Neuvaine de l’Assomption 2020 : 6ème jour

Mettre sa confiance en quelqu’un n’est pas chose aisée car l’être humain déçoit souvent. La mettre en Dieu ne l’est pas non plus pour des gens aussi matérialistes que nous. Pourtant, Marie nous donne l’exemple d’une confiance sans faille dans le Seigneur et nous montre par toute sa vie, qu’on ne saurait mieux la placer.

A L’Annonciation, c’est sans réserve et sans hésitation qu’elle s’en remet à Dieu. On peut en être surpris. La rapidité de son adhésion, révèle que de toujours, elle a placé sa confiance en lui et que, quelles que soient les contrariétés, les adversités, elle a vu dans les événements de sa vie, la main de Dieu qui prend soin d’elle et la mène à bon port.

A Cana, Marie nous apprend tout particulièrement à nous en remettre à Jésus et à lui présenter nos soucis en toute confiance. Voyons-la  s’avancer vers son Fils et regardons de plus près la manière dont elle s’adresse à lui. Elle lui présente simplement le problème : « ils n’ont plus de vin. » Elle ne lui dit pas ce qu’il doit faire, ne lui impose rien en termes de moyens ou de résultats. En cela, elle nous apprend qu’on a toujours tort de vouloir dire à Dieu comment il doit agir car son plan est toujours meilleur que le nôtre, que la confiance est toujours la prière la plus efficace.

Apprenons d’elle à faire confiance au Seigneur et confions-lui tous nos soucis car elle est toute-puissante sur le Cœur de Dieu.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer. Conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

O Vierge très sainte, gardez l’Eglise dans la fidélité à l’Evangile de votre Fils. Faites de tous les baptisés des témoins de la vérité et des bâtisseurs de paix.

Mère admirable, étendez votre manteau de tendresse sur chacun de nous. Veillez sur les familles, afin qu’elles connaissent le bonheur d’aimer et de transmettre la vie. Aidez les jeunes à avancer sur le chemin de la foi de l’espérance et de la charité.

Vous qui avez donné au monde le Christ Sauveur, ouvrez nos cœurs à toute détresse, inspirez nous les gestes de solidarité et d’accueil, à l’égard de nos frères et sœurs les plus fragiles.

O Notre-Dame, patronne de la France, vous qui veillez sans trêve sur notre pays, vous avez célébré les merveilles du Seigneur, vous avez chanté la fidélité de Dieu aux promesses faites à nos pères.

Nous vous bénissons, car vous avez cru en l’accomplissement de la Parole de Dieu et en son amour qui s’étend d’âge en âge. Amen.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Cette neuvaine a été enregistrée avec l’abbé Nicolas Tousch, curé de l’église Sainte-Madeleine de Strasbourg. Pour la suivre, rejoignez la chaine YouTube : le grain de sénevé

Laisser un commentaire