4ème station : Jésus rencontre sa sainte Mère

Méditons

« Là où je serai, là aussi sera mon serviteur » (Jean 12, 26). Marie marche en tête de tous les serviteurs de Jésus. Elle a été la première à se déclarer « l’humble servante du Seigneur » (Luc 1, 38), la première à inviter à suivre les enseignements de Jésus : « quoi que Jésus vous dise, faites-le » (Jean 2, 5). Aussi, ne pouvait-elle pas ne pas se tenir auprès de Jésus sur son chemin de douleur alors qu’il réalise l’œuvre la plus importante qui soit : notre salut.

Après Marie, Jésus n’a eu de serviteur plus fidèle que Joseph. Il a été présent à tous les moments difficiles de son enfance. Si Jésus est parvenu à cette heure, c’est parce que Joseph l’a sauvé des griffes d’Hérode puis d’Archelaüs, parce qu’il l’a nourri, lui a donné un nom, un toit. Si Marie est parvenue à cette heure, c’est parce que Joseph l’a soustraite à la diffamation en la prenant chez lui.

Lorsque Jésus et Marie se rencontrent sur la voie du Calvaire, ils demeurent silencieux mais en profonde communion. Chacun se tait pour ne pas ajouter à la souffrance de l’autre.

Toute sa vie, Joseph est resté silencieux tout en n’ignorant rien, pour l’avoir entendu de la bouche de Siméon, de tout ce que Jésus et Marie auront à souffrir pour le salut des hommes, y compris le sien. Il n’est pas présent physiquement sur le chemin de douleur de Jésus, mais l’a été en esprit toute sa vie, souffrant en silence à la pensée de tout ce que les deux êtres les plus aimés de lui, endureront pour notre salut. La bienheureuse Anna Katharine EMMERICK affirme que Joseph devait mourir avant Jésus, car il n’aurait pu supporter son crucifiement : il était trop faible et trop affectueux (Visions d’Anne-Catherine Emmerich, Tome 1, 2ème partie chapitre XLVI).

Par les mérites des saints Cœurs de Jésus, Marie et Joseph, demandons la grâce d’une sincère conversion.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

3ème station : Jésus tombe pour la 1ère fois

Méditons

Tant que nous ne serons pas face à Dieu, le Dieu trois fois saint, la sainteté infinie, la sainteté même, nous ne parviendrons pas à nous rendre compte de la gravité du péché. Dieu seul sait ce qu’est le péché car il le touche en plein cœur.

On ne peut que s’en faire une idée en contemplant Jésus porter la croix de nos péchés et s’effondrer sous son poids. Même pour lui, le Dieu fort, c’est une charge colossale.

Si Joseph se soumet sans réserve à la volonté divine et l’accomplit sans délai, il n’en demeure pas moins que les épreuves qu’il traverse sont crucifiantes. Imaginons son combat intérieur lorsque Marie est enceinte par l’action de l’Esprit-Saint. Il ne sait comment se comporter face au mystère qui s’accomplit sous ses yeux. Il se sent indigne de demeurer auprès de Marie. Par vertu et grandeur d’âme, il décide de se retirer pour ne pas entraver le plan de Dieu. Admirons son respect de Dieu, de la loi mosaïque, son amour pour Marie. Pour ne pas l’exposer à la diffamation, il est prêt à paraitre coupable aux yeux du monde.

Par les mérites des saints Cœurs de Jésus, Marie et Joseph, demandons la grâce d’une sincère conversion.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

2ème station : Jésus est chargé de la croix

Méditons

Parce qu’il est un homme, Jésus redoute cette croix qu’on lui présente. Parce qu’il est Jésus, il la désire et l’accueille dans ses bras. Elle représente le moyen par lequel il va rendre toute gloire à Dieu et réaliser notre salut. Son nom signifie « Dieu sauve » et la croix est l’instrument par lequel il nous sauve.

Lorsque Jésus fait irruption dans la vie de quelqu’un, il vient accompagné de la croix qu’il impose, par amour, par miséricorde, à celui qu’il aime. Et plus la croix est grande, plus elle est lourde, plus elle est signe de l’amour préférentiel de Jésus. Tous les saints ont beaucoup souffert. Sainte Thérèse d’Avila ira jusqu’à dire à Jésus : « si tu traites ainsi tes amis, je comprends que tu en aies si peu. »

Lorsque Joseph accepte de prendre chez lui Marie, enceinte par l’action de l’Esprit-Saint, il accepte en même temps de devenir l’époux de la Mère de l’homme des douleurs, le nourricier du serviteur souffrant dont parle Isaïe. Il renonce à une vie confortable en toute connaissance de cause car il connait les écritures et les prophéties sur le Messie. Et, en effet, il connaitra la persécution, la pauvreté, l’exil. Les épreuves n’altèreront pas son amour pour Jésus et Marie. Au contraire, son amour ira grandissant malgré les épreuves ou plutôt grâce à elles.

Par les mérites des saints Cœurs de Jésus, Marie et Joseph, demandons la grâce d’une sincère conversion.

Pr21ions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

1ère station : Jésus est condamné à mort

Méditons

Comment ne pas être confondu par le silence assourdissant de Jésus durant toute sa Passion et surtout devant Pilate, qui non seulement a le pouvoir de le sauver mais, en plus, cherche à trouver en lui un motif de le soustraire à la condamnation que réclament les membres du Sanhédrin. Jésus ne dit rien et demeure en profonde communion avec son Père. Sa vie, nul ne la prend, c’est lui qui la donne (Jean 10, 18). Il a le pouvoir de donner sa vie et de la reprendre (Jean 10, 19). Il n’est rien de tout ce qu’il va endurer dans sa Passion dont il n’a pas connaissance et qu’il n’a pas, par avance, accepté, pour la gloire du Père et le salut de toutes les âmes. Jésus n’ouvre la bouche que pour dire à Pilate sa souveraine liberté dans sa Passion : « tu n’aurais sur moi aucun pourvoir s’il ne t’avait été donné d’en-haut » (Jean 19, 11).

Toute sa vie, Joseph n’a été que silence et profonde communion avec le Père qu’il représente sur terre auprès de Jésus et de Marie. Devant la grandeur du mystère dont il est le témoin, dont il est le gardien, qui s’accomplit sous ses yeux, Joseph choisit de s’effacer dans le silence. Il manifeste ainsi sa totale soumission à la volonté de Dieu qu’il accomplit sans réserve, sans retard et quoi qu’il lui en coûte. Sans se plaindre, sans rechigner, il consent, dans la foi que le Seigneur est avec lui, à tous les sacrifices que requière l’accomplissement de tout ce que le Ciel lui demande. Car c’est par son obéissance généreuse, désintéressée aux décrets divins, que le plan de salut de Dieu trouve son accomplissement.

Par les mérites des saints Cœurs de Jésus, Marie et Joseph, demandons la grâce d’une sincère conversion.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Prologue

Méditons

Comme Jésus est représenté cloué sur la croix de notre salut, chaque saint est représenté avec les instruments par lesquels il s’est sanctifié, par lesquels « il a souffert en son corps ce qu’il reste à souffrir de la Passion du Christ » (Colossiens 1, 24).

Marie est représentée avec Jésus car c’est son amour pour lui qui a fait son martyre. C’est par pur amour pour lui, qu’elle s’est associée à son offrande de lui-même, qu’elle lui a donné de s’offrir en sacrifice d’agréable odeur à Dieu pour nous, se donnant elle-même avec lui, en lui et par lui. C’est son amour de Jésus qui a fait d’elle la reine des martyrs alors qu’elle n’a pas versé une goutte de sang.

Joseph est représenté soit avec Jésus soit avec ses outils de charpentier. Comme pour Marie, il n’a pas versé son sang pour le nom du Christ mais c’est son amour pour lui qui a fait de sa vie un long martyre. Même s’il n’est plus de ce monde au moment de la Passion de Jésus, toute sa vie a été don de lui-même au Seigneur pour son amour et jusqu’au mépris de lui-même. Son humble labeur a été une contribution directe à l’œuvre du salut réalisée par Jésus, son Fils adoptif, à la manière dont le prêtre ajoute une goutte d’eau dans le calice à l’offertoire pour que le sacrifice eucharistique puisse être offert.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.