MOIS DE SAINT JOSEPH 26ème jour

Refuge des pécheurs

Méditons

Parmi les innombrables moyens de salut que la miséricorde divine met à notre dispo­sition, il y a la dévotion aux saints. Dieu a voulu qu’ils intercèdent pour nous et nous obtiennent, par leurs mérites et leurs prières, les grâces que nous ne méritons pas par nous-mêmes. Ce n’est pas que les mérites de Jésus-Christ ne suffisent pas à nous obtenir tout ce dont nous avons besoin que nous devons recourir aux saints mais parce que Dieu veut ho­norer par ce moyen ses plus fidèles serviteurs et leur donner de coopérer à notre salut. Ainsi en est-il de Joseph, qui, après Marie, jouit du plus haut crédit qui soit auprès de Dieu.

L’ancien Joseph fut établi par Pharaon le protecteur de tous les sujets de son royaume. Aussi ne voulait-il recevoir de leur part aucune requête et les renvoyait toujours à son vice-roi : « Allez à Joseph et faites tout ce qu’il vous dira. » Le Seigneur, en choisissant saint Joseph pour être le chef et le gardien de la Sainte-Famille, l’a donné par là-même pour protecteur à tous les hommes. Et, c’est surtout à l’égard des pauvres pé­cheurs que saint Joseph montre toute la tendresse de son cœur. L’ancien patriarche Joseph reçut avec bonté ses frères qui avaient voulu le faire mourir et poussa la charité jusqu’à les embrasser et même les excuser en leur di­sant : « Ne vous affligez pas de m’avoir vendu, ce n’a pas été tant par votre malice que par un secret conseil de Dieu qui voulait vous préparer ici un libérateur et un père ; ne craignez rien, Joseph vous aime toujours. » Avec combien plus de miséricorde encore saint Joseph accueille les pauvres pécheurs et leur fait sentir qu’il n’est, pour ainsi dire, élevé à un si haut degré de gloire que pour les aider. L’amour que saint Joseph a pour nous est un amour compatissant qui le rend sensible à nos misères et, comme le péché est le plus grand de tous les maux, il a plus de tendresse et de compassion pour les pécheurs. La conformité de son cœur avec celui de son Fils ne peut que lui inspirer cette affection compatissante.

Parmi les titres de gloire sous lesquels l’Eglise l’invoque, il y a celui de « terreur des démons. » Il a mé­rité ce titre, lorsque, pour soustraire Jésus à la fureur d’Hérode, il l’a emmené en Egypte. Hérode était la figure du dragon infernal, persécuteur de Jésus et de toutes les âmes qu’il a rachetées ; en sauvant Jésus, Joseph a vaincu le dé­mon. Voilà pourquoi l’esprit du mal ne s’ap­proche qu’avec crainte d’un chrétien sous la protection de saint Joseph. « Au dernier jour, dit Marie à sainte Brigitte, lorsque tous les hommes seront jugés, les mal­heureux damnés regretteront amèrement de n’avoir pas connu, à cause de leurs péchés, com­bien la protection de saint Joseph était puis­sante et efficace pour les aider à faire leur salut et à rentrer en grâce avec Dieu. Le monde a beaucoup ignoré combien sont admirables les prérogatives dont le Seigneur a favorisé mon saint époux et combien son intercession est puissante auprès de mon divin Fils et de moi. Je vous assure que saint Joseph est un des plus grands favoris de Dieu et des plus capables d’arrêter sa justice contre les pé­cheurs. »

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

O bienheureux Joseph, vous que Dieu a choisi pour porter le nom et la charge d’un père à l’égard de Jésus, vous qu’il a donné comme époux très pur à Marie toujours vierge et comme chef à la Sainte-Famille sur terre, vous que le vicaire du Christ a choisi comme patron et avocat de l’Eglise universelle fondée par Jésus-Christ Lui-même, c’est avec la plus grande confiance possible que j’implore votre secours très puissant pour cette même Eglise qui lutte sur terre.

Protégez, je vous en supplie, d’une sollicitude particulière et de cet amour vraiment paternel dont vous brûlez notre pape François, tous les évêques et prêtres unis au Saint-Siège de Pierre. Soyez le défenseur de tous ceux qui peinent pour sauver les âmes au milieu des angoisses et adversités de cette vie. Soyez le refuge et le secours de tous les chrétiens persécutés pour leur foi en Jésus-Christ.

Acceptez et agréez aussi, très saint Joseph, la donation de moi-même que je vous fais pleinement. Je me voue entièrement à vous pour que vous soyez toujours pour moi un père, un protecteur et un guide sur le chemin du salut.

Obtenez-moi une grande pureté de cœur, un amour ardent de la vie intérieure. Faites que je suive aussi moi-même vos traces et que je dirige toutes mes actions à la plus grande gloire de Dieu en les unissant aux affections du divin Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie.

Priez enfin pour moi afin que je puisse participer à la paix et à la joie dont vous avez joui vous-même autrefois en mourant si saintement. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire