NEUVAINE DE LA MISERICORDE DIVINE : 3ème jour

LE MESSAGE DE LA MISÉRICORDE DIVINE

C’est à Sainte Faustine, une religieuse polonaise de la congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde qui avait une confiance illimitée en Dieu, que le Seigneur Jésus confia une grande mission : le message de la miséricorde adressé au monde entier. Sa mission consiste à transmettre de nouvelles prières et formes du culte de la miséricorde divine pour rappeler la vérité oubliée sur l’amour miséricordieux du Seigneur envers chaque homme. Dans ce message, le Dieu de miséricorde se révèle en Jésus Christ notre Sauveur comme Père d’amour et de miséricorde, particulièrement envers les malheureux, les égarés et les pécheurs.

« Tu es la secrétaire de ma miséricorde, je t’ai choisie pour cette fonction dans cette vie et dans la vie future » (Petit Journal 1605). « … ton devoir est d’écrire tout ce que je te fais connaître à propos de ma miséricorde au profit des âmes qui, en lisant ces écrits, seront consolées et auront le courage de s’approcher de moi » (Petit Journal 1693).

« Aujourd’hui, Je t’envoie vers toute l’humanité avec ma miséricorde. Je ne veux pas punir l’humanité endolorie, mais je désire la guérir en l’étreignant sur mon Cœur miséricordieux (…) ; avant le jour de la justice, J’envoie le jour de la miséricorde » (Petit Journal 1588).

Le Sauveur désire que le monde entier connaisse de nouvelles formes du culte de la miséricorde divine et qu’il connaisse également les promesses qui y sont attachées. Le Seigneur s’engage à tenir ces promesses à condition que nous ayons confiance en la bonté de Dieu et que nous soyons miséricordieux envers le prochain.

« J’ai ouvert mon cœur, en tant que source vivante de miséricorde ; que toutes les âmes y puisent la vie, qu’elles s’approchent de cet océan de miséricorde avec une très grande confiance. Les pécheurs obtiendront justification et les justes seront affermis dans le bien » (Petit Journal 1520).

« … le pécheur comme le juste ont besoin de ma miséricorde. La conversion comme la persévérance sont une grâce de ma miséricorde » (Petit Journal 1577).

« Les grâces de ma miséricorde se puisent à l’aide d’un unique moyen – et c’est la confiance. Plus sa confiance est grande, plus l’âme reçoit » (Petit Journal 1578).

Ecoutons

« Aujourd’hui, amène-moi toutes les âmes pieuses et fidèles, immerge-les dans l’océan de ma miséricorde. Ces âmes m’ont réconforté sur le chemin du calvaire, elles étaient cette goutte de consolation, au milieu d’un océan d’amertume. »  (Petit Journal, 1210)

Méditons

« Tout est grâce », nous dit sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus ! En effet, aussi bien la conversion du cœur que la persévérance dans le bien, sont avant tout des dons de l’amour miséricordieux du Seigneur. De nous-mêmes, nous ne sommes capables de rien faire ; ce n’est qu’en Jésus, qui a « vaincu le monde », que nous sommes en mesure d’accomplir la volonté de Dieu !

Que Marie, Mère de la miséricorde, nous obtienne un cœur reconnaissant pour Jésus, notre Sauveur victorieux de la mort, ainsi que suffisamment d’humilité pour accepter notre totale dépendance vis-à-vis de la miséricorde de Dieu !

Prions

Très miséricordieux Jésus, qui accordez surabondamment les grâces du trésor de votre miséricorde, recevez tous les fidèles chrétiens dans la demeure de votre Cœur très miséricordieux et ne nous en repoussez à jamais. Nous vous en supplions par l’amour inconcevable, dont brûle votre Cœur pour le Père céleste.

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Père Éternel, jetez un regard de compassion sur les âmes fidèles, héritage de votre Fils et, par les mérites de sa douloureuse Passion, accordez-leur votre bénédiction et enveloppez-les de votre protection perpétuelle afin qu’ils ne perdent pas l’amour et le trésor de la sainte foi mais qu’avec le chœur des anges et des saints, ils louent éternellement votre miséricorde infinie. Amen.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire