Agneau de Dieu qui enlevez les péchés du monde

Contemplons

Le couronnement de Saint Joseph, Le Greco

Méditons

« Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin » (Apocalypse 22, 13). Parce qu’il est le commencement et la fin de toute chose, il est digne et juste que Dieu inaugure la prière litanique et qu’il la conclue. Aussi, après avoir décliné tous les titres de gloire de saint Joseph, nous voici à rendre grâce à Dieu pour toutes les merveilles qu’il a accompli en lui et le prier de nous combler des plus beaux fruits de la rédemption opérée par l’Agneau sans tache qui nous a acquis le Salut. A lui soit toute gloire et toute louange pour les siècles des siècles.

Saint Joseph ne nous a pas laissé de paroles. Il nous a laissé davantage : son lumineux exemple. Cet exemple est tellement édifiant qu’il se passe de mots. Il est celui qui prêche en agissant, en faisant sans réserve, sans délai, ce que l’Esprit murmure à son oreille. Son silence assourdissant ne signifie pas qu’il n’a rien à dire, au contraire. Il se tait pour mieux nous concentrer sur la substantifique moelle de son message qui se résume à un nom, Jésus, l’origine de tout bien.

Parmi les rares paroles que les Evangiles nous rapportent de Marie, il y a celles de Cana : « Faites tout ce que Jésus vous dira » (Jean 2, 5). Sans les prononcer, Joseph nous adresse le même message par son silence, sa fidélité à faire tout ce que Dieu lui commande, sa vie tout ordonnée au bien des siens. S’il est une parole dont nous sommes surs que Joseph l’a prononcée, sans que cela soit rapporté dans l’Evangile, c’est le nom de Jésus le jour de la circoncision car c’est au père qu’il appartenait d’imposer le nom à l’enfant. Ce seul nom, c’est le résumé du message de Joseph, en tout point identique à celui de Marie à Cana.

Marie nous mène à Jésus parce qu’il est celui par qui nous avons part au salut dont elle-même est la première bénéficiaire et dont elle a été la plus comblée. A l’image de Marie et avec elle, Joseph nous mène à Jésus. Comme Marie, il intervient d’une part auprès de Dieu, un et trine, par sa prière, par ses mérites, pour que nous soyons comblés de sa grâce, d’autre part, il nous dispose à la recevoir, à la faire fructifier en nous jusqu’à l’apothéose.

Imiter Joseph est plus nécessaire aujourd’hui que jamais. En effet, jamais la barque de Pierre, l’Eglise, n’a été plus proche d’être emportée par la violence des vagues, jamais elle n’a davantage pris l’eau par les fissures de sa coque. Joseph, par son lumineux exemple, nous pointe les solutions aux problèmes de notre temps par la pureté de sa vie, sa fidélité à Dieu et à sa loi, sa dévotion pour Jésus et Marie. Quelles que soient les épreuves, Joseph demeure dans la paix et traverse victorieusement les temps difficiles par son assiduité à la prière, sa soumission à la volonté divine, sa promptitude à exécuter tout ce que Dieu attend de lui.

Saint Jean Paul II a fait de Joseph le patron du IIIème millénaire et de la nouvelle Evangélisation parce que c’est surtout de lui, qui n’a prononcé aucune parole, que les chrétiens ont besoin dans ce monde bruyant qui fait la chasse à toute vie intérieure.

Tel est aussi le mystère qui entoure la figure de Joseph. Plus on s’éloigne dans le temps, plus nous sommes renvoyés à son exemple et plus sa dévotion devient criante d’actualité. Nul doute que l’Esprit-Saint et la théologie nous révèleront, au fur et à mesure du temps, d’autres merveilles à son sujet pour la plus grande joie de tous les enfants de l’Eglise et la gloire de son bien-aimé patron et protecteur.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer, conduisez au ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde. (Prière demandée par Notre-Dame de Fatima après chaque dizaine du chapelet.)

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.

Sainte Marie, priez pour nous.

Saint Joseph, priez pour nous.

Illustre descendant de David, priez pour nous.

Lumière des patriarches, priez pour nous.

Epoux de la Mère de Dieu, priez pour nous.

Chaste gardien de la Vierge, priez pour nous.

Père nourricier du Fils de Dieu, priez pour nous.

Zélé défenseur de Jésus, priez pour nous.

Chef de la sainte Famille, priez pour nous.

Joseph très juste, priez pour nous.

Joseph très chaste, priez pour nous.

Joseph très prudent, priez pour nous.

Joseph très courageux, priez pour nous.

Joseph très obéissant, priez pour nous.

Joseph très fidèle, priez pour nous.

Miroir de patience, priez pour nous.

Ami de la pauvreté, priez pour nous.

Modèle des travailleurs, priez pour nous.

Gloire de la vie de famille, priez pour nous.

Gardien des vierges, priez pour nous.

Soutien des familles, priez pour nous.

Consolation des malheureux, priez pour nous.

Espérance des malades, priez pour nous.

Patron des mourants, priez pour nous.

Terreur des démons, priez pour nous.

Protecteur de la sainte Eglise, priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

 

Il l’a établi le maître de sa maison

Et le dispensateur de tous ses biens.

 

Prions.

Ô Dieu, qui, dans votre providence ineffable avez choisi le bienheureux Joseph, pour être l’Epoux de votre sainte Mère, faites, nous vous en prions, que l’honorant ici-bas comme protecteur, nous méritions de l’avoir pour intercesseur dans le Ciel. Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. Amen.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire