3ème Mystère Glorieux : la Pentecôte

À l’Annonciation, l’archange Gabriel dit à Marie : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu » (Luc 1, 35).

Toute sa vie Marie a été possédée par l’Esprit-Saint. Nous le voyons à la Visitation et surtout le Vendredi-saint. Sans son assistance, comment se tiendrait-elle debout dans la foi au pied de la Croix de Jésus alors qu’elle est brisée de douleur.

À la Pentecôte, elle unit sa prière à celle des Apôtres, qui attendent la venue de l’Esprit-Saint. C’est « d’un seul cœur » (Actes 1, 14) avec eux, qu’elle appelle le Saint-Esprit. Sa prière est décisive pour l’avènement du Paraclet, car elle est son épouse : c’est en elle, que l’Esprit-Saint a conçu Jésus. Là où est l’épouse, là vient l’époux et, en ce jour de Pentecôte, il fait d’elle la Mère de l’Église.

Marie porte une tunique rouge pour signifier qu’elle est l’épouse mystique du Saint-Esprit, que son union avec lui est telle, qu’elle déborde de ses dons, qui rejaillissent sur tous ceux, qui viennent à elle, sollicitent son aide et son intercession.

Plus encore que les grâces que nous sollicitons, Marie nous obtient les dons de l’Esprit-Saint. Chaque fois que nous l’invoquons, elle recrée le cénacle de prière de la Pentecôte où, non seulement elle prie pour nous obtenir les dons de l’Esprit-Saint, mais aussi nous dispose à les recevoir et à les laisser se déployer en nous jusqu’à l’apothéose.

Marie, Notre-Dame du Perpétuel Secours, donnez-nous de nous ouvrir à l‘Esprit-Saint et à ses dons. Obtenez-nous le discernement pour ne pas nous laisser induire en erreur, pour faire toujours les bons choix.

Prions

1 dizaine du chapelet (Notre Père… 10 Je vous salue Marie… Gloire au Père…)

O mon Jésus pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez au Ciel toutes les âmes, surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde.

Ô sainte Vierge Marie, qui pour nous inspirer une confiance sans bornes, avez voulu prendre le nom si doux de Mère du Perpétuel Secours, nous vous supplions de nous secourir en tout temps et en tout lieu, dans nos tentations, après nos chutes, dans nos difficultés, dans toutes les misères de la vie et surtout au moment de notre mort.

Donnez-nous, ô charitable Mère, la pensée et l’habitude de recourir toujours à vous, car nous sommes sûrs que si nous vous invoquons fidèlement, vous serez fidèle à nous secourir. Procurez-nous donc cette grâce des grâces, la grâce de vous prier sans cesse et avec la confiance d’un enfant, afin que, par la vertu de cette prière fidèle, nous obtenions votre perpétuel secours et la persévérance finale.

Bénissez-nous, ô tendre et secourable Mère, priez pour nous, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Que par la miséricorde de Dieu, les âmes des fidèles défunts reposent en paix. Amen.

Laisser un commentaire