La gloire du Ressuscité

Contemplons

Vierge en gloire, église Saint-Louis-en-ville, Strasbourg

Méditons

La lumière qui enveloppe la femme dans la vision de saint Jean, c’est la gloire du Christ ressuscité qui irradie le monde par sa victoire sur les ténèbres de la mort.

Marie est, plus que personne, participante de la victoire de Jésus ressuscité parce que, plus que tout autre, elle s’est unie à lui dans sa Passion. Cette union si étroite au Sauveur dans ses souffrances, fait partie du plan de Dieu. Dans son amour pour elle, pour l’Eglise, pour tous les hommes, Dieu ne pouvait lui épargner cette terrible épreuve. En effet, aux côtés de Jésus, le nouvel Adam, devait se tenir, Marie, la nouvelle Eve. Et c’est là, au pied de la Croix, unie au Sauveur, qu’elle devait, dans la douleur, dans la foi, enfanter tous les croyants à la vie divine. Personne n’a davantage pénétré le mystère de la rédemption que Marie. Personne n’y a davantage collaboré, car elle a consenti au sacrifice de son Fils tant aimé et s’est offerte avec lui au Père pour sa gloire et le salut du monde.

Par son don total d’elle-même en union avec Jésus, pour le salut de toutes les âmes, la rédemption a été entièrement consommée et achevée en elle. En effet, si elle est immaculée dès son entrée dans le monde par un privilège unique, une anticipation des fruits de la Passion de Jésus, c’est par sa fidélité indéfectible à la grâce, qu’elle l’a fait fructifier. Si bien que, parvenue au terme de ses jours, elle quitte ce monde dans le même habit d’innocence mais parée des mérites de toute sa vie donnée à Dieu. Corps et âme au Ciel, le Christ ressuscité nous donne de contempler en elle notre devenir final après le jugement dernier. La femme vêtue du soleil, c’est la création nouvelle, c’est la rédemption achevée, c’est la nouvelle Eve qui nous attire à elle pour nous mener à Jésus ressuscité, le nouvel Adam.

L’Eglise, qui est le Corps du Christ ressuscité, reçoit sa vie de Jésus, son époux, son fondateur. C’est son sang qui coule dans les veines de l’Eglise et qu’elle communique à ses enfants au travers des sacrements. En effet, par le baptême, l’Eglise nous fait naitre à la vie divine ; par l’Eucharistie, le pain et le vin, le Corps et le Sang de Jésus, elle la fait grandir en nous.

Marie et l’Eglise, l’Eglise et Marie sont pleinement immergées dans la lumière du Christ ressuscité car en elles le Sauveur a déjà pleinement triomphé de la mort.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde. (Prière demandée par Notre-Dame de Fatima après chaque dizaine du chapelet.)

« Ô Immaculée, reine du ciel et de la terre, refuge des pécheurs et notre mère tout amour, à qui Dieu voulut confier tout l’ordre de la miséricorde, moi, …, indigne pécheur, je me prosterne à vos pieds et vous implore humblement : daignez me prendre tout entier et totalement, comme votre chose et votre propriété, et faire tout ce que vous voulez de moi, de toutes les facultés de mon âme et de mon corps, de toute ma vie, de ma mort et de mon éternité. Si tel est votre bon plaisir, disposez aussi de moi, tout entier et totalement dans cette œuvre ou doit s’accomplir ce qui a été dit de vous : « Celle-ci t’écrasera la tête » et « Vous seule avez détruit toutes les hérésies dans le monde entier », de telle sorte que je sois dans votre main immaculée et toute miséricordieuse un instrument qui puisse vous servir à éveiller dans tant d’âmes égarées et tièdes la joie de vous connaître, à augmenter sans limite votre gloire et ainsi à étendre le plus possible le règne d’infinie douceur du très saint Cœur de Jésus. En effet, là où vous entrez, vous obtenez la grâce de la conversion et de la sanctification, puisque c’est par vos mains que du Cœur très sacré de Jésus toutes les grâces parviennent jusqu’à nous » (Saint Maximilien Kolbe, 16 octobre 1917).

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire