Les dorures

Les vêtements de Marie sont parés d’or, symbole de sa royauté, de sa gloire incomparable au Ciel.

Dans l’Apocalypse de saint Jean, nous lisons : « Et la Ville sainte, la Jérusalem nouvelle, je l’ai vue qui descendait du ciel, d’auprès de Dieu, prête pour les noces, comme une épouse parée pour son époux » (Apocalypse 21, 02). Sur l’icône de Notre-Dame du Perpétuel Secours, Marie nous est présentée comme cette épouse, parée de ses plus beaux atours. Les dorures, posées comme des bijoux, symbolisent ses innombrables mérites, qui lui valent sa gloire actuelle.

« Au soir de notre vie, nous serons jugés sur l’amour » nous dit saint Jean de la Croix. Tout ce que nous aurons fait pour l’amour de Dieu et du prochain sera récompensé : « Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites » (Matthieu 25, 40). La vie de Marie a été un acte d’amour ininterrompu pour Dieu, pour les hommes. Elle n’a été que don d’elle-même en union et à l’image de celui de Jésus, se renonçant sans cesse pour faire avancer le Royaume des cieux. Tout n’a été que pur amour et digne, selon les paroles mêmes de Jésus, de la plus haute des récompenses.

Les dorures des vêtements de Marie, sa gloire au Ciel, nous rappellent que nous devons coopérer à notre Salut, que la foi sans les œuvres est une foi morte, que les actes d’amour seront les plus hautement récompensés. Ils nous encouragent à travailler joyeusement à la gloire de Dieu et au Salut du monde.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Ô sainte Vierge Marie, qui pour nous inspirer une confiance sans bornes, avez voulu prendre le nom si doux de Mère du Perpétuel Secours, nous vous supplions de nous secourir en tout temps et en tout lieu, dans nos tentations, après nos chutes, dans nos difficultés, dans toutes les misères de la vie et surtout au moment de notre mort.

Donnez-nous, ô charitable Mère, la pensée et l’habitude de recourir toujours à vous, car nous sommes sûrs que si nous vous invoquons fidèlement, vous serez fidèle à nous secourir. Procurez-nous donc cette grâce des grâces, la grâce de vous prier sans cesse et avec la confiance d’un enfant, afin que, par la vertu de cette prière fidèle, nous obtenions votre perpétuel secours et la persévérance finale.

Bénissez-nous, ô tendre et secourable Mère, priez pour nous, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire