L’amour de Jésus se fait toute-faiblesse

Contemplons

L’adoration des bergers, Gerhard Van Honthorst

Méditons

Jésus est le Dieu tout puissant, celui qui a créé le Ciel et la terre, celui que le Ciel et la terre ne peuvent contenir, celui qui peut tout et sans lequel nous ne pouvons rien. Et, par amour pour nous, Jésus accepte de partager notre nature, renonçant à sa toute-puissance pour se faire toute-faiblesse.

C’est dans la mangeoire de la grotte de Bethlehem que Jésus s’offre pour la première fois à nos regards, sous l’apparence d’un nouveau-né. Y a-t-il en ce monde quelqu’un de plus vulnérable, de plus inoffensif, de plus dépendant qu’un nouveau-né ? Même en étant un enfant nouveau-né, Fils de Marie, Jésus reste le Dieu tout-puissant mais qui, par amour pour nous, renonce à s’affranchir de toutes les étapes de la croissance humaine pour connaitre et partager toutes nos épreuves, nous enseigner à les traverser dans l’amour de Dieu et du prochain.

C’est sous les traits d’un enfant qu’il s’offre à nos regards pour nous montrer que son amour condescend à nous laisser l’approcher, le toucher, le nommer, que dans son amour pour nous, il se livre à nous, qu’il jugule sa toute-puissance pour que rien, surtout pas la peur, ne nous empêche d’aller à lui en toute simplicité, en toute liberté. Par amour pour nous, il condescend à se présenter à nous dans la faiblesse la plus extrême pour se mettre à notre niveau. Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus écrit à ce sujet : « Je ne puis craindre un Dieu qui s’est fait pour moi si petit… je l’aime !… car il n’est qu’amour et miséricorde ! »

Pouvait-il en faire davantage pour nous montrer que nous n’avons rien à redouter de lui ?

Prions

Une dizaine du chapelet (1 Notre Père, 10 Je vous salue Marie, 1 Gloire au Père)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Père Eternel, par le Cœur Immaculé de Marie et le Cœur Sacré de Jésus, nous vous offrons 33 000 fois avec tous les Anges et tous les Saints,

le Corps, le Sang, l’Ame, la Divinité, la Sainte-Face, l’amour eucharistique, toutes les blessures, larmes, souffrances de votre très cher Fils, Notre-Seigneur Jésus-Christ que nous aimons tant,

en union avec les douleurs, les larmes, l’amour de la Très-Sainte-Vierge Marie,

les mérites de tous les anges et de tous les saints,

de toutes les saintes Messes et Communions passées, présentes, futures,

les saints rosaires et autres prières,

et dans les Plaies de Jésus-Christ notre propre néant avec Lui, en Lui et par Lui,

pour la conversion des pauvres pécheurs, en réparation des péchés du monde entier, pour la sainte Eglise catholique, le Saint-Père, les cardinaux, les évêques, les prêtres, les consacrés, les pauvres âmes du purgatoire, les malades, les agonisants et toutes les personnes qui nous ont été recommandées. Amen.

Que par la miséricorde de Dieu les âmes des fidèles défunts, reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire