Cinquième apparition

Contemplons

Jacqueline Aubry raconte les apparitions dont elle a été gratifiée

Méditons

Nous sommes le mardi 9 décembre à l’église Saint Gilles de l’Ile-Bouchard. Il est 17 h. Jacqueline Aubry raconte : « Ce soir, il n’y a pas de cérémonie à l’église et je suis à l’étude. Alors, je vais oser me lever, puis aller trouver ma maîtresse et lui dire : « Oh! chère sœur, est-ce que je peux aller à l’église ? » Elle me répond : « fais ce que tu veux ! Moi, cela ne me regarde pas. » Je n’en demandais pas plus, j’ai vite fait mon cartable et j’ai couru à l’église où j’ai retrouvé Laura et Jeannette. Nicole était partie. Dans l’église, déjà une trentaine de personnes et plus de vingt enfants. La dame de ce midi, marchande de chaussures, a fermé son magasin (celle qui a vu le petit halo de lumière qui s’est formé sur la main des fillettes, là où la Sainte Vierge a posé son baiser) et est allé cogner les portes, tirer les sonnettes et dire aux gens : « Mais venez, venez ! C’est la Sainte Vierge qui apparaît ! » Si bien que ce mardi soir, la Vierge Marie et l’ange nous apparaissent tout aussi beaux…! On s’avance à ses pieds, et c’est comme si elle avait attendu des âmes de prière tout près d’elle pour nous faire prier. La première prière qu’elle nous demande est celle-ci : « Chantez le Je vous salue Marie, ce cantique que j’aime bien. »

De tout notre cœur, on lui chante ce « Je vous salue Marie » qu’on chantait, depuis le carême, à l’école, au catéchisme, au patronage. C’est un Père prédicateur Montfortain qui l’avait composé et nous l’avait appris. On l’appelle depuis : le « Je vous salue Marie » de l’Ile-Bouchard. Et la Sainte Vierge est toute heureuse qu’on lui chante ce « Je vous salue Marie. » Le « Je vous salue Marie » terminé, elle me regarde, et elle me dit : « Voulez-vous dire aux personnes d’approcher pour réciter une dizaine de chapelet. » Par respect, les personnes n’osaient pas s’approcher de nous. Alors je me lève, et puis je leur dis : « II faut que vous approchiez, la Sainte Vierge le demande, pour réciter une dizaine de chapelet. » Et la Sainte Vierge égrènera son chapelet et ne remuera ses lèvres que jusqu’à « Sainte Marie..» La dizaine terminée, je lui demande : « Oh Madame, faudra-t-il revenir demain ? Reviendrez-vous encore ? » Elle me répond : « Revenez demain à 1 heure. Quand tout sera terminé, je vous le dirai. » Et c’est ce soir-là qu’elle nous a appris cette belle prière de la rue du Bac : « 0 Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous. » Et puis elle disparaît avec l’ange, tous les deux dans leur belle lumière.

Les personnes voulaient savoir – pour revenir et inviter – si la Vierge réapparaîtrait… « Oui, oui, elle revient demain à 1 heure. »

Le soir, quand j’arrive à la pâtisserie, Maman commençait à croire qu’on voyait quelque chose. Mais elle disait : « Mes enfants, pourvu que votre papa ne sache pas cela ! » Papa n’était pas là ; ce jour-là, il ne saura rien…

Prions

Une dizaine du chapelet (1 notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au Ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

O Marie conçue sans péché priez pour nous qui avons recours à vous. (3 fois)

Seigneur Jésus, aie compassion de la France, daigne l’étreindre dans ton amour et lui en montrer toute la tendresse. Fais que, remplie d’amour pour toi, elle contribue à te faire aimer de toutes les nations de la terre. Ô amour de Jésus, nous prenons ici l’engagement de te rester fidèles et de travailler d’un cœur ardent à répandre ton règne dans tout l’univers. Amen.

(Marcel Van est né en 1928 près de Hanoï au Vietnam. Souhaitant devenir prêtre, il entre dans une congrégation française. En 1945, il est arrêté par les communistes et meurt en prison le 10 juillet 1959. Cette prière lui a été donnée par le Christ lors d’une apparition. Jésus lui dit alors : « Petit enfant de mon Amour, écoute, je vais te dicter une prière, et cette prière, je veux que les Français me la récitent. »)

Ô Père, ô mon Dieu, délivrez et sauvez maintenant votre France. Préparez les cœurs de ses enfants à la mission qu’ils vont avoir à accomplir pour toutes les nations et pour l’Eglise tout entière.

Ô Père, ô mon Dieu, que les cœurs de vos élus tressaillent à votre appel, reconnaissant votre voix, votre commandement, votre invitation à agir. Conduisez-les chacun à leur place et chacun à sa mission. Imposez-leur tout ce que vous voudrez de chacun et de tous. Que rien ne soit l’effet de leur choix mais de votre unique désir et de votre unique volonté d’amour.

Ô Vierge Immaculée, ne les laissez pas se tromper, ni s’égarer.

Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

Cœur Douloureux et Immaculé de Marie, priez pour nous.

Saints et saintes du Ciel, priez pour nous. 

(Prière de la vénérable Marthe Robin qui a beaucoup prié pour notre pays. Elle demandait l’avènement d’une nouvelle Pentecôte.)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *