3ème mystère joyeux : la Nativité

Contemplons

Fra Angelico, Madone de l’humilité

Méditons

Par le rosaire, nous revivons cette merveilleuse nuit de Noël qui a vu naitre le Sauveur ; nous imaginons l’extrême pauvreté du refuge, les efforts de Joseph pour ménager un peu de confort à Marie ; nous écoutons l’ange convoquer les bergers à la crèche pour adorer le Verbe fait chair et assistons, ravis, au concert des phalanges célestes ; nous ressentons le froid et voyons se lever l’étoile qui conduit les mages ! Encore un peu et on se croirait au cinéma !

Dans ce troisième mystère, Marie nous invite à nous joindre à elle, à Joseph, aux mages, aux bergers, pour adorer joyeusement Jésus, nouveau-né. Elle est la seule à comprendre véritablement le mystère de l’Incarnation. Aussi, son aide nous est indispensable pour saisir (un peu !) l’amour infini de Jésus qui se fait homme pour l’amour de nous !

Redisons-lui, conscients de notre indigence : «sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs». Elle écoutera notre prière. Plus encore, elle unira sa prière à la nôtre et couvrira nos voix éraillées par le péché de sa voix immaculée pour dire : « Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit » !

Marie, Notre Dame du très saint rosaire, aidez-nous, à célébrer dignement la naissance de votre Fils, notre Sauveur, Dieu parmi nous !

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés ; préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde (prière demandée par Notre Dame de Fatima le 13 juillet 1917 à la fin de chaque dizaine du chapelet)

Petite consécration à Notre Dame du rosaire :

Très sainte Vierge Marie, notre Mère et notre Reine, Notre Dame du très saint rosaire, je me consacre à votre Cœur Douloureux et Immaculé voulant me souvenir sans cesse que je vous appartiens et que vous pouvez disposer de moi pour le règne du Sacré-Cœur de Jésus. Aidez-moi à offrir aujourd’hui les sacrifices nécessaires à l’accomplissement chrétien de tous mes devoirs, à aimer et à réciter mon chapelet en m’unissant aux mystères de la vie de Jésus et de la vôtre. Amen.

Prière de Léon XIII a saint Joseph pour le mois du rosaire :

Nous recourons à vous dans notre tribulation, bienheureux Joseph, et, après avoir imploré le secours de votre très sainte épouse, nous sollicitons aussi avec confiance votre patronage.

Au nom de l’affection qui vous a uni à la Vierge immaculée, Mère de Dieu, par l’amour paternel dont vous avez entouré l’Enfant Jésus, nous vous supplions de regarder avec bonté l’héritage que Jésus-Christ a acquis au prix de son Sang et de nous assister de votre puissance et de votre secours dans tous nos besoins.

O très vigilant gardien de la sainte Famille, protégez la race élue de Jésus-Christ. O Père très aimant, éloignez de nous toute souillure d’erreur et de corruption. O notre très vaillant protecteur, assistez-nous du haut du ciel dans le combat que nous livrons à la puissance des ténèbres. Et, de même que vous avez arraché autrefois l’Enfant Jésus au péril de la mort, défendez aujourd’hui la sainte Eglise de Dieu des embûches de l’ennemi et de toute adversité.

Couvrez-nous tous de votre perpétuelle protection, afin que, soutenus par la puissance de votre exemple et de votre secours, nous puissions vivre saintement, pieusement mourir et obtenir la béatitude éternelle du Ciel. Amen.

Que par la miséricorde de Dieu les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *