La consolatrice des affligés

Contemplons

Présentation au temple, Fra Bartolomeo

Méditons

Le jour de la présentation de Jésus au temple, Marie est plongée dans des émotions aussi extrêmes que contradictoires. En effet, d’abord dans la joie de voir Siméon reconnaitre en Jésus le Messie promis, elle est assaillie par la tristesse lorsqu’il lui annonce que Jésus sera « en butte à la contradiction et qu’un glaive de douleur lui transpercera le Cœur. »

Survient alors la prophétesse Anne, une femme de plus de 80 ans qui a passé la majeure partie de sa vie au temple servant Dieu dans la prière et le jeûne. Autrement dit, Anne était une femme à l’image de Siméon, perméable aux inspirations de l’Esprit-Saint. Comme Siméon, reconnaissant en Jésus le Sauveur promis, elle se met à louer Dieu et à parler de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. En même temps qu’elle reçoit l’annonce de toute sa douleur, l’Esprit-Saint la console par l’attitude de ces deux âmes d’élite.

En scrutant les Evangiles, où trouvons-nous d’autres indices que Dieu a consolé Marie lorsqu’elle en avait besoin ? Comme pour tout, dans la vie de Marie, il nous faut le deviner en méditant son « oui » de l’Annonciation et le fait qu’elle se tient debout près de la Croix. En effet, en ayant dit « oui » le jour de l’Annonciation et en ne l’ayant jamais ni repris ni mitigé, elle a remis sa vie entre les mains de Dieu pour qu’il en prenne la direction. En recevant de Marie l’offrande de sa vie, elle Lui permet de lui prodiguer tout ce que son amour de Père estimait nécessaire et opportun dans chaque situation surtout dans les pires. Et, c’est ce qu’il a fait, si non elle n’aurait pas pu se tenir debout au pied de la croix de Jésus. Dieu la consolait en lui accordant une foi, une espérance, un amour sans pareils, par l’assistance de l’Esprit-Saint dans toute sa plénitude (avec ses sept dons : intelligence, conseil, science, sagesse, piété, crainte et force). Personne n’a plus souffert que Marie, personne n’a été plus consolée qu’elle, personne, plus qu’elle, n’a accueilli les consolations de l’Esprit-Saint.

Dans la souffrance, Dieu nous console aussi si, comme Marie, nous savons Lui faire confiance et nous en remettre à Lui. En permettant les maux qui nous frappent, il nous donne aussi la grâce pour les supporter voire les surmonter. Pour nous tenir, comme Marie, debout dans nos épreuves, il nous faut, comme elle et avec elle, la consolatrice des affligés, nous blottir contre la Croix de Jésus.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer. Conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Sauveur crucifié, prosternés à vos pieds, nous vous offrons les larmes de Celle qui vous a accompagné avec un tendre amour dans votre douloureuse voie du calvaire. Exaucez, ô bon Maître, nos supplications, par les larmes de votre Très Sainte Mère et faites-nous comprendre la leçon que nous donnent ces pleurs, afin que nous puissions toujours accomplir votre sainte volonté pour être dignes de vous louer et de vous glorifier pendant toute l’éternité. 

O Marie, Mère de l’amour, des douleurs et de la miséricorde, nous vous en prions, unissez nos supplications aux vôtres, afin que votre divin Fils, à qui nous adressons pleins de confiance, par les mérites de vos pleurs, daigne exaucer nos prières et nous accorder la couronne de la vie éternelle. Amen. (Prières du chapelet de Notre Dame des pleurs enseignées par Jésus à sœur Amalia le 8 novembre 1929). 

Prière pour le mois de saint Michel :

Saint Michel Archange défendez-nous dans le combat. Soyez notre secours contre la malice et les embuches du démon Que Dieu lui fasse sentir son empire, nous vous le demandons en suppliant. Et vous, prince de la milice céleste, par la vertu divine, refoulez en enfer, Satan et les autres esprits mauvais qui sont répandus sur la terre pour la perte des âmes. Amen.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire