L’Institution de l’Eucharistie

« Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde » (Jean 6, 51). « En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez son sang, vous n’avez point la vie en vous-mêmes » (Jean 6, 53-54).

La vie divine nous est communiquée par Jésus. Elle est le don de son amour infini dans sa Passion, dont l’Eucharistie est le mémorial. L’Eucharistie est le don des dons de l’amour du Seigneur. Rien n’est plus grand que l’Eucharistie. Rien n’est plus digne de tout notre amour, de nos plus ferventes actions de grâce.

Sans l’Eucharistie, il n’y a pas d‘Eglise. Aussi, le premier souci d’Odile est de faire construire une chapelle pour son couvent de Hohenbourg, pour qu’y soit célébrée la sainte Messe, y soient dispensés les sacrements, y soit proclamée la parole de Dieu. Aujourd’hui encore, Odile continue d’inviter les pèlerins à se tourner vers celui qui se fait notre viatique. Sur l’ostensoir, devant lequel se prosternent les adorateurs, qui se relaient jour et nuit depuis 1931, nous voyons Odile (qui signifie « fille de lumière » mais aussi « soleil de Dieu ») pointer son doigt vers l’hostie consacrée, en laquelle Jésus est réellement présent. Elle soutient et accompagne la prière des adorateurs, qui se succèdent devant Jésus-Eucharistie, pour l’adorer et le prier, au nom et pour tout le diocèse d’Alsace. En pointant son doigt vers Jésus-Eucharistie, elle nous rappelle, que Jésus est la seule et unique source du Salut.

Avec Odile, en Eglise, entrons dans l’adoration de Jésus, qui se rend réellement présent dans l’Eucharistie, pour lui rendre les actions de grâce, qui lui sont dues de par ce qu’il est, notre Seigneur, notre Dieu, Notre Sauveur.

Prions

Une Dizaine du chapelet (Pater, 10 Ave, Gloria)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Sainte Odile, dans notre nuit, aidez-moi et priez pour moi, éveillez en moi la lumière, celle des yeux, celle du cœur, princesse de notre terre, vous que le baptême a guérie, sainte devant le Seigneur, présentez-lui notre prière, ouvrez notre regard sur la vie, nous qui vivons dans les ténèbres, vous que le Christ a relevée, pour nous mener vers Sa lumière, Sainte Odile ouvrez nos yeux, aujourd’hui sur notre terre, venez aider autour de moi ceux qui cherchent la lumière, Princesse des malvoyants, aidez-moi et priez avec moi. Amen.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles trépassés reposent en paix. Amen

Ce rosaire a été enregistré. Vous pouvez l’écouter en cliquant sur le lien suivant : https://www.youtube.com/channel/UC0Va9VhE_C2EMUaWwJtv8Og

Laisser un commentaire