Honorée par tous les élus

Contemplons

Marie, reine de tous les saints, Duccio di Buoninsegna

Méditons

Pour chacun de ses habitants, la Jérusalem nouvelle est un séjour de joie, de béatitude, telles que nous ne pouvons les imaginer ici-bas. Afin de nous en donner une petite idée, Jésus nous dit en parlant de Jean-Baptiste : « parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en a point paru de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui » (Luc 7, 28).  Que dire alors de la béatitude, de la gloire de celle qui surpasse en sainteté tous les élus, de celle qui, pour toute l’éternité, sera la seule à être à la fois Vierge et Mère de Dieu, celle que Dieu a élevé jusqu’à la placer à sa droite ?

En effet, parce qu’elle est celle que Dieu s’est choisie pour Mère, parce qu’elle est celle qui s’est donnée à lui pour collaborer au salut de l’humanité, parce qu’elle est celle qui a répondu comme personne à son appel, Marie est honorée unanimement et plus que tout autre par tous les élus.

Parce que fondu en Dieu et immergé dans la lumière de la Vérité, chacun des sauvés reconnait chez les autres la gloire qu’ils ont rendue à Dieu sur terre et s’en réjouissent. En effet, la joie des élus vient de ce qu’ils se savent aimés de Dieu et de pouvoir l’aimer en retour sans les entraves de la chair. Et si, ici-bas, le démon parvient à nous entrainer à la jalousie, au ciel, il n’a plus aucun pouvoir et tous les sauvés se réjouissent de tout ce que chacun a réalisé pour la plus grande gloire de Dieu. Aussi, parce que personne n’a autant glorifié Dieu par toute sa vie, Marie fait la joie de tous les élus qui l’en honorent pour cela.

Parce qu’elle fait la joie de Dieu comme personne d’autre, Marie réjouit tout le ciel qui lui en rend grâce. En effet, si Dieu se réjouit des merveilles qu’il a accomplies en chacun des élus, il n’en est aucun qui le réjouisse davantage que Marie. Elle réjouit, le Père qui l’a créée immaculée et dont elle a fait fructifier le don. Elle réjouit le Fils qui l’a choisie pour Mère et dont elle s’est faite la première, la plus accomplie des disciples. Elle réjouit le Saint-Esprit qui l’a choisie pour son épouse et qu’elle n’a jamais contristé par la moindre tentation de pécher. Elle réjouit toute la Trinité qui a établi son séjour en elle et à qui elle s’est consacrée pleinement. Parce que Marie a tout donné à Dieu qui mérite rien de moins qu’on lui donne tout, et plus encore, Marie fait la joie de tous les élus qui, s’il le pouvaient, reviendraient tous sur terre, non parce qu’on s’y trouve mieux qu’au ciel, mais parce qu’on peut travailler à la gloire de Dieu et ainsi grapiller quelques degrés de gloire supplémentaires. Dans ce sens, saint Pierre d’Alcantara (1499-1562), ce géant de la pénitence dit à sainte Thérèse d’Avila (1515-1582) à qui il apparait après sa mort : « o bienheureuse pénitence qui me vaut une telle récompense. »  

Parce qu’honorée de Dieu-même, Marie est honorée de tous les élus. Parce qu’elle fait la joie de Dieu, elle fait celle des élus. Et cela fera sa joie et son bonheur pour toute l’éternité.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

(Prière demandée par Notre-Dame de Fatima après chaque dizaine du chapelet.)

O saints Patriarches et Prophètes ! Offrez pour moi à l’adorable Trinité, le désir que vous avez eu de l’Incarnation de Jésus et faites que j’aspire ardemment après Lui que vous avez désiré et si longtemps attendu.

O saints Apôtres ! Offrez pour moi à l’adorable Trinité, la fidélité et la persévérance avec laquelle vous avez prêché l’Evangile de par le monde, pour former à Jésus un peuple fidèle. Faites que j’aime toujours davantage Celui que vous-même avez aimé de tout votre cœur.

O saints Martyrs ! Je vous en conjure, offrez pour moi à l’adorable Trinité, la patience avec laquelle vous avez supporté votre martyr. Obtenez-moi que je me dépense sans compter au service de Jésus pour l’amour duquel vous avez livré votre corps à la mort.

O saints Confesseurs ! Je vous en supplie, offrez pour moi à l’adorable Trinité, la sainteté héroïque en laquelle vous avez montré aux autres la voie de la vie. Faites que je m’élève au sommet de la perfection pour l’amour de Jésus  pour qui vous avez tout abandonné.

O saintes Vierges ! Offrez pour moi, je vous en conjure, à l’adorable Trinité, votre pureté et votre intégrité qui vous ont mérité d’être les plus rapprochées de Dieu. Faites que je triomphe dans la chasteté de l’esprit et du corps, et en toutes choses pour l’amour de Jésus à qui vous avez consacré votre virginité.

Et Vous, Seigneur ! Précédez l’assemblée de vos Saints et faites pour moi l’offrande à Dieu le Père de toute votre très sainte et parfaite vie sur terre avec le fruit de votre Passion en réparation de tous mes péchés et omissions, en sorte que par Vous, tout ce qui est de moi, reçoive son supplément et sa perfection. Amen.

(Jésus à sainte Mechtilde : «  Prie ainsi chacun des groupes de mes saints afin qu’ils offrent pour toi leurs mérites. »)

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel et que la lumière sans fin brille sur elles.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire