NEUVAINE DE LA MISERICORDE DIVINE : 4ème jour

PROPAGATION DU CULTE DE LA MISÉRICORDE DIVINE

« … fais ce qui est en ton pouvoir pour étendre la vénération de ma miséricorde, je suppléerai à ce qui te manque. Dis à l’humanité douloureuse de se blottir dans mon Cœur miséricordieux et je la comblerai de paix. (…) Quand l’âme s’approche de moi avec confiance, Je la comble de tant de grâces qu’elle ne peut les contenir toutes et qu’elle rayonne sur les autres âmes. Les âmes qui propagent la vénération de ma miséricorde, Je les protège durant toute leur vie, comme une tendre mère son nourrisson » (Petit Journal 1074).

« Aux prêtres qui proclameront et glorifieront ma miséricorde, je donnerai une force extraordinaire, je bénirai leurs paroles et je toucherai les cœurs auxquels ils s’adresseront » (Petit Journal 1521).

« Tu dois témoigner aux autres la miséricorde, toujours et partout, tu ne peux pas t’en écarter, ni t’excuser, ni te justifier. Je te donne trois moyens pour exercer la miséricorde envers le prochain: le premier – l’action, deuxième – la parole, le troisième – la prière; ces trois degrés renferment la plénitude de la miséricorde et c’est la preuve irréfutable de l’amour envers moi. De cette manière, l’âme glorifie et honore ma miséricorde » (Petit Journal 742).

Ecoutons

« Aujourd’hui, amène-moi les païens et ceux qui ne me connaissent pas encore. Dans mon amère Passion, J’ai également pensé à eux et leur zèle consolait mon Cœur. Immerge-les maintenant dans l’océan de ma miséricorde. » (Petit Journal, 1210)

Méditons

Dans sa Passion, Jésus s’est donné pour tout homme ; son sacrifice sur la Croix témoigne d’un amour incommensurable pour Dieu et pour l’humanité. Par son obéissance aimante, Il rend toute gloire à Dieu ; en disant « J’ai soif », Il manifeste son désir ardent du salut des âmes. Cette soif, il souhaite que nous l’apaisions en faisant connaître son amour miséricordieux à tout homme. En effet, on ne saurait témoigner d’avantage de charité pour Dieu et pour le prochain, qu’en amenant ceux qui L’ignorent  à connaitre Jésus, la source du salut, l’essence même de la joie !

Que Marie, Mère de miséricorde, nous donne un cœur d’apôtre !   

Prions

Très Miséricordieux Jésus, qui êtes la lumière du monde, accueillez dans la demeure de votre Cœur très miséricordieux les âmes des païens et incroyants qui ne vous connaissent pas encore. Que les rayons de votre grâce les éclairent afin qu’ils puissent, de concert avec nous, chanter éternellement les merveilles de votre miséricorde.

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Père Eternel, jetez un regard de compassion sur les âmes des païens et sur celles de tous ceux qui ne vous connaissent pas encore. Elles aussi sont enfermées dans le Cœur très miséricordieux de votre Fils, Notre-Seigneur Jésus-Christ. Gagnez-les à la lumière de l’Evangile afin qu’elles comprennent combien est grand le bonheur de vous aimer. Faites qu’eux aussi glorifient, dans les siècles les largesses de votre miséricorde. Amen.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire