L’ange avait des ailes

Contemplons

L’archange Gabriel aux pieds de Marie

Méditons

Lorsqu’on demande à quelqu’un de dessiner un ange, s’il est une chose qu’il n’oubliera pas, c’est de lui attribuer une paire d’ailes. Car, s’il est un élément caractéristique des anges dans l’imaginaire populaire, ce sont bien les ailes. Regardez les nombreux tableaux représentant l’Annonciation, il n’en est aucun qui ne présente l’ange Gabriel sans ailes. Et, à l’Ile Bouchard, Marie ne cherchera pas à révolutionner les codes établis en nous présentant l’archange Gabriel autrement qu’avec des ailes. Or, rien ne dit nulle part que les anges ont des ailes. La seule chose que nous sachions avec certitude, c’est que les anges sont de purs esprits.

Saint Augustin dit à leur sujet : « “Ange” désigne la fonction, non pas la nature. Tu demandes comment s’appelle cette nature ? Esprit. Tu demandes la fonction ? Ange. D’après ce qu’il est, c’est un esprit, d’après ce qu’il fait, c’est un ange » (Ps 103, 1, 15). De tout leur être, les anges sont serviteurs et messagers de Dieu. Parce qu’ils contemplent “constamment la face de mon Père qui est aux cieux” (Mt 18, 10), ils sont “les ouvriers de sa parole, attentifs au son de sa parole” » (Ps 103, 20).

Les anges sont donc de purs esprits, nous dit le catéchisme de l’Eglise catholique : ils ne possèdent pas de corps physique, bien qu’ils puissent parfois prendre apparence humaine. Leur forme visible, souvent décrite dans les Ecritures, n’est qu’une façade, un masque porté pour que nous puissions témoigner de leur présence. Mais en réalité, les anges sont des créatures invisibles. Durant les premiers siècles de l’Eglise, les anges étaient représentés semblables aux hommes dans l’art religieux, les artistes adaptant leurs œuvres en fonction du peu de descriptions bibliques existantes. Cependant, dès le IVe siècle, les artistes ont commencé à différencier ces créatures spirituelles des hommes. Depuis, les artistes ont souvent utilisé le symbole des ailes, le reliant à la mission de messager dont sont pourvus les anges.

A l’Ile Bouchard, l’archange Gabriel se présente en créature ailée. Jacqueline le décrit : « il portait une robe blanche et dans le dos, de couleur lumière, une paire d’ailes qui frémissait, ce qui rendait très vivant, ce qu’on voyait. » Et elle souligne que Marie et Gabriel sont tous deux des êtres de lumière mais « autant la belle dame faisait une personne vivante de la terre, mais d’une beauté extraordinaire, autant l’ange était couleur lumière. » En de simples mots, Jacqueline nous explique que la nature de Marie, qui est un être de chair mais glorifiée, diffère de celle de l’archange qui est un pur esprit. Tout un catéchisme en peu de mots : les anges sont de purs esprits qui peuvent prendre forme humaine.

Le problème des ailes n’est finalement pas résolu, me direz-vous ! Les anges ont-ils des ailes, oui ou non ? Ben si ! Les anges sont de purs esprits qui peuvent prendre forme humaine et, pour qu’ils puissent se faire reconnaitre de prime abord par des enfants, ils adoptent des ailes parce que c’est à cela que nous, pauvres humains limités de toute part y compris dans notre esprit, les reconnaissons.

Prions

Une dizaine du chapelet (1 notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au Ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

O Marie conçue sans péché priez pour nous qui avons recours à vous. (3 fois)

Seigneur Jésus, aie compassion de la France, daigne l’étreindre dans ton amour et lui en montrer toute la tendresse. Fais que, remplie d’amour pour toi, elle contribue à te faire aimer de toutes les nations de la terre. Ô amour de Jésus, nous prenons ici l’engagement de te rester fidèles et de travailler d’un cœur ardent à répandre ton règne dans tout l’univers. Amen.

(Marcel Van est né en 1928 près de Hanoï au Vietnam. Souhaitant devenir prêtre, il entre dans une congrégation française. En 1945, il est arrêté par les communistes et meurt en prison le 10 juillet 1959. Cette prière lui a été donnée par le Christ lors d’une apparition. Jésus lui dit alors : « Petit enfant de mon Amour, écoute, je vais te dicter une prière, et cette prière, je veux que les Français me la récitent. »)

Ô Père, ô mon Dieu, délivrez et sauvez maintenant votre France. Préparez les cœurs de ses enfants à la mission qu’ils vont avoir à accomplir pour toutes les nations et pour l’Eglise tout entière.

Ô Père, ô mon Dieu, que les cœurs de vos élus tressaillent à votre appel, reconnaissant votre voix, votre commandement, votre invitation à agir. Conduisez-les chacun à leur place et chacun à sa mission. Imposez-leur tout ce que vous voudrez de chacun et de tous. Que rien ne soit l’effet de leur choix mais de votre unique désir et de votre unique volonté d’amour.

Ô Vierge Immaculée, ne les laissez pas se tromper, ni s’égarer.

Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

Cœur Douloureux et Immaculé de Marie, priez pour nous.

Saints et saintes du Ciel, priez pour nous. 

(Prière de la vénérable Marthe Robin qui a beaucoup prié pour notre pays. Elle demandait l’avènement d’une nouvelle Pentecôte.)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *