2ème Station : Jésus est chargé de la Croix

Contemplons

Méditons

Colloque intérieur de Marie :

« Voilà la Croix ! Elle parait tellement lourde… et toi, Jésus, tu es tellement affaibli… Mon Fils, avec quelles forces vas-tu pouvoir la porter jusqu’au Calvaire ?… Tu as déjà versé tant de Sang lors de la flagellation… lors du couronnement d’épines… Pourtant, tu ne te dérobes pas et tu tends même les bras pour l’accueillir… Tu la serres, fort contre toi, pour qu’elle ne t’échappe pas… Cette Croix qui me fait frémir d’horreur, tu l’as désirée depuis ta venue en ce monde… c’est pour cette heure que tu as vécu… car cette Croix est le moyen par lequel tu rends toute gloire au Père… elle est la clé qui ouvre le Royaume des Cieux à tous ceux qui, à ta suite, prendront leur croix, se renonceront à eux-mêmes, et te suivront… En cet instant s’accomplit la prophétie d’Isaïe : « le signe de sa principauté sera sur son épaule » … et ton trône royal, ce sera cette Croix quand elle aura été plantée en terre… lorsque tu y auras été élevé… car c’est alors que tu attireras tout à toi…

Mon Fils, que je voudrais t’aider à porter cette Croix toute faible femme que je suis… Mais tu dois la porter seul, car toi seul es le Sauveur… toi seul peut réaliser le Salut… Mon enfant… ma Croix, celle que je veux porter à ta suite, c’est mon amour pour toi… c’est mon amour pour eux… mon amour pour tous ceux qui te condamnent et te font porter cette Croix dans les pires tourments, ne cessant de rajouter à tes souffrances… Ma Croix, c’est de te voir rejeté par ceux que tu es venu sauver… Comme les cris de cette foule transpercent mon Cœur de Mère… mon Cœur de croyante…

Jésus, tu as toujours été le meilleur de tous les enfants des hommes, le meilleur de tous les fils… Ma souffrance en cet instant est à la mesure de toutes les joies que tu m’as données… Mon enfant, cette souffrance que me cause ta souffrance… cette souffrance que me cause tous ceux qui causent ta souffrance… je l’accepte pour l’amour de toi et l’offre avec toi au Père, pour eux… pour tous ceux pour qui tu te donnes en cette heure… pour eux dont les péchés sont signifiés par cette Croix si grande, si lourde… cette Croix que tu acceptes… que tu reçois…

Parmi toute cette foule, n’y aura-t-il donc personne pour comprendre qu’en enlaçant cette Croix, Jésus embrasse toute l’humanité et lui révèle l’amour du Père ?… Jérusalem, Jérusalem, ville sainte, choisie entre toutes, ne vois-tu donc pas qui est Jésus ? Es-tu à ce point aveuglée que tu ne reconnais pas en lui le Dieu de tes pères qui confond les sages et les intelligents ? …

Père, ton Fils, vrai Dieu et vrai homme, reçois cette Croix dans l’action de grâce pour la porter dans l’offrande de lui-même jusqu’au Calvaire…

Père, donne à chaque âme de reconnaitre en Jésus qui brûle de te rendre toute gloire, le Dieu saint, le Dieu fort, le Dieu immortel qui prend pitié de nous, en nous arrachant à la mort éternelle…

Père, par Jésus, le nouvel Adam, accorde à chaque âme la force de renoncer au péché et de choisir de le suivre sur la route de la sainteté et du Salut…

Père, donne à chaque âme de porter sa Croix avec patience à la suite de Jésus…

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde. (Prière demandée par Notre-Dame de Fatima après chaque dizaine du chapelet.)

Quoi de plus pénible, Vierge Marie, que de voir mourir, souffrir, agoniser son fils. Et vous, Vierge Marie, vous étiez là, fidèle, silencieuse. « Le cœur transpercé par une épée » Vierge Marie, vous ne vous êtes pas révoltée et vous avez su accorder à votre Fils votre présence jusqu’au bout. Vous avez accueilli sa demande de devenir notre Sainte Mère du Ciel.

Venez nous soutenir, Vierge Marie, devant les drames, les difficultés, les épreuves de notre route. Apprenez-nous à entrer à l’intérieur, à descendre en nos cœurs et à demeurer fidèles à l’amour de notre Dieu qui jamais ne nous abandonne. Vous, la Pietà, apprenez-nous à avancer sur le chemin de la foi. Amen

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire