Le rosaire en images dans le ciel de Fatima

Contemplons

Illustration de la vision de la sainte Famille pendant le miracle du soleil

Ecoutons

Pendant le grand miracle du soleil, Lucie, François et Jacinthe eurent trois visions. Lucie raconte : « Notre-Dame, une fois disparue dans l’immensité du firmament, nous vîmes saint Joseph près du soleil avec l’Enfant-Jésus et Notre-Dame vêtue de blanc avec un manteau bleu. Saint Joseph et l’Enfant-Jésus paraissaient bénir le monde, avec les gestes en forme de croix qu’ils faisaient de la main. Peu après, une fois dissipée l’image de cette apparition, je vis Notre-Seigneur et Notre-Dame (qui pour moi ressemblait à Notre-Dame des douleurs). Notre-Seigneur semblait bénir le monde de la même manière que saint Joseph. Cette apparition s’évanouit à son tour et il m’a semblé voir de nouveau Notre-Dame sous une forme proche de Notre-Dame du Carmel. »

C’est le rosaire en images qui se déploie dans le ciel de Fatima, dans ses mystères joyeux avec la sainte famille, ses mystères douloureux avec Notre Dame des douleurs, ses mystères glorieux avec Notre Dame du Mont Carmel. Avec ces trois tableaux, Marie nous rappelle que le rosaire n’est pas qu’un enchainement d’ave qu’il faut dire pieusement mais qu’il est avant tout le résumé de toute l’histoire du salut qu’il convient de méditer afin de tirer de cet exercice de piété le plus grand fruit.

Les pastoureaux voient Notre Seigneur, Notre Dame et saint Joseph bénir le monde nous montrant ainsi que la dévotion du rosaire leur est agréable et qu’ils bénissent ceux qui répondent à l’appel de Marie et à son invitation à la prière persévérante du chapelet.

Enfin, la dernière image concerne Notre Dame du Mont Carmel et donc la dévotion au scapulaire brun. Marie rappelle une dévotion ancienne mais hautement actuelle au regard de son message à Fatima. En effet, à saint Simon Stock (mort en 1265), en lui remettant le scapulaire brun comme gage de sa protection toute particulière, Marie fit la promesse que tous ceux qui en mourraient revêtus, seraient préservés de l’enfer.  Par ailleurs, elle assura le pape Jean XXII (1249 – 1334), dans une apparition que tous ceux qui, tout en portant le scapulaire, conserveraient la chasteté de leur état et diraient chaque jour le chapelet, de les délivrer au plus tôt du purgatoire et au plus tard le samedi suivant leur mort.

Interrogée le 15 août 1950, au sujet de la dernière apparition à Fatima, sœur Lucie répondit que Marie lui est apparue sous l’aspect de Notre Dame du Mont-Carmel et tenant en main le scapulaire brun. A la question si le fait de porter ce scapulaire devait être considéré comme faisant partie du message de Fatima, elle répondit que « le port du scapulaire est aussi important que la récitation du chapelet. » Et Elle ajouta : « Le Saint-Père a déjà dit cela au monde entier, expliquant que le scapulaire est le signe de la consécration au Cœur Immaculé… Le chapelet et le scapulaire sont inséparables. »

Prions

Une dizaine du chapelet (Notre Père, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au Ciel toutes les âmes surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je vous aime. Je vous demande pardon pour tous ceux qui ne croient pas, qui n’adorent pas, qui n’espèrent pas et ne vous aiment pas.

Très sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je vous adore profondément et je vous offre les très précieux Corps, Sang, Ame et Divinité de votre très cher Fils Notre-Seigneur Jésus-Christ présent dans tous les tabernacles de la terre en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels il est lui-même offensé.

Par les mérites infinis de son très saint Cœur unis aux mérites du Cœur Immaculé de Marie, je vous demande la conversion de tous les pauvres pécheurs.

Saint Joseph, Père nourricier de Notre-Seigneur Jésus-Christ et chaste époux de la Vierge Marie, Mère de Dieu, priez pour nous et pour tous les agonisants.

Saints Francisco et Jacinta Marto, priez pour nous.

Chère sœur Lucie, priez pour nous.

Tous les saints, tous les anges, tous les esprits bienheureux, priez pour nous.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *