Dieu lui accorde tout ce dont elle le prie

Contemplons

Marie, Mère de la miséricorde, Lippo Memmi

Méditons

Aux noces de Cana, Marie s’adresse à Jésus pour sauver une situation inextricable. En effet, il n’y a plus de vin et ce manque risque de mettre fin aux réjouissances. Forte de toute sa foi et de toute sa confiance, Marie s’avance vers Jésus pour lui demander d’intervenir. Même si Jésus rappelle à Marie que « son heure n’est pas encore venue », il accomplit son premier miracle pour lui être agréable,  nous renseignant ainsi sur la puissance de la prière de Marie et, plus encore, de celle de toute l’Eglise, son épouse : tout ce dont elle le prie, lui est accordé.

Si Marie a sur le cœur de Dieu une telle puissance, ce n’est pas avant tout parce qu’elle est sa Mère mais parce qu’elle lui est toute donnée. En effet, jamais elle ne lui a refusé quoi que ce soit : elle lui a consacré sa vie, sa virginité, tout son être, toute son âme. Parce que Marie s’est donnée sans réserve à Dieu, il se donne à elle tout entier en retour et l’exauce en tout point et sans retard.

Toute la puissance d’amour que Marie exerce sur le Cœur de Jésus, elle ne l’emploie pas à son profit mais pour la plus grande gloire de Dieu et notre salut. Et si Dieu l’exauce quoi qu’il advienne, c’est parce qu’elle met toute sa puissance à nous mettre dans les dispositions de cœur qui permettent l’action de Jésus, le seul et unique sauveur des hommes. Marie, la première et la pleinement sauvée, veille avec toute la puissance que Dieu lui accorde à ce que le salut nous atteigne, nous transforme et nous rende digne du ciel que Jésus nous a promis.

Marie qui, après Dieu, nous aime plus que tout, jouit auprès de lui d’un tel crédit qu’elle parvient, à la manière d’Abraham qui marchande le sauvetage de Sodome et Gomorrhe, à repousser encore les limites de sa miséricorde pourtant infinies. C’est dans ce sens qu’elle dit à sainte Catherine Labouré : « j’ai tant d’indulgence pour vous que je crois que si Dieu faisait éclater le monde, je lui en ramènerais les morceaux » ou à La Salette «  pour que Dieu ne vous abandonne pas, je suis chargée de le prier sans cesse… Vous aurez beau faire, jamais vous ne pourrez me récompenser de toute la peine que je prends pour vous autres et vous n’en faites pas cas. »

Plus encore au ciel que sur la terre, Marie est notre avocate après de Dieu qui, comme à Cana, lui accorde tout ce dont elle le prie, pour sa gloire, pour notre salut et pour sa plus grande joie.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

(Prière demandée par Notre-Dame de Fatima après chaque dizaine du chapelet.)

O saints Patriarches et Prophètes ! Offrez pour moi à l’adorable Trinité, le désir que vous avez eu de l’Incarnation de Jésus et faites que j’aspire ardemment après Lui que vous avez désiré et si longtemps attendu.

O saints Apôtres ! Offrez pour moi à l’adorable Trinité, la fidélité et la persévérance avec laquelle vous avez prêché l’Evangile de par le monde, pour former à Jésus un peuple fidèle. Faites que j’aime toujours davantage Celui que vous-même avez aimé de tout votre cœur.

O saints Martyrs ! Je vous en conjure, offrez pour moi à l’adorable Trinité, la patience avec laquelle vous avez supporté votre martyr. Obtenez-moi que je me dépense sans compter au service de Jésus pour l’amour duquel vous avez livré votre corps à la mort.

O saints Confesseurs ! Je vous en supplie, offrez pour moi à l’adorable Trinité, la sainteté héroïque en laquelle vous avez montré aux autres la voie de la vie. Faites que je m’élève au sommet de la perfection pour l’amour de Jésus  pour qui vous avez tout abandonné.

O saintes Vierges ! Offrez pour moi, je vous en conjure, à l’adorable Trinité, votre pureté et votre intégrité qui vous ont mérité d’être les plus rapprochées de Dieu. Faites que je triomphe dans la chasteté de l’esprit et du corps, et en toutes choses pour l’amour de Jésus à qui vous avez consacré votre virginité.

Et Vous, Seigneur ! Précédez l’assemblée de vos Saints et faites pour moi l’offrande à Dieu le Père de toute votre très sainte et parfaite vie sur terre avec le fruit de votre Passion en réparation de tous mes péchés et omissions, en sorte que par Vous, tout ce qui est de moi, reçoive son supplément et sa perfection. Amen.

(Jésus à sainte Mechtilde : «  Prie ainsi chacun des groupes de mes saints afin qu’ils offrent pour toi leurs mérites. »)

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel et que la lumière sans fin brille sur elles.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire