ce prodige aux rois et les conduisit pour adorer le Dieu fait homme. Il avertit en songe saint Joseph de fuir en Egypte pour délivrer l’enfant Jésus de la fureur d’Hérode qui le recher­chait pour le faire mourir. Qui dira jamais combien de services il a rendus à Jésus durant le voyage et le pénible séjour en Egypte ? Ce fut encore saint Michel qui avertit à nouveau en songe saint Joseph de retourner en Judée, après la mort d’Hérode. Après le jeûne au désert et la triple tentation faite par Lucifer, saint Michel vint servir Jésus avec les anges. Durant l’agonie au jardin de Gethsémani, il vint ré­conforter Jésus, en lui disant : « J’ai offert au Père votre prière et votre sueur de sang devant toute la cour céleste et nous, tous vos anges, à genoux devant le Père, nous l’avons supplié que passe ce calice de souffrances mais, votre Père a répondu que la Rédemption des hommes ne pouvait se faire que par l’effusion de votre sang, il convient donc de l’accepter. » Puis, saint Michel suivit Jésus dans sa Passion ; après sa mort, il accompagna son âme aux limbes ; le jour de Pâques, il roula la pierre du tombeau. Le jour de l’As­cension, il conduisit les troupes angéliques à la rencontre du Sauveur dans son entrée glorieuse au ciel.

Ses interventions dans l’histoire des hommes

La première année du règne de l’empereur Anastase, la première année du pontificat du pape saint Gélase, saint Michel apparut une deuxième fois à saint Laurent Malorien, évêque de Siponto, deux ans donc après la première apparition. L’armée d’Odoacre, roi des Goths, considérant le peuple de Siponto comme l’allié de Théo­doric, son rival à la couronne d’Italie, assiégea la ville, menaçant d’en exterminer les habitants, qui recoururent à leur saint pasteur dans cette affaire aussi grave. L’é­vêque décida de recourir à l’aide des milices célestes. Pendant que les Goths s’empressaient de creuser la terre et de faire des fossés pour leurs bastions d’attaque autour de la ville, saint Laurent, à l’imitation de Moise, monta au mont Gargan pour demander la victoire au cé­leste guerrier. C’était le lundi 25 septembre 492, les Goths envoyèrent un messager, porteur de l’ultimatum de guerre. L’évêque fit demander une trêve de trois jours, pendant lesquels il demanda à son peuple de prier, de jeûner et de s’appro­cher des sacrements. Ce qui fut fait.

Voici l’aurore du 29 septembre, un vendredi. L’évêque était en prière dans l’église Sainte-Marie. Saint Michel lui apparut, lui promettant la victoire et lui intimant l’ordre de ne pas attaquer l’ennemi avant 14 heures (qui fait 16 heures, heure locale), afin que le soleil soit témoin de sa puissance. L’évêque en avertit le peuple et le fortifia par le sa­crement de l’eucharistie, de grand matin. A l’heure fixée, les Sipontins sortirent de la ville, à l’assaut des Barbares. Le ciel était serein. Tout à coup, le tonnerre gronda, une nuée couvrit la cime du Gargan, et envahit les terres, prête à engloutir les Barbares. Saint Michel, décrochant des flèches enflammées du Gargan, fit voir clairement que, sous ses ordres, combat­taient les quatre éléments. La foudre frappait les Barba­res sans atteindre les Sipontins. L’armée des Goths, effrayée, battue, prit la fuite. Les habitants de cette ville poursuivirent leurs ennemis jusqu’à Naples. L’évêque alla avec le peuple au mont Gargan, pour remercier l’archange, céleste défenseur, d’une aussi grande victoire. A l’entrée de la grotte, où ils n’osaient pas entrer, le clergé et le peuple virent les traces des pieds d’un homme debout, gravées sur le roc, indiquant la présence de saint Michel. Et chacun baisait ces traces, qui étaient un témoignage de la présence de l’archange.

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

 Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

 (Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)

 

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 7ème jour

Saint Michel terrassant le dragon, Josse Lieferinxe

Qui est saint Michel ?

Saint Michel conserva un grand amour pour Dieu. Les anges sont la perfection du monde, parce que Dieu les a dotés de dons parfaits. Ils sont des êtres parfaits dans la science, car dans chaque cause, ils voient les effets ; parfaits, dans leur nature, puisque sans tache, sans faute, sans défaut ; parfaits dans la puissance, car ils peuvent ruiner le monde en un instant ; parfaits dans la volonté, car ils tendent cons­tamment vers le souverain bien ; c’est dire combien ils sont riches en charité.

Tel apparut saint Michel, comme son nom l’indique « Qui est comme Dieu ! » A peine sorti des mains de Dieu, il se tourna vers son Créateur et dit en son cœur : « Mon Dieu, je vous aime, car vous êtes ma force, mon soutien, mon refuge. A qui pourrai-je donner mon amour, sinon à vous seul ? Qui, mieux que vous, doit être honoré, aveuglé­ment obéi, sincèrement aimé ? Personne. »

L’amour de saint Michel pour Dieu surpassa celui des anges. L’amour est toujours en relation de la connaissance : plus grande est la connaissance de l’objet, plus on l’aime. Or saint Michel eut une connaissance plus grande de Dieu et de ses perfections que tous les autres anges, plus grande qu’on ne peut l’imaginer. Dès le premier instant de son existence, il commença à aimer Dieu, entrevu dans une grande lumière. Et quelle doit être sa charité, à peine admis à la vision béatifique de la nature divine.

Il est le plus proche de Dieu; il occupe la place de Lucifer tombé; il est un séraphin d’amour; son amour est insurpassable.

Les œuvres sont la preuve de la charité ; et les œuvres de saint Michel démontrent sa charité envers Dieu.

Lucifer déclara la guerre dans le ciel, pour détrôner Dieu. C’était l’heure du danger et de l’épreuve. C’est alors que saint Michel montra toute l’ardeur dont il brûlait. Il entend le cri de guerre, regarde la révolte, observe Lucifer, qui attente à l’honneur de Dieu ; bien qu’en­core inférieur à Lucifer, mais le cœur brûlant d’amour et emporté par sa charité, il l’attaque avec courage, lui disant : « Qui est comme Dieu ! » Dieu est le principe sans principe ; toi, au contraire, tu es venu depuis peu à la lumière. Il est infini dans ses attributs : simplicité, immensité, éternité. Il est infini dans son intelligence, dans sa volonté, dans ses perfections. Toi, ô Lucifer, et ceux qui t’ont servi, vous avez un être fini et limité et jamais vous ne pourrez ressembler à Dieu. Dieu est tout-puissant, d’une bonté infinie, sans fai­blesse, juste sans sévérité, souverain maître et miséri­cordieux, connaissant toutes choses dans la lumière et possédant tous les biens. Tu t’es soulevé contre le Tout-Puissant, mais tu ne pourras pas le vaincre, personne n’étant supérieur à lui. »

Alors, tourné vers les anges : « Qui m’aime me suive », dit-il ; et il attaqua Lucifer et sa suite, le vainquit, le chassa du ciel. Aussitôt, la paix et la sérénité reparurent au paradis. L’honneur de Dieu se trouva défendu, le Créateur glo­rifié, une grande partie des anges sauvée.

Ses interventions dans l’histoire des hommes

L’an 490 de l’ère chrétienne, la 17ème année du règne de l’empereur Zénon, la 5ème du pape saint Félix III, le 8 mai, eut lieu la mémorable apparition de saint Michel archange sur le mont Gargan (dans les Pouilles en Italie). Un riche seigneur de Sipon­to, possesseur d’un important troupeau, pieux et chari­table envers les pauvres, possédait une montagne distante de six milles de Siponto (aujourd’hui Manfredonia) sur laquelle il faisait paître ses bêtes. Il avait un taureau féroce, énorme, méfiant, qui se sé­para du reste du troupeau. On le chercha quelques jours inutilement ; on le trouva enfin dans une caverne profon­de, difficile à atteindre. Ne pouvant l’avoir vivant, il résolut de le tuer. Tirant son arc, il lâcha une flèche sur le taureau, mais la flèche, rejaillissant contre celui qui l’avait tirée, le bles­sa. Le seigneur et ses compagnons, étonnés de cet accident et jugeant qu’il y avait là quelque chose de mystérieux, eu­rent recours à l’évêque de Siponto, pour apprendre de lui ce que ce pouvait être. Déjà informé par la rumeur publique, l’évêque Lorenzo Maloriano, Grec d’origine, citoyen de Constantinople et parent de l’empereur Zénon, eut recours à Dieu par la prière pour lui demander lumière et connaissance. Le prélat ordonna un jeûne de trois jours et exhorta les fidèles à prier de leur côté pour obtenir de Dieu la signification de ce fait étrange. Au bout de 3 jours, saint Michel lui apparut et lui déclara que cette caverne, où le taureau s’était retiré, était sous sa protection et désormais son domaine et que Dieu voulait qu’elle fût consacrée sous son nom, en l’hon­neur de tous les anges. Puis l’archange disparut. Grande et indicible fut la joie du saint évêque, qui convoqua aussitôt le peuple. Il se rendit en procession à la grotte, accompagné du clergé et des fidèles, pour la reconnaître et la trouver déjà toute disposée en forme d’église. Taillée dans la pierre, assez profonde, d’accès facile : ce qui combla le peuple d’admiration et de crainte, surtout lorsque, du fond de la grotte, retentirent les voix angéliques : « Ici Dieu est adoré. Ici, le Seigneur est honoré. Ici le Très-Haut est glorifié. »

L’évêque commença à y célébrer les divins offices. L’é­vénement fut connu de l’Italie et de toute l’Europe et la dévotion à saint Michel et aux saints anges alla se développant. On y vint aussi de toutes les parties de l’Eu­rope ; des papes, des rois, des empereurs, des chefs d’état, des évêques, des pèlerins innombrables se firent un hon­neur et un devoir de visiter et de prier dans la grotte sacrée. Les croisés, allant en Terre sainte, s’y arrêtaient et se vouaient à saint Michel. Beaucoup de grâces de toutes sortes y furent obtenues ; de nombreux miracles y furent opérés.

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

 Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

 Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

 (Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)

 

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 6ème jour

Qui est saint Michel ?

Saint Michel, admirable dans sa foi, le fut pareillement dans la vertu d’espérance car il existe une union étroite entre ces deux vertus. L’espérance est l’attente du bonheur éternel prove­nant de la grâce de Dieu et de nos mérites. L’objet de cette vertu surnaturelle est le bonheur éternel ; les moyens pour y parvenir sont la grâce de Dieu et la coopération de la créature. Elle a pour motif la fidélité de Dieu à ses promesses.

L’archange saint Michel s’est signalé dans cette vertu, car dès que Dieu eut révélé à ses anges la vision béati­fique, celui-ci répondant à la grâce dont Dieu l’avait abondamment pourvu, raviva dans son cœur le désir ar­dent de le suivre. Par la foi, il connut les grands biens que Dieu réserve à ceux qui le craignent et ne perdit pas confiance de pouvoir les atteindre avec le secours divin. Les grâces de choix et les prérogatives dont Dieu l’avait enrichi constituaient, en outre, autant de stimu­lants à son inébranlable espérance. Connaissant par une céleste illumination les délices du séjour éternel, il ne cessait avec d’ardents soupirs de répéter les paroles que Dieu mit un jour sur les lèvres du prophète David : « L’unique désir de mon cœur est d’habiter dans la demeure du Seigneur. »

Considérons combien fut constante l’espérance de saint Michel en face de la présomption de l’orgueilleux Lucifer, lequel se voyant orné de grands dons naturels et surnaturels, au lieu de s’en servir avec ardeur à l’é­ternelle jouissance de Dieu, devint l’admirateur et l’ado­rateur de lui-même, comme si Dieu avait cessé d’être pour lui l’unique source de la béatitude. Mais à peine Lucifer avait-il conçu ce dessein orgueil­leux, qu’il vit s’évanouir le songe de sa grandeur qui devait le mener à sa perte définitive. Devant cette chute effroyable, l’espérance de saint Michel fut un triomphe. Voyant en effet combien il est possible à une créature élevée de déchoir, au lieu de s’éloigner, il se rapprocha encore plus de Dieu, se disant en lui-même : « Mon bonheur est d’être uni à mon Dieu. » Aussi, se défiant de lui, il plaça en Dieu son espérance, il affronta Lucifer, avec son cri : « Qui est comme Dieu ? »

Ses interventions dans l’histoire des hommes

L’empereur Marcien fut favorisé d’une apparition de saint Michel et il se dévoua tout entier à le servir dans le temple de Chonas. Dans toutes ses maladies, il ne voulut jamais user d’autres remèdes que le recours à cet archange qui le ré­tablissait dans la santé. Dieu, pour montrer le grand pouvoir qu’il avait donné au chef des anges, permit que Marcien tombât gravement malade. L’empereur refusa tous les médicaments qu’on lui don­nait et ne voulut à aucun prix s’éloigner du vénérable sanctuaire. C’était aux yeux de son médecin une témérité. Aussi, ordonna-t-il, d’appliquer au malade, malgré lui, certains onguents. La nuit suivante, Marcien fut ravi en extase ; il vit s’ouvrir devant lui les portes de l’église et un beau cava­lier monté sur son cheval, descendre du ciel, se poser sur un pilier, accompagné d’anges, puis remplissant l’air de parfums suaves, se placer à côté de Marcien, en jetant un regard sur les médicaments donnés par le médecin et demandant qui avait osé faire cette ordonnance dans sa maison. Marcien ayant répondu selon la vérité, saint Michel se tourna vers deux des anges et leur commanda de frapper le médecin à la tête et de faire disparaître les onguents. Puis, il trempa son doigt dans l’huile de la lampe qui brûlait dans le sanctuaire, il fit sur l’empereur le signe de la croix, remonta sur son cheval et sortit avec ceux qui l’accompagnaient. Le lendemain matin, Marcien raconta à un prêtre ce qu’il avait vu. Celui-ci, apercevant sur le front le signe de la croix resté imprimé, et ne trouvant plus les médicaments ordonnés la veille, se rendit chez le médecin. Il trouva la maison en désordre et le praticien mou­rant et se lamentant, la bouche pleine de boutons purulents, criant : « O chrétiens, ayez pitié de moi et coupez-moi la tête, car je ne peux plus supporter les douleurs. » Le prêtre lui ayant rapporté la vision de Marcien, il se fit porter à l’église de saint Michel où il trouva Marcien guéri. Celui-ci se leva, alla vers le médecin qui gémissait, prit de l’huile de la lampe, oignit le front du patient, qui se trouva aussitôt guéri de sa douleur atroce et de ses boutons et se voua au saint archange, comme à son maître.

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

 Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

 Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

 (Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)

 

UN MOIS AVEC L’ARCHANGE SAINT MICHEL : 5ème jour

Le combat de saint Michel, Luca Giordana

Qui est saint Michel ?

Saint Michel se distingue par la fermeté dans la foi.

Dieu avait révélé aux anges les mystères de la Sainte-Trinité, de la grâce, de la prédestination, de l’Incarna­tion et de tout ce qui se rapportait à sa gloire, et il avait voulu l’assentiment de leur intelligence à la foi, pour qu’ils puissent ainsi avoir la récompense de la vision béatifique, comme une récompense et une couronne de justice. Or Lucifer, au lieu d’humilier son intelligence devant une telle révélation, devint orgueilleux, repoussa tout acte de foi, estimant pouvoir, par ses seules forces, jouir du bonheur éternel. Il poursuivit, comme un but ultime, la ressemblance à Dieu qui est le fruit de la grâce. De plus, il prétendit le poursuivre de ses seules forces naturelles et sans le secours de Dieu.

Saint Michel fit tout autrement. Il reconnut que la vraie béatitude réside en Dieu seul et qu’il ne pouvait pas l’obtenir par ses seules forces : d’où son cri: « Qui est comme Dieu ? » Devant la révélation des divins mystères, il fit un acte d’humilité: « Vous seul, mon Dieu », dit-il, « êtes saint par nature et bienheureux dans les siècles éternels ! »

Aussitôt que l’ange rebelle eut conçu son dessein de se passer de Dieu, à la pensée qu’il était le plus beau des anges, une troupe d’anges se réunit à lui. Ce fut saint Michel qui, avec le bouclier de la foi, entra dans le champ de bataille et soutint l’honneur de Dieu. Personne ne l’avait poussé à ce geste. Il considéra son devoir de croire aux mystères révélés et de les faire croire à tous les anges. Aussi, voyant l’attitude de Lucifer, l’archange saint Michel, fut plus noble et plus fort que l’ange rebelle et lui déclara la guerre avec une foi invincible, lui jetant son cri: « Qui est comme Dieu ? » « Tu te révoltes contre Dieu qui t’a donné tous les biens ! Dieu est tout puissant ; à lui appartient la création ; et tu veux lui ravir sa puissance ? Dieu est éternel, les êtres sont créés par lui et, dans ton insolence, tu te préfères à lui ? Dieu est la perfection et toi tu te réjouis de ta perfection ? Dieu seul est la béatitude même et se suffit en lui-même et toi, tu veux te suffire à toi-même ? »

Puis, tourné vers les anges, Michel les éclaira, con­firma les bons, encouragea les faibles, réconforta les hé­sitants dans la foi et triompha des rebelles.

Ses interventions dans l’histoire des hommes

Célèbre, fut l’apparition de saint Michel dans le royau­me de Navarre, ainsi que le témoigne l’église construite sur un sommet des Pyrénées, le mont Arabar, sur les pentes duquel le fleuve Araia prend sa source. L’érection de ce temple fut due à une apparition de l’archange au moment même où des Maures dévastaient l’Espagne, à un cavalier de la ville de Gonni ; sept évêques assistèrent à la consécration de ce temple. Dans ce malheur de l’invasion des Maures, saint Michel s’offrit comme protecteur et patron, avant même que saint Jacques fut choisi et invoqué comme tel par les Espagnols. Après une autre apparition, fut édifié à saint Michel un ermitage, qui, dans la suite, devint l’église patriarcale d’Ontinente, dans la province de Valence. Grande a été la protection de l’archange pour le royau­me et les villes d’Espagne, puisque l’historien Escolan affirme que son pays lui doit la libération des Maures, car la victoire et leur destruction eurent lieu aux premières vêpres de la fête de saint Michel. Cependant, beaucoup de Maures demeurèrent dans la région de Valence. Or, un jour, des enfants prirent un ta­bleau de saint Michel et le portèrent dans une mosquée des Maures où ils se mirent à crier: « Vive saint Michel et la foi en Jésus-Christ. » Beaucoup de ces Maures devinrent chrétiens, reçurent le baptême, et leur mosquée devint par la suite une église paroissiale, qui fut consacrée au saint archange.

Prions saint Michel

1 dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer et conduisez au ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ écoutez-nous.

Jésus-Christ exaucez-nous.

Père du Ciel qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Michel, priez pour nous.

Saint Michel, chef des neuf chœurs des anges, priez pour nous.

Saint Michel, chef du paradis, priez pour nous.

Saint Michel, prince des milices célestes, priez pour nous.

Saint Michel, victorieux de Satan, priez pour nous.

Saint Michel, ange préféré de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui vous tenez près du trône de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’honneur de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des anges, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la Vierge Marie, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de l’Eglise catholique, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur du souverain pontife, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des missions catholiques, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des âmes justes, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur de la paix, priez pour nous.

Saint Michel, libérateur des âmes du purgatoire, priez pour nous.

Saint Michel, bon envers les pécheurs convertis, priez pour nous.

Saint Michel, consolateur des affligés et des opprimés, priez pour nous.

Saint Michel, notre intercesseur auprès de Dieu, priez pour nous.

Saint Michel, qui donnez à tous les hommes un ange gar­dien, priez pour nous.

Saint Michel, qui présentez à Dieu nos prières, priez pour nous.

Saint Michel, qui offrez à Dieu nos bonnes œuvres, priez pour nous.

Saint Michel, grand par la foi et la charité, priez pour nous.

Saint Michel, secourable envers les moribonds, priez pour nous.

Saint Michel, qui obtenez aux fidèles la prédestination, priez pour nous.

Saint Michel, terreur des démons, priez pour nous.

Saint Michel, reflet de la divinité, priez pour nous.

Saint Michel, qui exercez sur l’Eglise et le monde votre autorité, priez pour nous.

Saint Michel, force des apôtres et des missionnaires, priez pour nous.

Saint Michel, lumière des docteurs, priez pour nous.

Saint Michel, soutien des martyrs, priez pour nous.

Saint Michel, défenseur des confesseurs de la foi, priez pour nous.

Saint Michel, orné de toutes les grâces et de toutes les vertus, priez pour nous.

Saint Michel, gardien des vierges, priez pour nous.

Saint Michel, bienfaiteur de toutes les âmes, priez pour nous.

Saint Michel, vainqueur de l’enfer, priez pour nous.

Saint Michel, notre guide et notre espérance, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par­donnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 Priez pour nous, archange saint Michel, afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.

 Prions

Seigneur Jésus-Christ, sanctifiez-nous par une bénédiction toujours nouvelle et accordez-nous, par l’intercession de saint Michel archange, cette sagesse qui nous enseigne à amasser des trésors dans le ciel et à échanger les biens du temps contre ceux de l’éternité. Vous qui vivez et régnez, avec le Père, dans l’unité du Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

 Saint Michel, archange, défendez-nous dans le com­bat, soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon. Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus dans le monde pour la perte des âmes. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

 (Sources : Les grandeurs de saint Michel archange, Don Nicola Ricci)