Actualité de la dévotion à saint Joseph

Saint Joseph, image de Dieu et prince du dernier avent.

Méditons

Joseph a été le protecteur de Jésus et de Marie qui s’en sont remis entièrement à lui. Ils lui ont obéi sans retard, lui ont témoigné amour et respect. Joseph a sauvé la vie de Marie qui, sans lui, aurait été condamnée injustement à la lapidation ; il a sauvé la vie de Jésus qui, sans lui, aurait été tué à Bethlehem avec les saints Innocents par les sbires d’Hérode ; il les a nourris, protégés et aimés pendant toutes les années de la vie cachée à Nazareth. Si Jésus et Marie s’en sont remis avec bonheur aux bons soins de Joseph, ils n’en attendent pas moins de notre part. Si, dans l’ordre de la grâce, Marie est notre mère, alors son époux est aussi notre père légal ! Si dans l’ordre de la grâce, Jésus est notre frère, alors son père nourricier est aussi le nôtre ! Si, pour grandir dans la foi en Jésus, nous avons besoin de nous en remettre à Marie, pour traverser sans encombre cette vallée de larmes, nous avons besoin, aussi et comme elle, de nous en remettre à Joseph !

Comme le dit le bienheureux pape Pie IX, les temps sont venus de nous en remettre à Joseph, le patron de l’Eglise universelle. En effet, qui, plus que lui peut nous secourir alors que :

– le caractère sacré de la vie (qu’elle soit naissante ou finissante) est remis en cause, voire piétiné (Joseph a accueilli l’enfant de Marie et conservé la vie à Jésus) !

– le modèle familial chrétien est combattu (Joseph est le chef de la sainte Famille) !

– les chrétiens sont persécutés, que ce soit de façon sournoise dans la vielle Europe ou de manière violente dans l’Asie lointaine (Joseph a sauvé Jésus de la persécution d’Hérode) !

– l’apostasie gagne chaque jour du terrain (Joseph est un modèle de foi) !

– l’impureté règne partout et les scandales éclaboussent l’Eglise jusque dans certains de ses ministres (Joseph est d’une pureté angélique ; il est le protecteur de la Vierge immaculée) !

– les vocations sacerdotales et religieuses font cruellement défaut (Joseph a éduqué Jésus et l’a donné à sa mission de Rédempteur) !

– la vie spirituelle est contrariée dans un monde bruyant et sans intériorité (Joseph est le saint de l’écoute et de la prière silencieuse) !

– la charité disparait partout (la vie de Joseph n’a été que don de soi) !

Nous le voyons bien, Joseph n’est pas le saint du passé ; il est celui de maintenant ! En effet, par toute sa vie Joseph nous montre qu’il détient les réponses aux problèmes de notre époque. Ce n’est pas étonnant que Jean-Paul II a fait de lui le patron du IIIème millénaire et de la nouvelle évangélisation (exhortation apostolique Redemptoris Custos) !

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

O bienheureux Joseph, vous que Dieu a choisi pour porter le nom et la charge d’un père à l’égard de Jésus, vous qu’il a donné comme époux très pur à Marie toujours vierge et comme chef à la Sainte-Famille sur terre, vous que le vicaire du Christ a choisi comme patron et avocat de l’Eglise universelle fondée par Jésus-Christ Lui-même, c’est avec la plus grande confiance possible que j’implore votre secours très puissant pour cette même Eglise qui lutte sur terre.

Protégez, je vous en supplie, d’une sollicitude particulière et de cet amour vraiment paternel dont vous brûlez notre pape François, tous les évêques et prêtres unis au Saint-Siège de Pierre. Soyez le défenseur de tous ceux qui peinent pour sauver les âmes au milieu des angoisses et adversités de cette vie. Soyez le refuge et le secours de tous les chrétiens persécutés pour leur foi en Jésus-Christ.

Acceptez et agréez aussi, très saint Joseph, la donation de moi-même que je vous fais pleinement. Je me voue entièrement à vous pour que vous soyez toujours pour moi un père, un protecteur et un guide sur le chemin du salut.

Obtenez-moi une grande pureté de cœur, un amour ardent de la vie intérieure. Faites que je suive aussi moi-même vos traces et que je dirige toutes mes actions à la plus grande gloire de Dieu en les unissant aux affections du divin Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie.

Priez enfin pour moi afin que je puisse participer à la paix et à la joie dont vous avez joui vous-même autrefois en mourant si saintement. Amen. (Léon XIII)

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire