La miséricorde glorifiée

Contemplons

L’assomption de Marie, Juan Martin, Prado

Méditons

Tout est don de l’amour de Dieu et tout ce qui a été créé exalte sa miséricorde insondable. Immergée dans l’océan infini de l’amour de Dieu, délivrée de toutes les entraves de notre humanité, Marie réalise toute l’ampleur de la miséricorde de Dieu pour chacune de ses créatures, elle comprise.

Dans une profonde humilité, Marie rend grâce à Dieu. En effet, c’est par pure miséricorde qu’il lui a donné la vie, l’a rendue participante du salut en Jésus-Christ, l’a mise en capacité de lui rendre gloire et amour, lui donne pour toute l’éternité, à elle, un vase d’argile, même si le plus beau, de se tenir face à lui, d’en être aimé et de l’aimer en retour.

Elle contemple la création avec les yeux de son corps glorifié et, dans l’action de grâce et l’émerveillement, voit que la miséricorde de Dieu embrasse et préside à toute chose. Tout a été créé par et pour l’amour afin que l’être humain s’en serve à rendre à son créateur un peu de cet amour qu’il attend en retour et dont il fait la seule condition du salut.

Tous les élus, s’associent à l’action de grâce de leur souveraine et, avec elle, entonnent l’hymne de louange des sauvés à la miséricorde divine. En effet, c’est parce que Dieu est toute miséricorde qu’ils peuvent se tenir face à lui. Et, s’il était possible, ils rendraient à Dieu des actions de grâce bien au-delà de leurs capacités pourtant décuplées car ils en ont bénéficié de sa miséricorde plus encore que Marie. En effet, Dieu n’a eu aucun péché à pardonner à Marie. Il n’en va pas de même des saints qui eux en ont commis, certains même beaucoup, mais en ont demandé pardon et les ont réparés par la pénitence. Devant celui qui est sainteté infinie, ils réalisent toute l’ampleur de sa miséricorde dans le pardon accordé de leurs offenses et lui en rendent de vibrantes actions de grâce. 

En abaissant son regard vers l’église souffrante, Marie contemple la miséricorde divine qui est à l’œuvre dans la purification des âmes sauvées mais entrées dans la vie éternelle sans avoir suffisamment réparé leurs péchés. En effet, le péché est une telle offense à l’amour de Dieu, que le moindre d’entre eux serait suffirait à mériter l’enfer. Le purgatoire atteste du pardon de Dieu car il recueille tous les pécheurs pardonnés mais négligents, leur donnant de réparer leurs fautes, ce dont ils bénissent Dieu sans fin. La miséricorde divine va même jusqu’à donner à Marie, aux saints, d’intervenir en leur faveur en suscitant dans l’église militante des suffrages pour hâter leur purification.

Même en enfer, la miséricorde divine est glorifiée. C’est pourtant un lieu sans amour car il regroupe tous ceux qui refusent obstinément d’accueillir l’offre de salut de Dieu. Et, pourtant, ils ne peuvent que le reconnaitre : Dieu est miséricorde. En effet, sans elle, leurs tourments seraient bien plus grands car ajustés à toute l’horreur de leurs péchés. Un seul et le moindre de tous les péchés, en considération de la sainteté de Dieu, mériterait un châtiment aussi infini qu’il l’est lui-même. Que mériteraient alors les damnés qui ont multiplié les péchés pendant tant d’années et n’en ont manifesté aucune repentance ?

Avec quelle émotion Marie contemple-t-elle du haut de sa gloire et introduite dans la Vérité éternelle, toute l’ampleur de la miséricorde qui se manifeste dans l’Eglise militante. Sans cesse, Dieu est offensé par la surabondance des péchés et sans cesse, il pardonne à ceux qui l’en prient. Sans cesse, il prend patience eu égard aux prières de ceux qui l’aiment, se mettent à son service et à celui du prochain. Avec quelle émotion joyeuse considère-t-elle les pécheurs pardonnés, voit-elle leurs efforts de conversion. Et surtout avec quelle joie voit-elle Dieu s’en réjouir et en tirer le motif de laisser la miséricorde prendre le dessus sur la justice. En effet, elle voit s’accomplir ce qu’a prophétisé Jésus : « il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance » (Luc 15, 7).

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

(Prière demandée par Notre-Dame de Fatima après chaque dizaine du chapelet.)

O saints Patriarches et Prophètes ! Offrez pour moi à l’adorable Trinité, le désir que vous avez eu de l’Incarnation de Jésus et faites que j’aspire ardemment après Lui que vous avez désiré et si longtemps attendu.

O saints Apôtres ! Offrez pour moi à l’adorable Trinité, la fidélité et la persévérance avec laquelle vous avez prêché l’Evangile de par le monde, pour former à Jésus un peuple fidèle. Faites que j’aime toujours davantage Celui que vous-même avez aimé de tout votre cœur.

O saints Martyrs ! Je vous en conjure, offrez pour moi à l’adorable Trinité, la patience avec laquelle vous avez supporté votre martyr. Obtenez-moi que je me dépense sans compter au service de Jésus pour l’amour duquel vous avez livré votre corps à la mort.

O saints Confesseurs ! Je vous en supplie, offrez pour moi à l’adorable Trinité, la sainteté héroïque en laquelle vous avez montré aux autres la voie de la vie. Faites que je m’élève au sommet de la perfection pour l’amour de Jésus  pour qui vous avez tout abandonné.

O saintes Vierges ! Offrez pour moi, je vous en conjure, à l’adorable Trinité, votre pureté et votre intégrité qui vous ont mérité d’être les plus rapprochées de Dieu. Faites que je triomphe dans la chasteté de l’esprit et du corps, et en toutes choses pour l’amour de Jésus à qui vous avez consacré votre virginité.

Et Vous, Seigneur ! Précédez l’assemblée de vos Saints et faites pour moi l’offrande à Dieu le Père de toute votre très sainte et parfaite vie sur terre avec le fruit de votre Passion en réparation de tous mes péchés et omissions, en sorte que par Vous, tout ce qui est de moi, reçoive son supplément et sa perfection. Amen.

(Jésus à sainte Mechtilde : «  Prie ainsi chacun des groupes de mes saints afin qu’ils offrent pour toi leurs mérites. »)

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel et que la lumière sans fin brille sur elles.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire