Saint Joseph

Saint Joseph avec l’enfant Jésus. De gauche à droite et de haut en bas : le mariage de Joseph et Marie – l’Annonciation à Joseph – le voyage pour Bethlehem – la Nativité – l’Epiphanie – la Présentation au temple – la fuite en Egypte – le recouvrement au Temple – la vie cachée à Nazareth – la vieillesse de saint Joseph – la mort bénie de saint Joseph avec les anges qui emportent son âme au ciel.

Méditons

« Allez à Joseph et faites tout ce qu’il vous dira » (Genèse 41, 55) Telles sont les paroles de pharaon à son peuple qui, en temps de famine, vient lui réclamer du pain. Et pharaon est bien inspiré de confier les destinées de son peuple à Joseph, fils de Jacob ; sa gestion avisée permettra de constituer de telles réserves de blé, que tout le peuple pourra traverser sans encombre sept années de disette.

Ces paroles qui concernent le Joseph du livre de la Genèse, l’Eglise les applique avec bonheur à Joseph, l’humble charpentier de Nazareth, le père nourricier de Jésus, l’époux de Marie. Dans la voix de Pharaon, nous entendons alors résonner celle de Dieu-même qui nous confie aux bons soins « du serviteur prudent et fidèle à qui Il remet sa maison. »

« Allez à Joseph et faites tout ce qu’il vous dira », dit le Père éternel, « car je lui ai confié ce que j’ai de plus précieux, mon propre Fils et avec Lui tout mon plan de salut pour l’humanité entière. »

« Allez à Joseph et faites tout ce qu’il vous dira », dit Jésus, « car je m’en suis remis à lui en toute confiance et lui ai obéi comme au Père éternel Lui-même. »

« Allez à Joseph et faites tout ce qu’il vous dira », dit l’Esprit-Saint, « je lui ai confié, Marie, mon épouse mystique en qui j’ai conçu votre Sauveur. »

« Allez à Joseph et faites tout ce qu’il vous dira », dit Marie, « je lui ai confié ma destinée, ma vie même ; il m’a aimée plus que sa propre vie et je l’aime en retour de tout l’amour dont Dieu m’ a rendue capable. »

« Allez à Joseph et faites tout ce qu’il vous dira », dit l’Eglise, « il m’a sauvée des griffes d’Hérode, m’a nourrie, m’a aimée ; sans lui, rien n’aurait été fait de ce qui fut fait par Dieu pour votre salut. »

Pendant ce mois qui s’ouvre, honorons Joseph, puisque c’est la volonté de Dieu, de Marie, de l’Eglise ; écoutons ce qu’il a à nous dire de Dieu-même et de son salut.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

O bienheureux Joseph, vous que Dieu a choisi pour porter le nom et la charge d’un père à l’égard de Jésus, vous qu’il a donné comme époux très pur à Marie toujours vierge et comme chef à la Sainte-Famille sur terre, vous que le vicaire du Christ, a choisi comme patron et avocat de l’Eglise universelle fondée par Jésus-Christ Lui-même, c’est avec la plus grande confiance possible que j’implore votre secours très puissant pour cette même Eglise qui lutte sur terre.

Protégez, je vous en supplie, d’une sollicitude particulière et de cet amour vraiment paternel dont vous brûlez notre pape François, tous les évêques et prêtres unis au Saint-Siège de Pierre. Soyez le défenseur de tous ceux qui peinent pour sauver les âmes au milieu des angoisses et adversités de cette vie. Soyez le refuge et le secours de tous les chrétiens persécutés pour leur foi en Jésus-Christ.

Acceptez et agréez aussi, très saint Joseph, la donation de moi-même que je vous fais pleinement. Je me voue entièrement à vous pour que vous soyez toujours pour moi un père, un protecteur et un guide sur le chemin du salut.

Obtenez-moi une grande pureté de cœur, un amour ardent de la vie intérieure. Faites que je suive aussi moi-même vos traces et que je dirige toutes mes actions à la plus grande gloire de Dieu en les unissant aux affections du divin Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie.

Priez enfin pour moi afin que je puisse participer à la paix et à la joie dont vous avez joui vous-même autrefois en mourant si saintement. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire