10ème station : « Je suis dépouillé de mes vêtements »

« On m’arrache ma tunique sans aucun ménagement… Elle est soudée à mes nombreuses plaies par l’effet de la coagulation… Quelle douleur atroce traverse tout mon corps brisé… En m’arrachant ma tunique, toutes les plaies de la flagellation se rouvrent et se mettent à saigner… Un instant la foule fait silence… Elle voit le chef-d’œuvre de torture que je suis devenu… Je suis là, devant elle, nu comme un ver, sans même de quoi protéger ma pudeur…

« Voici l’homme » : avait dit Pilate à la foule lorsqu’il me présenta à elle, flagellé et couronné d’épines, espérant exciter sa pitié… En habile politicien, il essayait de la manœuvrer pour qu’elle réclame ma libération… Sur le Calvaire, encore une fois, je me tiens face à la foule, comme une misérable créature… « Voici l’homme »… oui, voici l’homme, dépouillé de tout ce qui fait ses apparences… l’homme dans sa misère de pécheur… l’homme tel que Dieu le voit : couvert des plaies de ses nombreux péchés…

Mon enfant, ce que tu vis, je l’ai vécu et dans une toute autre mesure… La maladie t’a dépouillé de tout… de ta santé… de ta beauté… de tes activités… de tes relations… tu as parfois du mal à te reconnaitre, tellement elle t’a défiguré…  Il te reste tes biens… ceux que tu as accumulés au cours de ta vie… ces choses que tu as parfois acquises au prix de ta santé… parfois injustement… mais à quoi bon maintenant… Ils ne représentent plus rien… Tu ne peux plus en profiter…

Aujourd’hui, tu es seul face à la maladie… Mon enfant, il ne tient qu’à toi que nous soyons deux… Si tu m’as moi, avec toi, alors tu as tout…

Mon enfant, si la maladie n’était pas entrée dans ta vie, te rappellerais-tu que tu as une âme à sauver ?… M’accueillerais-tu dans ta vie ?… Me permettrais-tu de venir jusqu’à toi ? … »

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer. Conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Vous pouvez télécharger le texte de ce chemin de croix sur le site de la paroisse La Croix glorieuse de Strasbourg : https://www.croix-glorieuse.org/devotions

Ou l’écouter sur la chaine YouTube Le grain de Sénevé : https://www.youtube.com/channel/UC0Va9VhE_C2EMUaWwJtv8Og?view_as=subscriber

9ème station : « Je me relève de ma troisième chute »

« Qu’il est difficile de se relever de cette troisième chute… Le moindre mouvement me semble impossible… Aucune partie de mon corps n’est épargnée par la  souffrance… J’ai de la peine à respirer… La chaleur… les mouches… les hurlements de la foule… tout se ligue contre moi pour me tourmenter… et cela n’est rien en comparaison de la tristesse de mon âme en agonie depuis le jardin des oliviers… A vue humaine, ça n’a aucun sens de vouloir se relever et de poursuivre la route… Autant en finir tout de suite… A quoi bon trainer cette croix jusqu’au Calvaire puisque c’est pour y être crucifié…

Cette force, qu’il faut pour me relever, je ne peux plus la trouver en moi car j’en suis vidé… Je ne peux plus la trouver que dans mon amour pour le Père, infiniment digne de tout ce que j’accepte d’endurer… dans mon amour pour vous, qui n’en êtes pas dignes mais que j’aime au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer…

Mon enfant… ne cherche pas tant de réconfort auprès de ton entourage… Regarde vers moi… Espère tout de moi… En-dehors de moi, le vainqueur de la mort et du péché, rien n’a de sens… Lorsque tu demeures en moi, tout est porteur de vie et de résurrection…

Mon enfant, en acceptant de porter la croix de la maladie, tu prends sur toi mon joug… Si pénible que soit la maladie, sache que mon joug est léger… parce que je suis avec toi pour te soulager en t’aidant à le porter… parce que je suis doux et humble de cœur…

Mon enfant, chaque personne porte une croix… Personne ne peut y échapper… Sais-tu comme elle est lourde lorsqu’on la porte sans moi ?… Ils sont nombreux ceux qui refusent mon aide et croulent sous le poids de leur fardeau… qui sont sans espérance… Toi, tu m’as à tes côtés et je le resterai tant que tu me le permettras… Mon enfant, relève-toi… Appuis-toi sur moi et, ensemble, avançons… »

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer. Conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Vous pouvez télécharger le texte de ce chemin de croix sur le site de la paroisse La Croix glorieuse de Strasbourg : https://www.croix-glorieuse.org/devotions

Ou l’écouter sur la chaine YouTube Le grain de Sénevé : https://www.youtube.com/channel/UC0Va9VhE_C2EMUaWwJtv8Og?view_as=subscriber

8ème station : « Je console les femmes de Jérusalem »

« Mon état est pitoyable… Je n’ai plus figure humaine… Ma tunique est maculée de sang… mon visage défiguré par la couronne d’épines… Je concentre la haine des uns et la compassion des autres… Des femmes se lamentent sur mon sort… Elles sont émues aux larmes par ma déchéance… Elles ne voient que les apparences… Elles ne peuvent pas comprendre que je rends toute gloire au Père… Ce n’est pas sur moi qu’il faut pleurer mais sur ceux qui sont la cause de ma Passion et ne veulent pas en accueillir les fruits… C’est mon amour pour le Père, mon amour pour vous, qui sont la cause de ma souffrance mais aussi de ma gloire… Je suis la pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs, qui devient la pierre d’angle… Par ma Passion, librement acceptée, entièrement offerte, je suis votre salut à tous… Par mon abaissement, je vous relève tous…

Mon enfant, chaque fois que tu te sens inutile, une charge pour les autres, regarde-moi portant la croix et m’adressant à ces femmes… Par toi, mon salut se communique à ton entourage… Par ta maladie, vécue dans l’amour, et offerte pour la gloire de Dieu et le salut du monde, tu me rends présent au milieu de vous… Tant que tu demeures en moi, tu œuvres au salut des âmes… Tu n’es pas un fardeau… Tu n’es pas sans rien faire… Au contraire, avec moi, tu travailles d’arrache-pied à la sanctification de ton entourage… Au Ciel, dans la demeure de mon Père où, de toute éternité, je t’ai préparé une place, il te sera donné de contempler dans la lumière de ma résurrection, quelle source de bénédiction tu auras été pour ceux qui t’ont vu portant la croix de la maladie …

Mon enfant, ne te préoccupe que d’une chose : de demeurer en moi… Tant que tu demeures en moi, ta souffrance et tes peines sont fécondes… »

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer. Conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Vous pouvez télécharger le texte de ce chemin de croix sur le site de la paroisse La Croix glorieuse de Strasbourg : https://www.croix-glorieuse.org/devotions

Ou l’écouter sur la chaine YouTube Le grain de Sénevé : https://www.youtube.com/channel/UC0Va9VhE_C2EMUaWwJtv8Og?view_as=subscriber

7ème station : « Je me relève de ma seconde chute »

« Encore une fois, je m’effondre sous le poids de la croix… Je suis à bout de force… Je ne me sens pas capable de me relever tant je suis affaibli… Les soldats me contemplent à terre… Ils sont convaincus que je ne me relèverai plus… Ils s’interrogent… se concertent… s’impatientent… Le temps presse… Il faut en finir avec moi avant la tombée de la nuit car le sabbat est proche… A leur grand étonnement, ils me voient me ressaisir petit à petit et me relever en mobilisant le peu de force qu’il me reste … Un instant, les soldats semblent admiratifs en me voyant réaliser un tel exploit… Ils en ont vu des choses étonnantes mais pas encore un condamné comme moi… aussi serein… qui marche avec détermination vers le sommet du Calvaire… Ils ne connaissent pas mes motivations… Ils ne peuvent pas comprendre que je suis porté par mon amour pour le Père, pour vous… Ils ne peuvent pas comprendre qu’en me relevant, je vous relève tous, pour vous permettre de vous tenir debout devant le Père comme il convient à des fils, à des filles … Oui, je vous ai tous relevés en même temps que je me suis relevé … En me relevant, je vous ai conquis la force pour ne pas rester à terre, écrasé par le poids de votre croix…

Mon enfant sais-tu ce qu’est la miséricorde ?… Je vais te le dire… c’est quand celui qui est tout traite celui qui n’est rien comme son enfant chéri… La miséricorde, c’est moi ! Qui me suis livré pour toi… et ne s’en repent pas… malgré l’inconstance de ton amour pour moi…

Mon enfant, n’oublie jamais que je t’aime d’un amour ardent, fougueux, brûlant… Je t’aime comme seul Dieu est capable d’aimer… Par ta patience, ta persévérance, tu me réjouis au-delà de tout ce que tu peux imaginer… Sois un canal de ma miséricorde pour tes frères… Offre tes peines, tes souffrances pour eux, au Père, en union avec ma Passion… Ne te décourage pas… Lorsque tu tombes sous le poids de la maladie, rappelle-toi que mon état était pire que le tien et que, pour toi, je n’ai pas voulu rester prostré à terre… que pour toi, parce qu’à mes yeux tu vaux toute la peine que je me suis donnée, je me suis relevé au prix d’un immense effort…

Mon enfant, relève-toi, prends ta croix et suis moi… Ta foi me réjouis… Ne l’oublie jamais : tu as le pouvoir de réjouir ton Dieu… »

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer. Conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Vous pouvez télécharger le texte de ce chemin de croix sur le site de la paroisse La Croix glorieuse de Strasbourg : https://www.croix-glorieuse.org/devotions

Ou l’écouter sur la chaine YouTube Le grain de Sénevé : https://www.youtube.com/channel/UC0Va9VhE_C2EMUaWwJtv8Og?view_as=subscriber

6ème station : « Véronique essuie mon visage »

« Mon enfant, si tu pouvais pénétrer les pensées de mon Cœur… Tu vois mon état lamentable… ma déchéance… Je fais proprement pitié… Sache, que mon état intérieur est encore bien plus misérable… Je porte en moi toute l’amertume de vos péchés… la tristesse de toutes les offenses au Père… mon Père dont l’amour est bafoué par tant d’ingratitudes… Comme je brûle de réparer tous vos manques d’amour pour lui…

Je suis rompu par la tristesse de l’abandon de mes choisis, les apôtres… brisé par la solitude dans laquelle ils me laissent alors qu’ils avaient juré de me suivre partout où j’irai… terrassé par la tristesse de savoir que, malgré tout mon amour, malgré tout ce que j’accepte pour l’amour des âmes, beaucoup choisirons de me tourner le dos, comme Judas …

Mon enfant, si tu savais le bien que me fait Véronique avec son geste héroïque… Elle, une faible femme, se montre plus courageuse que Pierre, que tous les apôtres réunis… Ils se sont enfuis… mais elle, elle brave la foule pour essuyer mon visage et me procurer du soulagement… Comme son geste me console sur mon chemin de souffrance… Vois-tu comme je récompense son geste de charité : en imprimant mon effigie sur son suaire…

Mon enfant, en toi j’imprime mon effigie d’homme des douleurs et je te donne de me consoler de l’abandon dans lequel me laisse les âmes, par ton offrande de tout ton être au Père, en union avec moi, pour sa gloire et le salut du monde…

Mon enfant, tu as la capacité de consoler, de réjouir ton Dieu… Te rends-tu compte de la puissance que je te donne sur mon Cœur ? …

Mon enfant, je suis le Dieu de toute consolation : n’aie pas peur de t’en remettre entièrement à moi car, plus encore que d’être consolé, je ne cherche qu’à te consoler… »

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer. Conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Vous pouvez télécharger le texte de ce chemin de croix sur le site de la paroisse La Croix glorieuse de Strasbourg : https://www.croix-glorieuse.org/devotions

Ou l’écouter sur la chaine YouTube Le grain de Sénevé : https://www.youtube.com/channel/UC0Va9VhE_C2EMUaWwJtv8Og?view_as=subscriber

5ème station : « Simon m’aide à porter la croix »

« Regarde Simon… Il essaie d’échapper à cette corvée… Il ne veut rien avoir à faire avec moi, avec les histoires des Romains, des autorités du temple… Il est toujours resté à l’écart de tout pour ne pas s’attirer d’ennuis et voilà que les soldats  le réquisitionnent pour m’aider à porter la croix… « Il fallait que ça tombe sur moi ! » se dit-il en maugréant…

Cette corvée s’est imposée à Simon comme la maladie s’est imposée à toi… Simon a voulu se défiler de m’aider comme toi tu voudrais échapper à la maladie… Ne crois pas, mon enfant, que c’est le hasard qui a fait que les soldats l’ont choisi… C’est moi, par pure miséricorde, qui l’ai choisi, qui l’ai élu … Il ne le sait pas encore mais plus tard, il comprendra que c’est une  grâce d’être choisi par moi pour m’aider à porter la croix…

Mon enfant, la croix de la maladie te semble écrasante… Sache qu’elle n’est qu’un fétu par rapport à celle que j’ai portée pour toi… Pour m’aider à la porter, cette croix lourde de tous vos péchés, j’ai eu recours à un passant, qui m’a aidé sous la contrainte et qui, au final, ne m’a que peu soulagé… Toi, pour t’aider à porter ta croix, tu m’as moi, le Dieu tout-puissant, celui qui porte tout l’univers, celui que le ciel et la terre ne peuvent contenir, celui à qui rien n’est impossible… Toi, pour t’aider à porter ta croix, tu m’as moi, le bon Samaritain, qui ne rechigne pas à la besogne… qui t’aime plus que tu ne t’aimes toi-même… Mon enfant, puisque je suis avec toi, à tes côtés, maintenant et pour toujours, pourquoi t’inquiètes-tu ? … Accueille ma paix… »

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer. Conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Vous pouvez télécharger le texte de ce chemin de croix sur le site de la paroisse La Croix glorieuse de Strasbourg : https://www.croix-glorieuse.org/devotions

Ou l’écouter sur la chaine YouTube Le grain de Sénevé : https://www.youtube.com/channel/UC0Va9VhE_C2EMUaWwJtv8Og?view_as=subscriber

4ème station : « Je rencontre ma Mère »

« Regarde-nous, ma Mère et moi… Regarde-nous nous regarder dans les yeux sans rien dire… Remarques-tu comme ma Mère se prend en main pour ne pas s’effondrer et ajouter à ma douleur ? … Vois-tu comme je souffre de devoir faire souffrir ma Mère, qui souffre de me voir souffrir…

Même si ma Mère a  vécu à l’ombre de l’Esprit-Saint, tout le mystère de la rédemption ne lui a pas été dévoilé, et c’est dans la nuit de la foi qu’elle me suit sur le chemin du Calvaire… comme vous le faites, vous aussi… Parce qu’elle a foi en moi, elle est là, sur mon chemin de douleur… Elle ne demande rien pour elle-même… Pas un instant, elle ne cherche à me détourner de ma mission de Rédempteur… Au prix d’un grand sacrifice, elle accepte que je me donne pour vous et que j’endure ma Passion… Et, pour me témoigner sa foi, son espérance, son amour, elle se donne au Père avec moi, pour vous… C’est pour cela qu’elle demeure silencieuse… parce qu’avec moi, elle a tout accepté…

Mon enfant, ce n’est qu’au Ciel que tu comprendras ce que m’a couté de faire souffrir ma Mère, la créature la plus pure, la plus aimante qui soit… Tu comprendras alors quel cadeau je t’ai fait, à toi, à tes frères, en vous la donnant pour Mère…

Mon enfant, je t’aime infiniment… et parce que je t’aime, je te veux auprès de moi à travailler au salut des âmes… Parce que je t’aime, je te donne ma Mère, notre maman, pour t’accompagner, te consoler, t’encourager, te soutenir dans l’épreuve… Accueille son amour… Donne-lui une place dans ta vie… Elle a été ma consolation dans cet océan d’amertume… Je te la donne, à toi, à tous tes frères, pour qu’elle soit votre refuge, votre consolation, la marque de mon amour indéfectible pour chacun d’entre vous… »

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer. Conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Vous pouvez télécharger le texte de ce chemin de croix sur le site de la paroisse La Croix glorieuse de Strasbourg : https://www.croix-glorieuse.org/devotions

Ou l’écouter sur la chaine YouTube Le grain de Sénevé : https://www.youtube.com/channel/UC0Va9VhE_C2EMUaWwJtv8Og?view_as=subscriber

3ème station : « Je me relève de ma première chute »

« Regarde-moi à terre… épuisé… écrasé sous le poids de la croix… Regarde-moi attentivement… Observe chaque détail… Remarques-tu le moindre geste d’impatience ?… de révolte ?… Pourtant j’aurais toutes les raisons du monde de me plaindre… de laisser parler ma douleur … de demander qu’on abrège mes souffrances… Je demeure en profonde communion avec mon Père, et déterminé à porter ma croix jusqu’au bout, pour ton amour… Oui, mon enfant, pour ton amour et celui de tes frères… Vois-tu quel prix tu as à mes yeux ?… Ne me dis pas que c’était facile pour moi parce que je suis Jésus, que je suis Dieu… J’ai porté la croix… comme vous… avec ma seule humanité… Personne n’a autant souffert que moi et avec autant de détermination, parce que personne n’a autant aimé que moi…

Ta croix, mon enfant, si lourde soit-elle, n’est qu’un éclat de la mienne… Reste profondément uni à moi et, en moi, au Père des cieux… Chaque fois que te submerge le découragement, regarde-moi me relever, prendre ma croix et poursuivre le chemin… Moi aussi, je suis tombé sous le poids de ma croix… Mais retiens surtout que, pour toi, qui me contemple en ce moment, je me suis relevé… Courage mon enfant, je suis Jésus, qui t’aime… je ne t’abandonne pas… »

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer. Conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Vous pouvez télécharger le texte de ce chemin de croix sur le site de la paroisse La Croix glorieuse de Strasbourg : https://www.croix-glorieuse.org/devotions

Ou l’écouter sur la chaine YouTube Le grain de Sénevé : https://www.youtube.com/channel/UC0Va9VhE_C2EMUaWwJtv8Og?view_as=subscriber

2ème station : « Je suis chargé de la croix »

« On pose sur mon épaule cette croix si lourde… cette croix, qui me semble démesurée… tellement au-delà de mes forces… en tout cas de celles qui me restent… Je suis déjà tellement affaibli par la flagellation… par le manque de sommeil… par tout ce qu’on m’a fait subir depuis mon arrestation… Comment arriver à porter un tel fardeau ? … Mais je ne rechigne pas… Je ne me refuse pas… et même, j’accueille cette croix dans l’action de grâce, en raison de ce qu’elle représente : le moyen de rendre gloire au Père, que j’aime plus que tout et qui est infiniment digne de recevoir tout honneur, toute gloire, même au prix de mon martyre… et parce que, par elle, je conquiers votre salut… le salut, la seule chose qui importe… Ne l’oublie jamais, mon enfant que j’aime : rien n’a d’importance en comparaison du salut… Que sert à l’homme de conquérir le monde si pour cela il doit y perdre son âme… Que donnera-t-il en échange de son âme ?…

Mon enfant, la maladie est une épreuve pénible mais qui n’est pas au-dessus de tes forces car je la garde proportionnée à ta capacité d’amour… Regarde-moi et reçois cette croix de mes mains… Accepte-la dans l’action de grâce comme une marque de mon amour préférentiel pour toi… Accepte-la dans l’action de grâce au Père, qu’en toi, par toi, je brûle de glorifier encore et encore, tant il est digne de l’amour le plus parfait… Accepte-la dans l’action de grâce pour tous tes frères, qui ont un urgent besoin du salut, que je suis seul à pouvoir leur donner… et qui n’en ont pas conscience… Pour eux, accepte-la dans la confiance car je suis avec toi et ne te quitterai pas… »

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer. Conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Vous pouvez télécharger le texte de ce chemin de croix sur le site de la paroisse La Croix glorieuse de Strasbourg : https://www.croix-glorieuse.org/devotions

Ou l’écouter sur la chaine YouTube Le grain de Sénevé : https://www.youtube.com/channel/UC0Va9VhE_C2EMUaWwJtv8Og?view_as=subscriber

1ère station : « Je suis condamné à mort »

« Pilate me condamne à mort alors que je suis innocent… Et il le sait… C’est injustement qu’il me livre à des bourreaux, qui s’acharnent sur moi… me torturent… épuisent en moi toutes mes ressources…

Mon enfant, j’ai tout accepté… pour toi… pour tes frères… parce que je t’aime… parce que je les aime… Pilate n’aurait aucun pouvoir sur moi s’il ne lui avait été donné d’en haut… Ni Pilate ni qui que ce soit d’autre… Comme un agneau, je me suis laissé conduire à l’abattoir et me suis livré pour que, par ma Passion, s’opère votre salut … pour que du mal surgisse un plus grand bien : votre salut…

Tu me vois en souffrance… mais dans la paix… en profonde communion avec mon Père… Je savais tout ce qui m’adviendrait… et, par avance, j’ai tout accepté…

Mon enfant, un profond sentiment d’injustice t’a envahi lorsque le diagnostic est tombé… Tu ne comprends pas pourquoi… ni à quoi bon… Tu te demandes pourquoi cette maladie… pourquoi cette souffrance… où elle te mènera… Mon enfant, rappelle-toi mes paroles : « pas un cheveu ne tombe de votre tête sans que votre Père, qui est dans les cieux, le permette… »

Mon enfant, tout ce qui vient de Dieu, tout ce qu’il permet, est amour… Regarde-moi attentivement dans cette première station… Je suis le Fils bien-aimé de mon Père… Personne n’aime davantage le Père que moi et personne ne m’aime autant que le Père… L’amour qu’il y a entre nous est d’une autre intensité que celui qui peut exister entre vous… C’est comme comparer une étincelle avec le soleil lui-même… Et pourtant, pour l’amour de toi, il m’a demandé de m’offrir pour ton salut… et j’ai accepté dans l’amour… pour l’amour de Lui… pour l’amour de toi…

Aujourd’hui, fais comme moi, accepte de porter ta croix dans l’offrande de toi-même, dans l’amour de Dieu et de ton prochain… Laisse-moi, en toi, renouveler mon offrande d’amour au Père et reçois ma paix… »

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer. Conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Vous pouvez télécharger le texte de ce chemin de croix sur le site de la paroisse La Croix glorieuse de Strasbourg : https://www.croix-glorieuse.org/devotions

Ou l’écouter sur la chaine YouTube Le grain de Sénevé : https://www.youtube.com/channel/UC0Va9VhE_C2EMUaWwJtv8Og?view_as=subscriber