Face à Dieu

Contemplons

Le Ciel, Gustave Doré

Méditons

Dès son entrée au ciel, Marie est face à Dieu, son créateur et celui de toute chose. Elle le contemple face à face dans toute sa vérité. Sur terre, elle a contemplé Dieu dans le visage de Jésus, son Fils et celui du Très-Haut, qui a tamisé la gloire de sa divinité en la recouvrant des oripeaux de son apparence humaine. Au paradis, elle le contemple dans ce qu’il est vraiment avec les yeux de son corps glorifié.

Sur cette terre, même si dotée de lumières supplémentaires, en raison de son Immaculée Conception et de sa toute proximité avec Jésus, Marie a traversé cette vallée de larmes dans la nuit de la foi. Même si elle a porté Jésus dans son sein, lui a donné le jour, sa foi a été durement éprouvée. En effet, les épreuves auxquelles Dieu l’a soumise, furent bien plus grandes que les nôtres, parce qu’en rapport avec les grâces d’exception qu’il lui a accordées. Aujourd’hui, elle passe de la foi à la connaissance. Elle sait à présent qui est Dieu et le contemple face à face dans toute l’infinité de sa sainteté. Elle voit à quel point, il est digne, et de notre adoration, de notre amour ; elle réalise toute l’horreur du péché et de l’offense qu’il fait à Dieu.

La connaissance qu’elle a de lui, même si elle la comble dès le premier instant de son entrée au paradis, ne cessera jamais d’augmenter. C’est là l’un des motifs de joie de tous les élus d’être à la fois toujours affamés de Dieu et en même temps toujours rassasiés.

Plus que de le connaitre, Marie possède Dieu. Il est à présent tout en elle et elle est tout en lui, de manière définitive, sans plus aucun combat pour l’être ou le rester. Durant toute sa vie, elle a accompli la volonté de Dieu y mettant toute son ardeur, tout son amour, prenant sur elle les renoncements inhérents à la vie chrétienne. Aujourd’hui, au ciel, cette union des volontés du Créateur et de sa créature atteint sa plénitude dans l’amour mutuel. Contrairement à cette vie, où il faut lutter dans la foi pour être fidèle à Dieu, au ciel, elle lui est tellement unie que plus aucune séparation n’est possible ni pour elle ni pour aucun des élus qui l’entourent. Cette réalité de l’union définitive, irréversible à Dieu fait tout son bonheur

Au catéchisme nous avons appris que nous sommes sur terre pour connaitre et aimer Dieu, le servir et, par ce moyen, recevoir la vie éternelle en héritage. En Marie, élevée corps et âme au ciel, tout ce programme est réalisé. Elle connait Dieu, l’aime avec la fougue de l’amour divin qui désormais brûle en elle et repousse les limites de sa capacité d’aimer jusqu’à l’infini. En effet, il est tout en elle, elle tout en lui et cela fait leur joie à tous les deux pour toute l’éternité.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

(Prière demandée par Notre-Dame de Fatima après chaque dizaine du chapelet.)

O saints Patriarches et Prophètes ! Offrez pour moi à l’adorable Trinité, le désir que vous avez eu de l’Incarnation de Jésus et faites que j’aspire ardemment après Lui que vous avez désiré et si longtemps attendu.

O saints Apôtres ! Offrez pour moi à l’adorable Trinité, la fidélité et la persévérance avec laquelle vous avez prêché l’Evangile de par le monde, pour former à Jésus un peuple fidèle. Faites que j’aime toujours davantage Celui que vous-même avez aimé de tout votre cœur.

O saints Martyrs ! Je vous en conjure, offrez pour moi à l’adorable Trinité, la patience avec laquelle vous avez supporté votre martyr. Obtenez-moi que je me dépense sans compter au service de Jésus pour l’amour duquel vous avez livré votre corps à la mort.

O saints Confesseurs ! Je vous en supplie, offrez pour moi à l’adorable Trinité, la sainteté héroïque en laquelle vous avez montré aux autres la voie de la vie. Faites que je m’élève au sommet de la perfection pour l’amour de Jésus  pour qui vous avez tout abandonné.

O saintes Vierges ! Offrez pour moi, je vous en conjure, à l’adorable Trinité, votre pureté et votre intégrité qui vous ont mérité d’être les plus rapprochées de Dieu. Faites que je triomphe dans la chasteté de l’esprit et du corps, et en toutes choses pour l’amour de Jésus à qui vous avez consacré votre virginité.

Et Vous, Seigneur ! Précédez l’assemblée de vos Saints et faites pour moi l’offrande à Dieu le Père de toute votre très sainte et parfaite vie sur terre avec le fruit de votre Passion en réparation de tous mes péchés et omissions, en sorte que par Vous, tout ce qui est de moi, reçoive son supplément et sa perfection. Amen.

(Jésus à sainte Mechtilde : «  Prie ainsi chacun des groupes de mes saints afin qu’ils offrent pour toi leurs mérites. »)

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel et que la lumière sans fin brille sur elles.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire