NEUVAINE DE LA MISERICORDE DIVINE : 7ème jour

L’HEURE DE LA MISERICORDE

En octobre 1937, à Cracovie (Pologne), le Seigneur Jésus  recommande d’honorer l’heure de sa mort et de prier, quelques instants au moins, en faisant appel aux valeurs et aux mérites de sa Passion.

« … chaque fois que tu entendras l’horloge sonner trois heures, immerge-toi toute entière en ma miséricorde en L’adorant et en la glorifiant ; fais appel à sa toute-puissance pour le monde entier (…). A cette heure-là, tu peux tout obtenir pour toi et pour les autres ; à cette heure-là, grâce fut donnée au monde entier – la miséricorde l’emporta sur la justice. (…) essaie à cette heure-là de faire le chemin de croix; mais si tu ne peux pas faire le chemin de croix, entre au moins un moment à la chapelle et célèbre mon cœur qui est plein de miséricorde dans le Très-Saint-Sacrement ; et si tu ne peux entrer à la chapelle, plonge-toi dans la prière là où tu te trouves, ne serait-ce que pour un tout petit moment. J’exige de toute créature de vénérer ma miséricorde » (Petit Journal 1572).

« La source de ma miséricorde fut largement ouverte par la lance sur la croix pour toutes les âmes, je n’ai exclu personne » (Petit Journal 1182).

Ecoutons

« Aujourd’hui, amène-moi les âmes qui honorent et glorifient particulièrement ma miséricorde et immerge-les dans ma miséricorde. Ces âmes ont le plus vivement compati aux souffrances de ma Passion et ont pénétré le plus profondément dans mon esprit. Elles sont le vivant reflet de mon Cœur compatissant. Ces âmes brilleront d’un éclat particulier dans la vie future ; aucune n’ira dans le feu de l’enfer ; je défendrai chacune d’elles en particulier à l’heure de la mort. » (Petit Journal, 1224)

Méditons

Jésus disait à la foule : « Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. Donnez et vous recevrez : une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans votre tablier ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous » (Luc 6, 36-38). Soyons miséricordieux pour obtenir miséricorde !

Que Marie, Mère des miséricordes nous apprenne à pardonner avec le cœur !

Prions

Très miséricordieux Jésus dont le Cœur n’est qu’amour, recevez dans la demeure de votre Cœur très compatissant les âmes qui honorent et glorifient particulièrement la grandeur de votre miséricorde. Ces âmes sont puissantes de la force de Dieu Lui-même ; au milieu de tous les tourments et de toutes les contrariétés, elles avancent confiantes en votre miséricorde ; ces âmes sont unies à Jésus et portent l’humanité entière sur leurs épaules. Ces âmes ne seront pas jugées sévèrement, mais votre miséricorde les entourera au moment de l’agonie.

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Père Eternel, jetez un regard de miséricorde sur les âmes qui glorifient et honorent votre plus grand attribut, votre infinie miséricorde et qui sont enfermées dans le Cœur très compatissant de Jésus. Ces âmes sont un vivant Evangile, leurs mains sont pleines d’actes de miséricorde et leur âme débordante de joie chante l’hymne de la miséricorde du Très-Haut. Je vous en supplie, mon Dieu, manifestez-leur votre miséricorde selon l’espérance et la confiance qu’elles ont mises en vous ; que s’accomplisse en elles la promesse de Jésus qui leur a dit : « Les âmes qui vénéreront mon infinie miséricorde, je les défendrai moi-même durant leur vie et particulièrement à l’heure de la mort comme ma propre gloire. (Petit Journal, 1225)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire