Joseph, l’illustre descendant de David

 

Méditons

Joseph est fils de David ; il est de lignée et de descendance royale. Pour tout juif de l’époque de Joseph, la lignée est un trésor d’une valeur bien supérieure aux richesses. Plus important que l’héritage matériel est l’appartenance à une lignée, pour Joseph, en l’occurrence, celle de David. Si les évangélistes Matthieu et Luc ont pu retracer aussi précisément la généalogie de Jésus, par son père légal, Joseph le charpentier de Nazareth, c’est parce qu’elle a été soigneusement transmise de génération en génération jusqu’à Joseph qui l’a livrée à Jésus. Lorsque l’ange s’adresse en songe à Joseph pour lui dire de ne pas craindre de prendre Marie pour épouse, il l’appelle « Joseph, fils de David » (Mathieu 1, 20) : il  montre ainsi l’importance de la lignée, surtout si elle est aussi prestigieuse que celle de David.

Chaque fois que l’Evangile évoque la figure de Joseph, il précise qu’il est de la descendance du roi David. Ainsi, dans le récit de l’Annonciation est-il dit : « L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée du nom de Nazareth, à une jeune fille accordée en mariage à un homme nommé Joseph, de la famille de David… » (Luc 1, 27). Il en va de même, dans l’épisode du voyage à Bethlehem pour le recensement : « Joseph aussi monta de la ville de Nazareth en Galilée à la ville de David qui s’appelle Bethléem en Judée, parce qu’il était de la famille et de la descendance de David… » (Luc 2, 4). Joseph est celui qui rattache Jésus au roi David.

Par Joseph, Jésus, le Fils de Dieu et de Marie, entre donc dans la lignée du roi David, celui qui a réalisé l’unité des douze tribus d’Israël. David est le roi selon le cœur de Dieu. Il a été désigné par Dieu-même et oint par le prophète Samuel. Il est l’auteur des psaumes qui servent à la prière officielle de l’Eglise. C’est de sa lignée que doit sortir le Messie. Cela ne se fera pas selon la chair mais parce que Joseph, le descendant de David, assumera la paternité légale de Jésus. Par Joseph, l’époux de Marie, son père aux yeux du monde, Jésus est héritier de David. Ainsi se réalise en partie ce que l’archange Gabriel dit à Marie : « Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin » (Luc 1, 32).

Jésus est roi, par son origine divine mais aussi parce qu’il est le descendant de David, par Joseph. Il est l’Emmanuel, « Dieu avec nous », qui assume la nature humaine jusqu’à s’inscrire dans une lignée qui ne compte pas que de saintes personnes.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

O bienheureux Joseph, vous que Dieu a choisi pour porter le nom et la charge d’un père à l’égard de Jésus, vous qu’il a donné comme époux très pur à Marie toujours vierge et comme chef à la Sainte-Famille sur terre, vous que le vicaire du Christ a choisi comme patron et avocat de l’Eglise universelle fondée par Jésus-Christ Lui-même, c’est avec la plus grande confiance possible que j’implore votre secours très puissant pour cette même Eglise qui lutte sur terre.

Protégez, je vous en supplie, d’une sollicitude particulière et de cet amour vraiment paternel dont vous brûlez notre pape François, tous les évêques et prêtres unis au Saint-Siège de Pierre. Soyez le défenseur de tous ceux qui peinent pour sauver les âmes au milieu des angoisses et adversités de cette vie. Soyez le refuge et le secours de tous les chrétiens persécutés pour leur foi en Jésus-Christ.

Acceptez et agréez aussi, très saint Joseph, la donation de moi-même que je vous fais pleinement. Je me voue entièrement à vous pour que vous soyez toujours pour moi un père, un protecteur et un guide sur le chemin du salut.

Obtenez-moi une grande pureté de cœur, un amour ardent de la vie intérieure. Faites que je suive aussi moi-même vos traces et que je dirige toutes mes actions à la plus grande gloire de Dieu en les unissant aux affections du divin Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie.

Priez enfin pour moi afin que je puisse participer à la paix et à la joie dont vous avez joui vous-même autrefois en mourant si saintement. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire