MOIS DE SAINT JOSEPH 31ème jour

Allons donc à Joseph

Saint Joseph d’Espaly

Méditons

Jetez les yeux sur la multitude des saints qui composent la Cour céleste et voyez s’il y en a un seul qui soit plus puissant auprès de lui que le grand saint Joseph ! C’est lui seul qui a été choisi de Dieu pour être le chef de la Sainte-Famille ; c’est lui que la grâce a uni insé­parablement au Fils unique de Dieu et à sa sainte Mère.

Saint Bernard de Sienne écrit : « A n’en pas douter, non-seulement Jésus-Christ, dans le Ciel, ne refuse point à saint Joseph ces marques de familiarité et de respect qu’il lui donnait durant sa vie, comme un fils à son père mais il y met le comble par de nouveaux égards. » Il est certain que saint Joseph jouit d’un plus grand crédit auprès de Dieu que les anges et tous les autres bienheureux. Quel monarque, en effet, ne se montre pas plus sensible aux prières de son père qu’aux supplications de tous les serviteurs qui composent sa cour et son royaume ?

« Nous devons être bien persuadés, dit saint Alphonse de  Liguori, que Dieu, en considération des mérites de saint Joseph, ne lui refusera jamais une grâce qu’il lui demandera en faveur de ceux qui l’honorent. » Si, selon les paroles de Jésus-Christ Lui-même, tout est possible à celui qui a de la foi seulement comme un grain de sénevé, ne devons-nous pas croire, sans craindre de nous tromper, que saint Jo­seph est tout-puissant dans le Ciel, lui qui a eu plus de foi qu’Abraham et les Apôtres, plus de charité que les Séraphins et les Chérubins ?

« Quelques saints, dit saint Thomas d’Aquin, ont reçu de Dieu le pouvoir de nous assister dans les besoins particuliers, mais le crédit de saint Joseph n’est point limité, il s’étend à toutes nos nécessités, et tous ceux qui l’invoquent avec confiance sont assurés d’être promptement exaucés. Les autres saints jouissent, il est vrai, d’un grand crédit dans le Ciel ; mais ils intercèdent en serviteurs et ne commandent pas en maitres. » Joseph  obtient tout ce qu’il demande à Jésus et, comme dit Gerson, « il ordonne plutôt qu’il ne demande. » « Jésus, dit saint Bernardin de Sienne, veut continuer dans le Ciel à donner à saint Joseph des preuves de son respect filial en obéissant à tous ses désirs. »

« Oh ! Combien nous serons heureux, dit saint François de Sales, si nous pouvons mé­riter d’avoir part en ses saintes intercessions car rien ne lui sera refusé, ni de Notre Dame ni de son Fils. Il nous obtiendra, si nous avons confiance en lui, un saint accroissement en toutes sortes de vertus, mais spécialement en celles qu’il avait au plus haut degré que toutes les autres, qui sont la très sainte pureté de corps et d’esprit, la très aimable vertu d’humi­lité, la constance, la vaillance et la persévérance, vertus qui nous rendront victorieux en cette vie de nos ennemis et qui nous feront la grâce d’aller jouir, en la vie éternelle, des récom­penses qui sont préparées à ceux qui imiteront l’exemple que saint Joseph leur a donné. »

Dieu reprend à con compte pour chacun de nous les paroles que pha­raon adressa au peuple au temps de la grande famine en Egypte : « Allez à Joseph. » Aussi recommandons-nous chaque jour à saint Joseph qui, après la très-sainte Vierge Marie, Mère de Dieu, est de tous les saints le plus puissant auprès de Dieu. Amen ! Alléluia !

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

O bienheureux Joseph, vous que Dieu a choisi pour porter le nom et la charge d’un père à l’égard de Jésus, vous qu’il a donné comme époux très pur à Marie toujours vierge et comme chef à la Sainte-Famille sur terre, vous que le vicaire du Christ a choisi comme patron et avocat de l’Eglise universelle fondée par Jésus-Christ Lui-même, c’est avec la plus grande confiance possible que j’implore votre secours très puissant pour cette même Eglise qui lutte sur terre.

Protégez, je vous en supplie, d’une sollicitude particulière et de cet amour vraiment paternel dont vous brûlez notre pape François, tous les évêques et prêtres unis au Saint-Siège de Pierre. Soyez le défenseur de tous ceux qui peinent pour sauver les âmes au milieu des angoisses et adversités de cette vie. Soyez le refuge et le secours de tous les chrétiens persécutés pour leur foi en Jésus-Christ.

Acceptez et agréez aussi, très saint Joseph, la donation de moi-même que je vous fais pleinement. Je me voue entièrement à vous pour que vous soyez toujours pour moi un père, un protecteur et un guide sur le chemin du salut.

Obtenez-moi une grande pureté de cœur, un amour ardent de la vie intérieure. Faites que je suive aussi moi-même vos traces et que je dirige toutes mes actions à la plus grande gloire de Dieu en les unissant aux affections du divin Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie.

Priez enfin pour moi afin que je puisse participer à la paix et à la joie dont vous avez joui vous-même autrefois en mourant si saintement. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire